Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

peurs et colère...

17 Novembre 2013, 09:38am

Publié par pam

extrait de "La colère" de Thich Nhat Hanh.

Le corps contient des toxines qui s’accumulent dans certaines zones quand le sang circule mal. Pour rester en bonne santé, l’organisme doit éliminer ces toxines. Le massage stimule la circulation du sang qui nourrit différents organes (reins, foie, poumons). Ceux-ci peuvent alors éliminer les toxines. Boire beaucoup d’eau et pratiquer la respiration profonde favorise cette élimination à travers la peau, les poumons, les urines et les excréments.

Maintenant, supposons que j’ai un point très douloureux dans mon corps en raison d’une accumulation de toxines. Chaque fois que je touche ce point, j’ai mal. Ce phénomène est semblable au fait de toucher un nœud interne dans l’esprit. La pratique de la Pleine Conscience est similaire au massage d’une formation interne. Vous pouvez avoir en vous un bloc de souffrance, de chagrin ou de désespoir qui est en réalité un poison, une toxine de votre conscience. Vous devez pratiquer la Pleine Conscience pour prendre soin de cette toxine et la transformer. Quand le corps souffre d’une mauvaise circulation, les organes ne peuvent fonctionner correctement et la maladie s’installe. De même, quand l’énergie psychique circule mal, l’esprit tombe malade. La Pleine Conscience est une énergie qui stimule et accélère la circulation dans tous les blocs de souffrance.

Toutes les structures mentales ont besoin de circuler, mais nous ne souhaitons pas les rencontrer car elles nous font souffrir. Nous avons peur de les laisser remonter, de souffrir. Chaque fois que nous avons quelques minutes d’oisiveté, ces nœuds internes remontent et sèment le désordre, nous nous livrons alors à n’importe qu’elle occupation futile pour “penser à autre chose”, pour éviter que ces formations désagréables ne puissent se manifester.

Au bout d’un certain temps, nous créons ainsi une mauvaise circulation dans notre psychisme, et des symptômes de maladie mentale ou de dépression commencent à apparaître. Ils peuvent se manifester dans notre corps comme dans notre esprit (mal de tête, allergie... ou mal de dos...).

Le médecin nous prescrit des médicaments, et nous continuons à refouler ainsi nos formations internes, ce qui ne fait qu’aggraver la maladie. Quand vous lèverez l’embargo et que les blocs de souffrance se manifesteront, vous ne pourrez éviter un certain mal-être.

À cet égard, la pratique de la Pleine Conscience est essentielle. Pour nous aider à identifier et à examiner en profondeur la graine de la peur qui est en chacun de nous, le Bouddha nous a offert ces Cinq vérités :

- Je suis sûr de devenir vieux, je ne peux éviter de prendre de l’âge.

- Je suis sûr de devenir malade, je ne peux éviter totalement la maladie.

- Je suis sûr de mourir. Je ne peux éviter la mort.

- Tout ce qui m’est cher et que j’aime est sujet au changement et je ne peux éviter d’en être séparé. Je suis venu ici-bas les mains vides, et j’en repartirai les mains vides.

- Je suis maître et héritier de mes propres actes ; les actes sont la matrice dont je suis issu.

Nous devons méditer chaque jour un petit moment sur chaque vérité au rythme de notre respiration. Nous devons pratiquer les Cinq vérités pour que la graine de la peur puisse circuler. Nous devons l’inviter à venir à notre rencontre afin qu’elle soit reconnue et prise en compte. Ensuite, lorsqu’elle redescendra, sa force aura diminué. Les blocs de souffrance en nous se réduiront et perdront de leur dangerosité. Lorsque nous aurons traité ainsi nos peurs, nous serons mieux à même de prendre soin de notre colère, engendrée par la peur. On ne peut être en paix quand on est effrayé, car on crée ainsi le terreau sur lequel la colère se développe. La peur est fondée sur l’ignorance et ce manque de compréhension est également une des causes principales de la colère.

peurs et colère...
Commenter cet article