Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soins préventifs et curatifs du cancer.

14 Novembre 2013, 08:27am

Publié par pam

Très bon article dans le blog Yog La Vie (http://yog-lavie.eklablog.com/) le 10 novembre sur la façon dont le cancer s'alimente. En réponse, en complément :

SOINS PRÉVENTIFS ET CURATIFS DU CANCER.

Pour certains chercheurs, le cancer est une maladie de l’âme avant d’en être une du corps... ou un symptôme du mal de civilisation.

Loi d’airain du cancer (Ryke Geerd Hamer) :

1- Le cancer est déclenché par un choc psychique brutal, un conflit aigu et dramatique vécu dans une situation de solitude qui ne permet pas d’exprimer son mal à d’autres personnes et qui hante le patient, nuit et jour, de manière durable. C’est le “Syndrome Dirk Hamer” ou DHS . Dirk est le prénom du fils de Hamer, mort accidentellement et responsable du cancer de Hamer et des découvertes qui lui ont permis de le traiter.

2- la teneur subjective du conflit, autrement dit la manière dont le sujet le ressent au moment du DHS, l’ambiance dans laquelle il se présente à lui au moment où il reçoit le “grand choc” détermine à la fois la localisation du cancer et la localisation de l’aire cérébrale qui, sous l’empire du choc, subit une rupture de champ. C’est cette aire cérébrale très localisée qui s’appelle le “foyer de Hamer”.

3- Il y a corrélation exacte entre l’évolution du conflit, celle du cancer dans l’organe, et celle du foyer de Hamer dans le cerveau, car la triade psychisme cerveau-organe est constamment synchronisée. “Tous les processus et phénomènes physiques sont reliés et coordonnés par le cerveau, qui est en quelque sorte le grand ordinateur de notre organisme. Le psychisme en est le programmeur, tandis que le cerveau et le corps constituent ensemble l’organe-cible.”

Quand le conflit est résolu, le foyer de Hamer se régénère par formation d’un œdème péri focal, tandis que les cellules, dont la prolifération anarchique était due à une erreur de codage du cerveau-ordinateur, cessent d’être envahies par des codes erronés et le cancer est stoppé.

La thérapeutique préconisée par le Dr Hamer consiste donc essentiellement à aider le malade à résoudre son conflit, qui est à l’origine de ce court-circuit au cerveau et responsable de la bio communication erronée à destination de l’organe correspondant au foyer de Hamer. “ Il est de plus en plus fréquent qu’un médecin diagnostique un cancer là où il s’agit de petites tumeurs désactivées depuis longtemps, certes visibles au scanner ou aux rayons X mais qui ne causent plus de malaise”. Ce docteur s’est bien entendu fait de nombreux ennemis économico-scientifiques... Mais la médecine quantique a démontré que “le niveau des pensées destructrices de l’homme est directement proportionnel au niveau de destruction de sa propre vie.”(“Médecine quantique” du Dr. Nadine Schuster. Ed. Guy Trédaniel). "Tout ce que l’homme crée mentalement et tout ce qu’il imagine est transféré par résonance. La notion de transmission cellulaire étant méprisée en médecine…" idem.

Ne sont pas en cause que les seules résonances environnementales (pollutions chimiques, électromagnétique, radioactive). Il faut prendre en compte les résonances culturelles, notamment la manipulation mentale. “La peur, le doute, l’angoisse, manipulent son état d’esprit : il cogite sans cesse et tourne en rond dans sa tête. La méfiance et la peur auto-alimentent d’autres peurs et menaces. Il s’agit d’une résonance négative”. “Évacuer la cause ou plutôt les différents mécanismes d’autodestruction de l’être humain, c’est d’abord prendre conscience que l’homme se sent seul, abandonné, inconsciemment, dans l’immensité de l’univers”. Idem. Cette sensation diffuse a un énorme impact psychique et moral sur toutes les parties communicantes de l’organisme, y compris les globules blancs qui circulent dans toutes les zones irriguées par le sang.

Le Dr Chopra, endocrinologue américain, signale la présence de “récepteurs cérébraux” sur les globules blancs, ce qui signifie que l’intelligence n’est pas l’apanage du seul système nerveux central. “ Si le fait d’être triste, heureux, pensif ou excité nécessite la production de neuropeptides et de neurotransmetteurs dans les cellules cérébrales, les cellules immunitaires doivent alors présenter la même aptitude à être heureuses, tristes....” Un choc psychique pourrait donc déclencher un immense stress psychosomatique à tout l’organisme, quasi instantanément. Il est fort probable que l'auto-guérison se produit aussi rapidement, quand l’origine psychique du problème est désactivée dans le mental et l’affectif du sujet. “ L’homme est en interaction avec son environnement global. Il est donc important de le soigner au sein même de cet environnement au sein même des véhicules réels de l’information de la vie (ADN, enzymes, acides aminés, bactéries...). Tout être vivant échange de la matière et de l’énergie avec son environnement : il s’agit de créer un nouveau mode d’investigation biologique et clinique en rapport avec cet échange d’énergie.”.... notre environnement actuel est trop éloigné de la nature, celle-ci étant remplacé par la pollution de l’environnement urbain et industriel.

D’autre part on peut supposer que la dénaturation des sucres que nous consommons pourrait être responsable d’une dégénérescence chimique et vibratoire du terrain... La solution est entre les mains des chercheurs et la correction dans le choix d’aliments bio.

Selon le WCRF (World Cancer Research Fund) , en France, près de la moitié des 200 000 cas annuels de cancer pourrait être évitée par la consommation de 5 fruits et légumes par jour minimum. Donc le retour à une alimentation naturelle, car il va de soi que les différents traitements chimiques infligés à notre alimentation font perdre aux aliments leurs valeurs nutritives et thérapeutiques.

Jean-Marie Pelt : "Il est surprenant de constater que dans l’évaluation de la qualité des légumes, ne sont jamais pris en compte leurs constituant minoritaires, or ces principes jouent un rôle essentiel dans les propriétés thérapeutiques des plantes. Pourquoi l’homme détruit-il ses propres “médicaments” ? Pour vendre ceux que fabrique l’industrie pharmaceutique…"

Produits à éviter : les polluants (fertilisants, anti parasitaires, peintures, colles, édulcorants, agents de texture, de couleur, de saveur), les médicaments lourds (benzodiazépines), ou susceptibles d’affaiblir ou de dénaturer le terrain (antibiotiques, œstrogènes)...le tabac.

Produits dont il faut réduire la consommation : alcool, sucreries, produits raffinés.

Principaux aliments préventifs : fruits et légumes riches en fibres et/ou en vitamines et oligo-éléments, notamment carottes, agrumes, kiwis, argousier, thé vert, eaux à haute résistivité (Mont-Roucous), sels électrolytiques (sels de l’Hymalaya). Métaux et métalloïdes.

Préventifs et curatifs naturels :

- Cartilage de requin : réduit la nutrition des cellules cancéreuses en diminuant leur vascularisation.

- DHEA (déhydroépandiostérone) : hormone anti-dégénérescence qui serait capable de ralentir l’évolution de certains cancers.

Propriétés : Optimisation de la qualité du sommeil et de la réponse au stress, de la mémoire et des fonctions cognitives.

Réduction des pathologies cardio-vasculaires (- 48 % chez les sujets traités).

Amélioration de l’espérance de vie (- 36 % de mortalité).

Diminution de l’agrégation plaquettaire (- 50 %).

Action inhibant le développement des cellules cancéreuses.

Accélération de la fonte graisseuse (lipides convertis en énergie et non stockés).

Action constante sur l’équilibre de la femme ménopausée et amélioration de l’ostéoporose.

Immunostimulation générale (lutte anti-infectieuse).

Dosages : 25 mg/jour chez les femmes et 50 mg/jour chez les hommes.

Pas avant 35 ans, ni pendant une grossesse.

Molécule naturelle donc non brevetable, elle n’est pas autorisée en France....

Le yam serait son précurseur et cofacteur.

- Glutathion : tripeptide constitué de trois acides aminés. Une complémentation en vit A,C,E, et sélénium nous aide à le synthétiser.

- Pao Pereira ou poirier du Brésil : propriétés anticancéreuses établies (pas assez de Pao pour tout le monde !! d'où nécessité de synthétiser la molécule active).

- Vit B17 : ou laetrile, est présente dans l’amande du noyau d’abricot. En association avec la vit C, elle ne s’attaquerait qu’aux cellules cancéreuses, car elle a besoin de l’enzyme glucosidase qu’elles contiennent pour libérer son cyanure.

- Autres : Indium, maïta, mélatonine, shiitake, sélénium, vit C.

Soins préventifs et curatifs du cancer.
Commenter cet article