Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Origines des maladies...

6 Février 2014, 06:50am

Publié par pam

"Peut-être apprendrons-nous à décoder le langage du corps, à ne plus voir la maladie comme le fait du hasard ou de la fatalité, mais comme un message de notre conscience, de notre être intérieur. Peut-être serons-nous capable de découvrir derrière telle souffrance une “maladie créatrice” au sens d’un moyen de progression dans notre évolution."

Docteur T. Médynski.

Origines des maladies...

“ Tu sais bien que certaines maladies ne peuvent être guéries par les remèdes et les traitements à eux seuls. Comment soigner quelqu’un qui ne veut plus vivre ? Quel remède apporte à un homme la volonté de se remettre d’un grave accident ? Lorsque quelqu’un meurt, quel traitement appliquer à ceux qu’il laisse derrière lui ?”

Les médecines traditionnelles affirment depuis des millénaires qu'à l’origine de toutes les maladies il y a une intoxication physique et/ou psychique et que la maladie correspond à un effort du corps pour se dépolluer. Quand l’organisme est sans arrêt sur le qui-vive, en alerte, l’élimination des toxines ne se fait plus correctement. C’est la raison pour laquelle il n’est pas suffisant, pour dépolluer son organisme, d’adopter une alimentation saine ou d’utiliser les ressources des thérapies naturelles. Il faut aussi apprendre à se délivrer du stress, de cette tension psychique permanente qui mine votre santé... Notre équilibre va donc dépendre d’une alternance harmonieuse de détente et de tension... Enlever une douleur sans avoir compris le message n’est pas bon.”

Cartier in "Les gardiens de la terre".

Origines des maladies...

“ Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l’aube de votre connaissance...” Khalil Gibran.

Origines des maladies...

Et maintenant dans le texte qui suit remplacez "ennemi" par "maladie" :

“ Et maintenant, vous êtes face à l’ennemi. Il se déploie, menaçant, devant vous, il vous provoque. Avant de le combattre, ne serait-il pas temps de vous demander comment vous avez pu en arriver là ?

Cet affrontement qui vous paraît inéluctable, nécessaire, ne pensez-vous pas qu’il est le fruit pourri de votre propre faiblesse, de votre propre renoncement ?

Et pourtant, vous rejetez la responsabilité de la guerre sur l’autre, sur l’ennemi, vous l’accusez de tous vos malheurs, vous lui faites don de votre pouvoir.

Regardez bien l’ennemi : il est le miroir fidèle, cruellement fidèle, de votre âme en perdition, de la perte de votre silence, de l’oubli de votre source.

Voyez l’ennemi comme le signe. Le signe qu’il est urgent de retrouver au plus vite le sentier qui mène au temple intérieur. Le signe que le temps est venu d’ouvrir tout grand votre cœur à l’amour.”

in “ Les guerriers du silence” de Pierre Bordage.

Origines des maladies...
Commenter cet article