Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

et pendant ce temps au potager...

14 Mars 2014, 08:35am

Publié par pam

Ici grand soleil et chaleur depuis une bonne semaine... quel bonheur !

Il est temps de rattraper le retard (pris pendant les jours de pluie incessante...) et comme chaque année il y a tout à faire en même temps : nettoyer branches feuilles... qui ont volées pendant les tempêtes d'hiver, dégager les ronces qui envahissent le terrain de jeu des parties de cache-cache, ramasser les cailloux qui remontent régulièrement à la surface (j'habite un causse, c'est beau mais sec et le rocher affleure, mes voisins paysans ont leur potager un peu plus bas dans la vallée du Célé, mes nouveaux voisins envahisseurs ont eux nivellé à grand coups de bulldozer puis fait livrer de la terre qu'ils ont fait étalé... terre morte sans vers de terre, déplacée d'on ne sait où, tout ça dans le bruit et les odeurs de gasoil... autour ils bétonneront, ils ont déjà coupé tous les arbres cet hiver, leur maison semble perdu dans un champ de mort.. étrange conception de la vie à la campagne...

Moi au fil des années je me suis entêtée, chaque année un mètre carré nettoyé de ses cailloux à quatre pattes et à la main ! mais en douceur et enrichi de compost maison tout cela sans engrais chimiques, pesticides et autres horreurs... avec la grande satisfaction du travail accompli, de bonheur de ces heures passées à apprendre le terrain centimètre carré après centimètre carré, sorte de méditation aussi puisque ça se fait dans le calme troublé seulement par le chant des oiseaux Aujourd'hui les fleurs ont trouvé leur place au milieu des cailloux, mon père m'a servi de pépiniériste en me donnant boutures, oignons, plants de fleurs, et pour le potager j'apprends année après année, mais je fais mes conserves de tomates maison, des confitures et gelées de framboises, groseilles, groseilles à maquereaux, fraises des bois et je récolte assez de pommes de terre pour ne plus en acheter ! les courges et potirons dépendent des années, soit je croule sous la récolte et je donne, soit je fais un fiasco comme l'an dernier ! Mais c'était une année spéciale, après une année d'invasions de chenilles processionnaires du chêne qui ont tout saccagé, la nature reprenait doucement le dessus quand trois minutes de grêle (grêlons gros comme des oeufs) ont tout détruit, plus de fleurs, plus de légumes, plus de gouttières... on est bien peu de choses ma bonne dame, et tellement heureuse de voir que le toit a "tenu" bon et qu'on a encore eu la chance d'une bonne leçon : apprendre à relativiser !

Donc rattraper le retard... physiquement le plus dur est de retourner les tas de compost, de charrier le terreau dans les massifs et le potager, de retourner (pas trop profond) la terre du potager pour enlever une à une les racines d'intrus qui viennent se régaler de bonne terre rare ici, d'y refaire des allées approximatives, de dégager les branches mortes et de les tronçonner... mais ensuite je ne vous raconte pas le bonheur de se laisser tomber dans l'herbe et de siroter un thé au soleil en regardant le travail accompli ! et le lendemain matin il faut lutter contre les courbatures (cassis, reine des prés, arnica, millepertuis, saule blanc au choix, en teinture mère j'aime bien) soigner les mains endolories et coupées par les pierres car généralement au bout d'une heure je laisse les outils et je travaille à pleine main dans la terre c'est plus agréable et moins douloureux pour me dos d'être à genoux ou assis par terre ! pas très conventionnel mais jouissif et efficace !

Et quand le travail est trop dur, il y a toujours une amie qui téléphone pour changer les idées et obliger à un break bien venu, ou un malade qui a besoin d'un soin et d'attentions et profite ainsi de toute la bonne énergie que j'ai accumulé dans ce travail sain et naturel que je partagerai volontiers avec tous ceux qui vivent en ville, loin de la nature si belle au printemps. Je vous envoie un rayon de soleil et j'y retourne !

et pendant ce temps au potager...
Commenter cet article