Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amour et compassion...

3 Juin 2014, 08:10am

Publié par pam

“La compassion n’est pas bien comprise : racine latine “souffrir avec”.

La compassion n’implique pas de souffrir nécessairement à côté d’autrui. La compassion, pour être entière, doit se fonder sur un amour inconditionnel, qui ne se focalise pas sur la souffrance quelle qu’elle soit. La compassion voit tous les êtres comme unis à cet amour de la même façon. Même si vous éprouvez en ce moment de la douleur, l’amour ne vous quitte pas. L’expérience de la souffrance n’est jamais une punition divine, la souffrance elle-même recèle de l’amour. Il est difficile d’assimiler la souffrance à de l’amour quand elle survient, et bien souvent elle n’est pas non plus comprise comme une leçon pour grandir. Nous ne sommes guère enclins à réfléchir sur la valeur spirituelle de l’épreuve que nous traversons. Mais le fait que l’esprit soit dominé par la souffrance ne contredit pas l’intention de l’amour. Le moment venu, un état de conscience émergera qui transcendera la souffrance. L’esprit universel dominera l’esprit particulier. En vous apportant la compassion, je peux vous confirmer que vous n’êtes pas abandonné. Vous vous trouvez seulement à un croisement difficile dans votre voyage vers l’amour.

À chaque étape du chemin vers l’amour, il faudrait garder le but à l’esprit. La conjonction de la passion amoureuse, de la relation amoureuse et de l’ascension implique un ensemble de règles :

Soyez gentil avec vous et avec les autres.

Agissez avec amour aussi souvent que vous le pouvez.

Parlez d’amour avec les autres. Rappelez à autrui votre but spirituel.

N’abandonnez jamais l’espoir.

Sachez que vous êtes aimé.

Les horreurs qui se produisent dans le monde sont indéniables et peu de gens s’autorisent à seulement rêver d’y échapper. Mais ils y échapperont car l’amour est la réalité suprême. Comparé à lui tout le reste est temporaire, fugace, irréel.

L’amour que vous cherchez vous cherche lui aussi en ce moment. Soyez honnête à propos de votre quête et guettez les moments où l’amour se montre à vous. Vous êtes le seul moyen dont dispose l’amour pour triompher de son contraire, c’est pourquoi vous êtes si précieux aux yeux de l’esprit. Et surtout, continuez à chercher des indices.”

D’après Chopra in “Le chemin vers l’amour”.

Dessin d'Alice Rey.

Dessin d'Alice Rey.

Nous créons notre propre réalité, nous percevons notre propre projection.

Jusqu’à ce que nous cessions de nous accrocher au concept du bien et du mal, le monde continuera à se manifester sous formes de déesses amicales et de démons malfaisants.

Si nous ne cultivons pas une amitié sans limites envers nous-mêmes, nous n’avançons pas sur la voie. Nous avons tendance à pratiquer avec un sentiment de culpabilité, pour ne pas avoir honte de nous-mêmes avec la crainte que quelqu’un découvre quel mauvais méditant nous sommes. Il n’y a pas beaucoup de joie là-dedans. Il faut se calmer, se détendre, libérer une douceur qui est déjà en nous et la laisser se déployer.

Il est bien plus facile d’accepter les autres comme ils sont que de nous accepter nous-mêmes. Nous avons le sentiment que la compassion est réservée à autrui et il ne nous vient jamais à l’esprit de l’éprouver envers nous-mêmes.

Est-ce que nous aspirons au moins à ne plus nous considérer nous-mêmes comme un problème, mais simplement comme un être humain pareil aux autres qui pourrait à cet instant s’accorder une pause et cesser d’être aussi prévisible ?

C’est ainsi que nos pensées commencent à ralentir.

Nous sommes englués dans des schémas d’avidité et d’obsession qui font que les mêmes pensées et les mêmes réactions se produisent sans trêve.

Amour et compassion...

“La meilleure façon d’aimer les gens, c’est de ne pas avoir besoin d’eux. C’est l’amour le plus pur.”

“Impossible de prouver votre amour à quelqu’un qui en doute....

Ceux que vous aimez le plus, ce sont ceux que vous pourrez le moins aider. Vous serez vaincues par la similitude de votre propre sang... Si l’amour est fort et pur il peut surmonter tous les obstacles.”

“Chacun de nous vit dans un univers séparé, un univers que nous avons rêvé si fort que nous le faisons exister. Nous aimons les gens quand leur rêve coïncide avec le nôtre, de même que deux dessins découpés se superposent exactement. Mais les rêves ne sont pas aussi statiques que des papiers découpés ; tôt ou tard, ils changent de forme, causant malentendus, solitude et perte de l’amour.”

Divakaruni in “La reine des rêves”.

Commenter cet article