Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Défenses immunitaires et allergies....

25 Août 2014, 06:26am

Publié par pam

défenses immunitaires

Face à l’environnement, l’organisme garde son caractère unique et individuel, ancré dans son patrimoine héréditaire, grâce au système immunitaire. Il doit d’une part repousser tout corps étranger qui cherche à pénétrer, et d’autre part garder son milieu interne intact. Les réactions immunitaires peuvent être normales, accrues ou affaiblies. Si le système immunitaire ne peut répondre à la pénétration d’un corps étranger dans l’organisme, un état d’immunodéficience s’installe.

Au fil des millénaires, l’organisme humain s’est adapté aux conditions naturelles grâce à ses multiples mécanismes d’adaptation. Ce n’est qu’au siècle dernier que la chimie et l’industrie se sont intéressées à l’alimentation, entraînant pour la première fois depuis l’histoire de l’humanité de profondes et rapides modifications dans les aliments. Mais d’un point de vue génétique, l’organisme n’a pas pu s’adapter aussi vite à de tels changements. Fortement surchargé par les substances étrangères, il doit fournir plus d’efforts pour les transformer.

Le système immunitaire dépend de l’équilibre entre effort et repos. Tout être vivant évolue dans un équilibre dynamique. Nous mangeons, buvons, respirons, allons à la selle et urinons. Malgré ce transfert continuel à travers l’organisme, celui-ci reste globalement plus ou moins stable. Si nous fournissons trop d’efforts ou de nous reposons pas assez, nous contractons une maladie qui a inévitablement des répercussions sur le système immunitaire. En effet, celui-ci s’affaiblit s’il est surmené de manière prolongé. Il n’est plus en mesure de gérer correctement les mécanismes internes au niveau du métabolisme, des cellules vieillissantes ou mortes ou encore des infections dans l’espace intracellulaire. C’est pourquoi il faut un juste équilibre entre effort et repos et à ce titre une alimentation équilibrée joue un rôle essentiel.

ALLERGIES : réaction disproportionnée de l’organisme face à une agression plus ou moins banale, en rapport avec un dérèglement du système immunitaire.

Sensibilité anormale d’un organisme vis-à-vis d’une substance, inoffensive pour la plupart des individus.

Causes très variées (alimentation, virus, bactéries, environnement, médicaments, contact ou piqûres d’insectes...) ainsi que les régions du corps.

2 g par jour Oméga 3 (EPA majoritaire): ils préviennent les allergies.

Vit C antiallergique majeure à forte dose.

Les symptômes sont dus à une libération d’histamine. Les antioxydants et en tête la vit C, auraient un rôle régulateur en éliminant le trop plein d’histamine.

Penser que le stress et les émotions peuvent provoquer des allergies.

Homéopathie efficace (Pollens, Histaminum 9 ch 1 ampoule en urgence, Poumon histamine).

Manganèse, soufre, magnésium.

Éviter si possible anti-inflammatoires, aspirine et corticoïdes.

ALLERGIE RESPIRATOIRE ( asthme) : marrube blanc, plantain. nigelle. ail.

Défenses immunitaires et allergies....

ANTIBIOTIQUES :

Pour régénérer la flore intestinale lors d’un traitement antibiotique : levure de bière.

Alternatives : échinacée (prévention des maladies virales), éleuthérocoque, gelée royale, salsepareille (stimulants des défenses naturelles), eupatoire (stimulant de l’immunité surtout pour les maladies O.R.L. virales), propolis (antiseptique, antiviral). Ail, chou, noix. Cuivre-Or-Argent, cuivre.

Plante antibiotiques : Cnicus benedictus = chardon-béni, Inula helenium = aunée.

INFECTION : signe de défaut des défenses naturelles.

Pour aider l’organisme : vit C, extrait de pépins de pamplemousse, T.M. d’échinacée, chlorure de magnésium, Pyrogénium.

Privilégier : champignon shiitake, ciboulette, fraise, haricot, haricot sec, orange, poivron, rhubarbe. Boire beaucoup d’eau entre les repas et manger léger.

Supprimer : charcuteries, poissons, crustacés, pâtisseries, sucreries, plats en sauce.

Commenter cet article