Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défenses immunitaires.

26 Octobre 2014, 08:49am

Publié par pam

Face à l’environnement, l’organisme garde son caractère unique et individuel, ancré dans son patrimoine héréditaire, grâce au système immunitaire. Il doit d’une part repousser tout corps étranger qui cherche à pénétrer, et d’autre part garder son milieu interne intact. Les réactions immunitaires peuvent être normales, accrues ou affaiblies. Si le système immunitaire ne peut répondre à la pénétration d’un corps étranger dans l’organisme, un état d’immunodéficience s’installe.

Au fil des millénaires, l’organisme humain s’est adapté aux conditions naturelles grâce à ses multiples mécanismes d’adaptation. Ce n’est qu’au siècle dernier que la chimie et l’industrie se sont intéressées à l’alimentation, entraînant pour la première fois depuis l’histoire de l’humanité de profondes et rapides modifications dans les aliments. Mais d’un point de vue génétique, l’organisme n’a pas pu s’adapter aussi vite à de tels changements. Fortement surchargé par les substances étrangères, il doit fournir plus d’efforts pour les transformer.

Le système immunitaire dépend de l’équilibre entre effort et repos. Tout être vivant évolue dans un équilibre dynamique. Nous mangeons, buvons, respirons, allons à la selle et urinons. Malgré ce transfert continuel à travers l’organisme, celui-ci reste globalement plus ou moins stable. Si nous fournissons trop d’efforts ou de nous reposons pas assez, nous contractons une maladie qui a inévitablement des répercussions sur le système immunitaire. En effet, celui-ci s’affaiblit s’il est surmené de manière prolongé. Il n’est plus en mesure de gérer correctement les mécanismes internes au niveau du métabolisme, des cellules vieillissantes ou mortes ou encore des infections dans l’espace intracellulaire. C’est pourquoi il faut un juste équilibre entre effort et repos et à ce titre une alimentation équilibrée joue un rôle essentiel.

Défenses immunitaires.

ANTIOXYDANTS :

Nutriments qui permettent de lutter contre le phénomène d’oxydation et la libération des radicaux libres. Est antioxydante toute substance capable de réduire, réparer ou prévenir les dégâts causés par les radicaux libres.

Protecteurs de certains éléments nécessaires au fonctionnement des cellules de l’organisme, contre leur oxydation ; qui empêchent l’oxygène moléculaire d’agir comme un agent oxydant ou un radical libre.

La théorie des “radicaux libres et antioxydants” date de 1956 aux États-Unis, est à l’origine d’un décryptage différent de la survenue des maladies et des effets toxiques des médicaments et de l’environnement, véritable révolution médicale et alimentaire. La plupart des maladies trouvent leur origine dans un mauvais équilibre entre trop de radicaux libres et pas assez d’antioxydants. Le système est responsable du vieillissement en général, des articulations en particulier.

Antioxydants : polyphénols, flavonoïdes, tanins... Ils empêchent dans notre organisme l’action destructrice du radical oxygène agressif. Cet oxygène ou stress oxydatif crée des radicaux libres et apparaît sous l’influence de facteurs de risque comme tabagisme, alimentation déséquilibrée, produits toxiques mais aussi inflammations chroniques. Réaction en chaîne infernale.

Ils jouent un rôle dans la prévention de différents cancers et des maladies cardio-vasculaires, ils ont la propriété de renforcer le système immunitaire, ils assurent la protection des cellules.

Les plus connus sont les vit A,C et E, le zinc et le sélénium.

Aliments les plus antioxydants : abricot, ail, avocat, bette, brocoli, carotte, chou, citron, cresson, épinard, figue, fraise, kiwi, mangue, orange, pamplemousse, poivron, pomme, tomate. algues, blé germé, luzerne, pollen, gelée royale, eau de mer, cassis.

Plantes : aiguilles et écorces de pin maritime, ginkgo biloba, thé vert, échinacée, éleuthérocoque, cassis, pamplemousse, romarin, millepertuis, sauge, camomille gingembre, harpagophytum, shiitake, maïtaké, frêne, thym, tanaisie, curcuma, reine des prés...

Les épices tiennent toutes une place de choix dans le palmarès des antioxydants, et le gingembre fait partie du top 3 avec la cannelle et le curcuma, ce qui en fait un excellent aliment contre le cancer.

Défenses immunitaires.

Commenter cet article