Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au sujet de la méditation...

16 Novembre 2014, 10:36am

Publié par pam

“Contentez-vous de laisser les eaux se calmer et le soleil et la lune se refléter à la surface de votre Être.” Sufi Rumi, poète.

Pendant la méditation, toute ambiguïté, toute dépendance à autrui et tout attachement disparaissent complètement. Une sensation extrême de liberté se fait alors ressentir.

C’est le chemin le plus simple et rapide vers le bonheur.

Ce qui est important, c’est de rester, pendant un moment, intérieurement attentif. C’est le procédé par lequel nous affûtons notre conscience et notre attention.

Méditer en latin signifie se laisser conduire vers le centre.

Il faut faire taire le corps en gardant certaines postures. Ralentir la respiration. Faire taire le mental. Interdire toute pensée qui ramènerait l’esprit à la réflexion.

“Il faut laisser les pensées défiler comme les nuages dans le ciel. Ne pas penser à la vie, mais être la vie.”

Deshimaru, maître zen.

“Ne plus avoir à attendre, voilà qui libère le Moi. Il me semble que je m’étais rejeté moi-même, avec tout ce que j’avais rejeté. Même la pesanteur de mon corps avait disparu. Je sentis que je ne possédais rien, pas même moi, et que plus rien ne me possédait. Le monde entier était devenu aussi transparent et sans la moindre obstruction que mon propre esprit.”

Alan Watts, in “Bouddhisme zen”.

Observez vos émotions comme des phénomènes extérieurs qui ne vous touchent pas. Vous parviendrez ainsi à ne plus être esclave de vos regrets, de votre impatience, de l’anxiété et de toutes sortes de pensées confuses, au point que vous en arriverez même à oublier le présent et que vous aimerez cela ! Quand vous parvenez à ne plus penser, vous avez atteint votre but, les choses deviennent simples.

Le silence permet de prêter attention à tout, d’observer le flot de détritus mentaux qui traversent sans cesse nos esprits.

Une personne peut aboutir à la connaissance intuitive par le repos, le non-attachement et la contemplation. L’homme peut se libérer du temps, de l’espace, de la vie quotidienne, des désirs, des idées reçues et enfin de lui-même.

D. LOBEAU in “L’ART DE LA SIMPLICITÉ”.

Au sujet de la méditation...

Commenter cet article