Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

soigner le jardin...

30 Mai 2015, 07:30am

Publié par pam

PURIN D’ORTIE et compagnie. Résumé.

Les plantes au secours des plantes.

Nature et Progrès.

ABSINTHE. Artémisia absinthium.

Propriétés : insectifuge, fongicide (rouille du groseillier)

Parties utilisées : tige et feuilles, frais ou sec.

Récolte au début de la floraison, fleurs bien jaunes, juin juillet.

Extrait fermenté : 1 kg de plantes fraîches dans 10 l d’eau. Pulvérisé pur sur le sol, repousse les limaces. Dilué à 10% contre le ver de la pomme.

ACHILLÉE. Achillea millefolium.

Propriétés : facilite le compostage, renforce les préparations fongicides.

Extrait à froid : 20 g de fleurs sèches pour 1 l d’eau, mises à macérer 24 heures. Verser dans 10 l de préparation fongicide (prêle ou tanaisie par ex).

AIL CULTIVÉ. Allium sativum.

On plante les gousses d’ail blanc à la Toussaint, d’ail rose ou violet de mi-février à fin mars.

Propriétés : insecticide et fongicide.

Décoction : plonger 100 g de gousses hachées dans 1 l d’eau, porter à ébullition puis infuser 1 heure. Employer pur, en arrosage direct, pour éviter la fonte des semis, contre la cloque du pêcher et la pourriture grise du fraisier.

Macération huileuse : broyer 100 g d’ail, mettre à macérer 12 heures dans 2 cuillerées à soupe d’huile de lin, filtrer en ajoutant 1 l d’eau de pluie, attendre une semaine. Pulvériser dilué à 5%. Contre puceron et acarien, et en répulsif gibier (chevreuil).

BARDANE. Arctium lappa.

On la récolte sauvage dans les bords de chemin et les friches. On peut répandre les feuilles sèches directement en paillage contre le mildiou de la pomme de terre.

Propriétés : stimule la vie du sol et la végétation. Fongicide.

Parties utilisées : plante entière racines comprises avant la floraison.

Plante fraîche en extrait fermenté (1 kg pour 10 l). Odeur forte. Pulvériser dilué à 5% sur les feuilles de pommes de terre contre le mildiou.

CAPUCINE. Tropaeolum majus.

Semer en avril-mai en place. On l’associe avec arbres fruitiers, tomate, radis, pomme de terre et courge. Feuilles, boutons floraux, fleurs et jeunes fruits sont comestibles en salades et câpres.

Propriétés : fongicide contre les chancres des arbres fruitiers. Insectifuge sur la mouche blanche.

Utilisation : feuilles fraîches en infusion 1 kg dans 5 litres d’eau. Utiliser non dilué sur les arbres et dilué à 30% sur les tomates (prévention du mildiou).

CONSOUDES. Symphytum officinalis et sympphytum x uplandicum.

En compost ou en paillage, bon alliée du jardinier.

Propriétés : stimulent la flore microbienne du sol et la végétation en général. Favorise la pousse des semis. Feuilles fraîches bon accélérateur de compost. Utilisé chez le végétal et chez l’animal pour soulager coups et blessures diverses.

Emploi : feuilles fraîches en extrait fermenté (1 kg pour 10 litres d’eau) distribution à l’arrosoir au sol dilué à 20%, en pulvérisation foliaire dilué à 5% sur les semis et en engrais foliaire.

En jus concentré : la plante est mise à fermenter seule sans eau dans un récipient opaque. On presse au bout de deux jours pour obtenir un jus concentré foncé. Ce jus passé pur permet de désinfecter les plaies de taille, on peut le pulvériser dilué à 5% après la taille des arbres fruitiers.

FOUGÈRE. Pteridium aquilinum.

La fougère aigle se récolte en forêt. Disposée fraîche sur les plants elle éloigne la piéride du chou. Les déchets de fermentation attirent les limaces et les intoxiquent.

Propriétés : insecticide et répulsive.

Emploi : extrait fermenté 1 kg pour 1 litre d’eau, seul ou associé à ortie et prêle.

LAVANDE. Lavandula officinalis.

Propriétés : insectifuge, insecticide.

Emploi : infusion : 100 g de plante fraîche pour 1 litre d’eau, utiliser pur.

Extrait fermenté : 1 kg de plante fraîche pour 10 litres d’eau puis diluer à 10%.

Plante sèche : réduire à 20 gr pour l’infusion et 200 gr pour l’extrait fermenté.

LIERRE. Hedera helix.

Les apiculteurs du XVIII° se frottaient les mains de lierre pour éviter les piqûres.

Propriétés : insectifuge et insecticide contre aleurodes, acariens et pucerons.

Extrait fermenté : 1 kg de feuilles hachées dans 10 l d’eau. Surveiller la fermentation, les feuilles contiennent des saponines d’où une mousse blanche différente des bulles de la fermentation. Diluer à 5%. Attention, ne pas porter à la bouche (enfant).

MÉLISSE. Melissa officinalis.

Attention, l’infusion de mélisse freine la germination des légumes !

Propriétés : insectifuge (pucerons, moustiques, aleurodes, fourmis).

Emploi : infusion : 50 gr de plantes fraîches pour 1 litre d’eau. Laisser refroidir et pulvériser non dilué.

MENTHE POIVRÉE. Mentha piperita.

On la reconnaît à sa tige rouge. Ne pas pulvériser sur les semis de légumes, elle freine la germination.

Propriétés : insectifuge et insecticide sur pucerons vert, noir, cendré.

Emploi : infusion : 100 gr de plantes fraîche pour 1 litre d’eau, laisser refroidir et pulvériser non dilué.

Extrait fermenté : fermentation très rapide, diluer à 10%.

ORTIE. Urtica dioica.

Ne pas confondre avec l’ortie blanche non urticante.

Propriétés : fortifie et stimule la flore microbienne du sol et la végétation. Bon activateur de compost, favorise la décomposition des matières organiques.

Emploi : récolte de la plante entière avant floraison.

Infusion : 1 kg dans 10 litre d’eau pendant 12 heures, dilué à 10%. Insectifuge (puceron, acarien, carpocapse) parfois insecticide contre certains pucerons.

Extrait fermenté : 1 kg dans 10 l pendant quelques jours. Favorise la germination des semences, renforce les défenses immunitaires des plantes : trempage pendant maxi 30 minutes dans de l’extrait pur. Dilué à 20% permet de renforcer les effets du pralinage pour la plantation d’arbres et arbustes à racines nues et pour les légumes (poireau, chou, salade, tomate...).

PISSENLIT. Taraxacum officinalis.

On utilise la plante entière. On peut la faire sécher, il faut alors couper la racine en fins tronçons.

Extrait fermenté : 1 kg pour 10 l d’eau. Diluer à 20%. C’est un bon stimulant du sol et de la végétation.

PRÈLE. Equisetum arvense.

Propriétés: insectifuge, dynamiseur de croissance. Fongicide en préventif.

EMploi : décoction : faire bouillir 500 gr de prêle sèche dans 5 l d’eau pendant 1 heure, puis laisser infuser une nuit. Utiliser dilué à 20%. Extrait fermenté : 200 gr de prêle sèche dans 10 l d’eau. Diluer à 5% pour pulvériser. On peut laisser infuser la prêle pendant une journée avant de la faire fermenter pour exprimer le maximum de silice.

RHUBARBE. Rheum rhaponticum.

Les feuilles utilisées pour les macérations en jardinage sont toxiques voire mortelles.

Propriétés : insectifuge contre pucerons, chenilles et larves de différents insectes. Répulsive.

Protège contre les herbivores.

Emploi : macération à froid (500 gr de feuilles pour 3 l d’eau 24 heures), pulvériser non dilué à trois reprises sur trois jours.

Pour repousser limaces et insectes rongeurs, répandre des feuilles séchées passées au broyeur sur le sol ou arroser le sol d’une macération de feuilles.

RUE. Ruta graveolens.

Plante abortive. On l’utiliser fraîche ou sèche. Son odeur éloigne les chats et les insectes. En pot elle protège des mouches et des taons. En fleur elle peut provoquer des allergies sur la peau de même quand elle est broyée.

Propriétés : répulsive et insecticide.

Emploi : feuilles et tiges fraîches avant la floraison. Extrait fermenté : 800 gr de feuilles dans 10 l d’eau pendant 10 jours. Diluer à 20% comme répulsif sur limaces et ravageurs divers, et insecticide sur les pucerons. On peut additionner rue, lavande, mélisse et menthe poivrée sous forme d’extrait fermenté mais chaque plante sera préparée à part.

SUREAU. Sambucus nigra.

Le sureau yèble (S. ebulus) est plus concentré en principes actifs que le sureau noir.

Propriétés : répulsif puissant; fongicide.

Emploi : décoction (1 kg de feuilles mises à tremper 24 heures dans 10 l d’eau, puis à bouillir 30 mn). Pulvériser non dilué contre pucerons, altises et noctuelles.

Extrait fermenté (1 kg dans 10 l) utilisé non dilué comme répulsif et dilué à 10% contre les polypores du bois.

Autres pistes :

- Oignon : contre la mouche de la carotte en extrait fermenté de pelures d’oignon.

- Thym : sa présence en bordure permet d’éloigner les pucerons et la piéride du chou.

- Pomme de terre : l’eau de cuisson employée pure chasse les pucerons.

- Tagète : petit œillet d’Inde, chasse les némapodes et les pucerons.

- Tomate : l’extrait fermenté rapidement (2 poignées de gourmands dans 2 l d’eau pendant quelques jours) chasse la mouche blanche dans les serres.

- Chou brocolis et frisé : l’extrait fermenté (3 kg de feuilles dans 10 l, diluer à 20%) éloigne l’altise du chou et du radis.

- Souci : son extrait fermenté apporte vigueur et santé aux tomates et aux choux.

- Betterave rouge : son extrait fermenté ravive les gazons en arrosage, dilué à 10%.

soigner le jardin...

Commenter cet article