Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié depuis Overblog

11 Janvier 2013, 10:20am

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire."

Georges Orwell.

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

11 Janvier 2013, 10:11am

"L'opinion publique est la clé. Avec l'opinion publique, rien ne peut faillir. Sans lui, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois."

- Abraham Lincoln (1809-1865), 16e président américain -

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

11 Janvier 2013, 09:55am

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

11 Janvier 2013, 09:50am

«On ne peut pas dire la vérité à la Télé, il y a trop de gens qui regardent»

COLUCHE

Voir les commentaires

conversation avec dieu. le film.

10 Janvier 2013, 10:18am

http://www.youtube.com/watch?v=YS0znqh5fLE

Voir les commentaires

guérison quantique

10 Janvier 2013, 07:43am

REALITE

“Eddington a affirmé qu’il existait deux réalités : la secondaire est la réalité mécanistique étudiée par la science, l’autre est la réalité humaine faite d’expériences quotidiennes. Dans la 1° la Terre est un grain de matière tournant autour d’une étoile, jetée à la dérive parmi des milliards d’objets stellaires. Dans la réalité humaine, la Terre est le centre de l’Univers, la vie qu’elle abrite est la seule chose importante qui existe. De nombreuses personnes connaissent des contacts mystiques avec la Terre, se sentant être la Lune ou la Mer.” 

“Il est possible que nous choisissions nos maladies. Nous n’en sommes pas conscients car le choix se situe au-dessous du niveau de nos pensées conscientes, mais s’il existe, nous devrions être capables de le modifier. Chacun de nous peut modifier la biologie de son organisme d’un extrême à l’autre : on n’est pas le même, physiologiquement parlant, quand on est heureux ou déprimé. Les cas de personnalités multiples prouvent que cette capacité de changer de l’intérieur est contrôlée de manière très précise. 

On peut considérer le vide sidéral comme morne, froid, sans vie mais aux yeux du physicien il est rempli d’une énergie invisible attendant de fusionner pour créer des atomes. 

Upanishad indien : “La puissance qui pénètre l’Univers est bien supérieure à celle qui transparaît”.

Nos sens ne sont pas prêts à considérer le vide comme la matrice de la réalité car ils ne perçoivent la nature qu’à un niveau plus grossier. Chaque gradation quantique est minime mais elle implique une réalité totalement nouvelle au niveau plus large des molécules et des organismes vivants. 

Ainsi, le vide n’est pas un vide mais le point de départ de tout ce qui existe. Et ce point de départ est en contact permanent avec tous les autres points, il n’y a aucune rupture dans cette continuité. 

L’équation d’Einstein, E = mc2, a montré que l’énergie pouvait se transformer en matière, ce constat a permis à la physique de franchir la limite de ce qui est  “plus petit que petit”. Les pères fondateurs de la physique quantique étaient tous des disciples de Platon, ils pensaient que le monde des choses n’est que l’ombre projetée d’une réalité plus vaste, invisible et immatérielle. Certains, comme Einstein restèrent perplexes devant la perfection de la nature, sans pour autant lui attribuer une intelligence, contrairement à Eddington pour qui notre vision du monde est à la base un ensemble de fonctions cérébrales. Où que l’on regarde, l’Univers visible est fondamentalement un réseau de signaux, mais tous ces signaux fonctionnent en harmonie, transformant des vibrations sans signification en expériences qui ont une signification humaine. L’amour qui lie un homme à une femme peut être décomposée en données brutes mais ce faisant, il perd de sa réalité. D’après Eddington, tous ces codes doivent correspondre à quelque chose de plus réel qui se situe au-delà de nos sens. En même temps, ce quelque chose nous est très familier car nous sommes tous capables de déchiffrer le code pour transformer des vibrations quantiques chaotiques en une réalité bien ordonnée. La réalité de la musique se trouve dans la forme éclatante et invisible qui hante notre mémoire sans jamais avoir été présente dans le monde physique. 

Contrairement à ce que pensent les médecins aujourd’hui, le pancréas anormal d’un diabétique n’est pas aussi réel que la mémoire déformée qui s’est infiltrée à l’intérieur des cellules pancréatiques. Cette prise de conscience ouvre la voie de la guérison quantique. Les techniques mentales de l’Ayurveda impliquent le contrôle des structures invisibles qui régissent l’organisme. Cela permet de maîtriser la relation corps-esprit. La technique ayurvédique n’est pas magique, elle s’inspire de la nature.”

“ Quand notre cerveau nous montre le monde, c’est en réalité nous-mêmes qu’il montre. Tout ce qui existe se trouve donc enfermé dans notre subjectivité.”

Deepak Chopra in “Le corps quantique”.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

REALITE ENCORE...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

“Il s’était trompé en créant une structure hermétique comme le Feu de Dieu. Les chances de survie ne résidaient pas dans l’isolement, dans la fermeture, mais dans l’ouverture et le partage. Le repli sur soi rapprochait l’être humain de la nature reptilienne. Or il ne croyait pas que l’homme descendît de l’animal, même s’il en avait parfois le comportement. L’homme était un pont entre le ciel et la terre, dont le regard restait trop souvent rivé à la matière, comme leurré par la gravité. Deux mois avant le cataclysme, Franx avait lu un essai passionnant sur la théorie de la perception subjective de l’Univers. De l’article, il avait retenu que, même si l’auteur ne le formulait pas dans ces termes, la réalité n’était qu’une illusion, une construction mentale, qu’il n’existait donc pas de réalité objective, que les hommes la fabriquaient et l’entretenaient en permanence par la pensée; la théorie rétablissait la légitimité du couple esprit/matière et la liaison entre les deux, le Verbe, une autre illustration de la trinité chrétienne ou de la Trimurti hindoue, Brahmâ le créateur, Vishnou, le conservateur et Shiva le destructeur. En créant le Feu de Dieu, il avait commis la même erreur que Josy et Milou, qui, parce que la peur avait rétréci leur espace mental, avaient sauté de plusieurs dizaines de milliers d’années en arrière.” 

Pierre Bordage in “Le feu de Dieu”.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

“”Regarder”, interpréter ce que le monde nous offre détermine en grande partie le cours de notre existence. La perception est la source de tout. Chacun de nous choisit la manière dont il ou elle veut considérer la réalité. Cette  perception se transforme avec l’âge, certainement, mais nous restons toujours conscients qu’il y a au moins “treize façons de regarder un merle”, comme Stevens le dit si pertinemment. Comme tant d’aspects de la vie qui se situent au-delà du constat empirique, il n’existe pas d’unicité de point de vue. là encore, la subjectivité domine.” 

Douglas Kennedy in “Quitter le monde”.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

”Quand un chien voit l’homme lui donner à manger, il se dit que l’homme est son dieu. Quand un chat voit l’homme le nourrir, il se dit que l’homme est son serviteur.” 

Bernard Werber in” Le miroir de Cassandre”.

“C’est ton imaginaire onirique qui me donne consistance. La réalité, c’est ce que tu crois.” idem.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

“C’est notre esprit qui crée le monde dans lequel nous vivons.”

Dalaï-Lama.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout Ce Que Nous Ne Sommes Pas

Je peux facilement m'identifier à l'excès, aux émotions et aux rôles, et devenir ce que je ressens: je suis en colère....je suis divorcé...Je suis déprimé....je suis une nullité....je ne suis que confusion et tristesse.

Peu importe comment nous nous sentons à quelque moment que ce soit, nous ne sommes pas alors seulement nos émotions, nos rôles, nos traumatismes, nos valeurs, nos obligations ou nos ambitions. Il est facile de nous définir par le combat qui nous absorbe dans l'instant! Et il est tout à fait humain d'être consumé par ce qui nous meut intérieurement. En contrepartie, j'ai souvent pensé à la manière de sculpter de Michel-Ange, à sa façon de voir sa sculpture déjà finie dans la pierre brute.

Il disait souvent que son travail consistait à éliminer le surplus et à libérer de la pierre la beauté qui attendait à l'intérieur.

J'aime beaucoup penser au discernement spirituel de cette façon. En nous faisant face et en découvrant le sens de nos rudes expériences, tout le travail de la conscience s'effectue en éliminant l'excès, ce que nous ne sommes pas. Ainsi nous trouvons et libérons le geste de l'âme qui attend depuis longtemps en nous, entier. Les diverses souffrances intérieures et extérieures sont les coups de ciseaux divins qui dégagent la beauté présente en nous depuis notre naissance.

Mark Nepo

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

“La science rejoint enfin la Tradition. Le monde d'espace-temps dans lequel nous vivons au quotidien n'a aucune réalité. Il est une construction mentale que certaines propriétés de notre cerveau rendent réelle tant que nous y croyons, une sorte de rêve-cauchemar dont nous sommes prisonniers et dans lequel nous souffrons. La Physique Quantique nous apporte les éléments de réflexion qui nous permettent de sortir de nos illusions”.

Jacqueline Bousquet.

Voir les commentaires

je suis amoureux... d'une cigarette...

8 Janvier 2013, 09:15am

Publié par pam

incroyable internet... en ballade ce matin aux aurores, recherchant comme souvent des pistes pour aider mes amis malades, je découvre l'huile de noix de coco puis continuant mon chemin je tombe sur cet article pro nicotine ! Que vous soyez fumeur ou non-fumeur, rendez-vous service, allez voir ça

http://fr.sott.net/article/12330-La-nicotine-l-antidote-au-zombie

eh Jackye ! ne pousse pas de hauts cris commence par regarder la video d'Isao Hashimoto et vous tous ouvrez votre esprit et prenez le temps de lire en entier et on en reparle !

je suis amoureux... d'une cigarette...

Voir les commentaires

Fausse solitude

6 Janvier 2013, 09:27am

Publié par pam

Il était une fois une toute petite maison rose cachée dans les sapins. On ne la voyait de nulle part, elle était perdue loin de tout.  Le bûcheron qui l’avait construite avait vendu son esprit au diable en échange de la beauté et du secret de son lieu de vie.

Aucun bruit, aucune fumée ne sortait de la petite maison rose. C’était le plus beau lieu du monde mais il était vide. Oh bien sûr, pas vide d’objets et la beauté était aussi à l’intérieur de la maisonnette ; mais vide de vie. Il y avait un piano, une bibliothèque remplie de trésors et un grand lit ... mais vide.

Le bûcheron était dehors, assis sur la mousse sous un sapin. Il réfléchissait. Jour et nuit il réfléchissait et il pensait et il philosophait au fond de la forêt perdue près de la maison rose. Le diable avait pris son esprit et dans sa tête ça tournait en rond et même quelques fois ça ne tournait pas rond du tout.

La tête entre les mains, il en oubliait même de voir la beauté autour de lui, de jouir de son trésor de beauté et de secret.

Sur le toit de la maison rose était juchée une petite fée. C’était le bonheur du bûcheron. Le diable avait pris l’esprit de l’homme mais pas le bonheur potentiel  auquel chacun à droit en naissant. 

Le bûcheron plongé dans ses pensées emmêlées ne la voyait pas. 

Et la fée souriait en attendant qu’il se lève, qu’il retrouve l’espoir et qu’enfin il ouvre la porte de la maison. Cette maison de ses rêves qu’il avait construite mais jamais habitée. 

Et la fée souriait, perchée sur les tuiles roses, elle avait tout son temps, elle était immortelle.

Fausse solitude

Voir les commentaires

Global zero

6 Janvier 2013, 08:39am

Publié par Global zero

Bonjour,

Je viens de rejoindre une extraordinaire campagne mondiale pour l’élimination des armes nucléaires, et j’ai pense que tu souhaiterais en faire partie aussi. Obama et Medvedev viennent de signer un accord historique pour réduire leurs arsenaux nucléaires. Les prochains mois pourraient marquer le début de la fin des armes nucléaires mais cela n’arrivera que si nous saisissons l’occasion. Nous devons créer un mouvement global sans précédent pour soutenir les dirigeants du monde entier qui ont promis d’agir dans ce sens. Pour rejoindre les milliers de citoyens dans chaque pays qui croient en ce but, clique le lien ci-dessous :

http://www.globalzero.org/fr/declaration-fr

Nous devons choisir entre deux futurs très différents. Soit les armes nucléaires continuent a proliférer, augmentant les chances d’être utilisées par un pays ou des groupes terroristes, ce qui aurait des conséquences catastrophiques. Soit toutes les armes nucléaires sont éliminées selon un accord mondial pour des réductions progressives et contrôlées.

Nous voulons montrer aux dirigeants mondiaux que l’opinion publique soutient l’idée d’un monde sans armes nucléaires alors même qu’ils s’apprêtent à assister au sommet sur la sécurité nucléaire organisé par Obama.

Pour signer la déclaration, clique sur le lien ci-dessous. Transfère ce message à tous tes amis, nous avons besoin du plus de signatures possibles.

http://www.globalzero.org/fr/declaration-fr

Merci de faire partie de la solution !

Voir les commentaires

phytothérapie

6 Janvier 2013, 08:03am

“Toute l’habileté du praticien chinois consistait à combiner les plantes par des associations judicieuses en vue de potentialiser les produits actifs tout en tempérant leur éventuelle toxicité. De cette conception ancienne subsiste aujourd’hui dans la pratique chinoise l’idée que la pharmacopée doit être considérée comme une source non pas seulement de remèdes, mais aussi de produits destinés à empêcher de tomber malade ou à aider à recouvrer la santé au fil d’une convalescence. Tant et si bien que sont englobés  naturellement dans les listes de plantes médicinales les végétaux courants de l’alimentation, légumes et fruits. Ces préoccupations diététiques et préventives, spécifiques de la Chine ancienne, restent très vivaces aujourd’hui, ainsi qu’en témoigne le succès d’ouvrages sur le thème “se soigner en s’alimentant”, thématique aujourd’hui récurrente en Occident. Découvrir de nouveaux médicaments est une chose, en permettre l’accès à ceux qui en ont besoin en est une autre. L’accès aux soins des populations du Sud, largement insolvables, est devenu une préoccupation majeure, mais force est de constater que le système strictement libéral de production des médicaments est bien incapable de faire face à la demande.” Les médecins chinois partant d’observations empiriques très anciennes, soumettent les plantes traditionnelles de leur pharmacopée à des essais scientifiques comparables à ceux de la médecine occidentale. Les études d’ethnopharmacologie visent à répertorier, puis à accréditer par des méthodes scientifiques rigoureuses la valeur des médicaments traditionnellement utilisés depuis des siècles, voire des millénaires. Les grands laboratoires pharmaceutiques se montrent de plus en plus avides de connaître (voire de s’approprier !) les secrets des chamans, guérisseurs ou autres tradipraticiens dans le monde entier. A qui appartient la découverte des propriétés d’une plante : à la tradition qui véhicule de génération en génération ce savoir, ou au laboratoire qui l’exploite après s’être procuré les informations auprès des populations ou de leurs guérisseurs ? La Convention de Rio sur la biodiversité exige des exploitants d’un médicament nouvellement découvert par les ethnopharmacologues de reverser des  royalties aux gouvernements locaux et/ou aux ethnies détentrices et utilisatrices du savoir impliqué, si leur utilisation nécessite transformation.” J.M.Pelt.

phytothérapie

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>