Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vivre ou souffrir, souffrir et vivre...

30 Octobre 2013, 07:11am

Publié par pam

ce matin, en petit déjeunant, par hasard... mais y a t'il hasard.... je vais visiter le site de Mathieu Ricard et je lis cela :

Témoignage d’Eve -1

Ce témoignage fut offert par ma sœur, Eve Ricard, lors des journées Émergences 2013, à Bruxelles, consacrées à la « joie dans l’adversité ».

Il y a 23 ans mon corps a commencé à perdre de sa souplesse, mes gestes à devenir plus lents. J’avais du mal à tenir mon stylo. J’ai attendu deux ans pour consulter. Quand on m’a appris que j’avais la maladie de Parkinson il y a eu en moi comme une déflagration. Tout a volé en éclats : mes habitudes, mes préjugés, mes peurs. On me dit que cette maladie est évolutive et qu’on ne sait pas la guérir. Cela ébranla mon être dans son entier cela m’obligea à réagir très vite, à savoir ce que je voulais et ce que je ne voulais pas.

Comment continuer à vivre ? Comment continuer à être avec les autres ?
Aujourd’hui je sais que j’ai une maladie et pourtant je ne suis pas cette maladie et je ne le serai pas.

À un mot près tout change. Le choix des mots entre avoir et être : « j’ai » la maladie de Parkinson et non « je suis » parkinsonienne.

Mes gestes se bagarrent avec une squatteuse cependant mon être reste intègre, mon esprit n’est pas malade. J’aménage ma vie, ma pensée, mon regard, mes liens, avec cette maladie dégénérative.

Que faire quand on est privé du geste ? Peut-on vivre autrement ? Peut-on créer autrement ? Que signifie cette différence ? Où commence la différence ? Quelles victoires possibles ? Si on se bat, c’est pour une guérison. La victoire ne sera pas celle du corps mais celle intime et spirituelle de l’esprit.

Face à cette maladie je ne vais plus penser à ce qui me fait défaut mais à la chance de vivre au quotidien ; sans attente, c’est l’arrêt des peurs. Ce qui a été s’efface et l’avenir ne viendra que plus tard.

Aujourd’hui, j’aide ma vie car il n’y a sans doute étrangement pas d’autre sens à la vie que d’aider la vie. Je marche mal… et alors ! Je souffre la nuit… Qu’importe ! Chaque matin s’ouvre sur un jour où je vais aimer, partager, désirer, rêver. Je bénis doublement l’instant, ce présent sans cesse renouvelé qui fait du temps une profondeur, non une durée.

À l’avant du bateau je navigue à vue attentive aux bancs de sable et aux rochers. Cela me demande de la vigilance à la fatigue par exemple.

Vingt-trois ans que je suis sur cette embarcation à la navigation très personnelle. J’ai connu des jours de gros temps sans me dire que je passais un cap sans retour. Je cherche seulement d’autres façons de naviguer. Des voies nouvelles m’ouvrent le passage.

Je danse, la musique épouse le corps, le prend dans son rythme, le geste devient spontané.

Autrement il faut penser mon geste, surveiller ma gestuelle pour garder les automatismes en mémoire ; je me dis que le cerveau peut être sollicité de mille façons qui sont propres à chacun.

La croyance commune est que la maladie a prise sur nous et non pas nous sur elle. L’esprit serait-il alors soumis au corps souverain.

En nous, hors de nous, autour et partout : une seule et même énergie. Ni bonne ni mauvaise : bonne et mauvaise. Offrir ou prendre reviennent comme la lumière du jour. Avoir l’avantage, c’est connaître sans voile son adversaire. Face à la peur vient l’abandon de la peur.

Notre esprit perçoit et interprète le monde et nous permet de transformer la qualité de chaque instant de notre existence.

(à suivre)

À lire: Ricard, E. (2012). La Dame des mots. Editions Nil.

Ce matin, c'est mon premier jour de cure, hier 4 heures de voiture ont permis à mon dos de reprendre le dessus, m'empêchant de dormir, de vivre me semblait-il...

vivre ou souffrir, souffrir et vivre...

Du coup, me voici vous parlant de cette cure que je pensais garder pour moi ! non non pas cure de désintox !!! je ne bois pas et je ne suis pas tout à fait prête pour l'arrêt du tabac !!! non, non cure thermale...

je n'aurai jamais pensé faire ça un jour, me retrouver curiste chez les curistes dans une "ville d'eaux". Je voyais ça comme un truc de vieux (qui a dit : tu n'as plus 17 ans ?? que j'l'éclate) un truc de bourge (pas de commentaires ??) un moyen de creuser le trou de la secu...

Et puis l'an dernier, en désespoir de causes, j'écoute mon amie toubib et je pars trois semaines, dubitative, désespérée, douloureuse, résignée...

En arrivant, impossible de ne pas immédiatement relativiser : fauteuils roulants sur les trottoirs, sur la route, aides, accompagnants, on regarde ces deux jambes qui portent, fonctionnent, on monte quelques marches, seule, on reprend conscience de ce qui reste efficient, on se rappelle qu'à trente ans on ne pensait pas dépasser les cinquante... en tout cas debout... et on marche encore, toujours autonome, même limitée on peut continuer de vivre et fonctionner seule.

Ca fait du bien d'autoriser les autres à vous aider, à s'occuper de vous, à vous masser.

Ca fait du bien de s'offrir du temps pour soi, pour aller mieux.

Et dès les premiers jours on peut reprendre des activités physiques auxquelles on avait renoncé : gym, stretching ou autre pendant une heure au milieu d'un groupe, marche à pied... et de retour à la maison, à condition de se tenir à une vie saine, reviennent les activités abandonnées à grand coup de chutes de moral : bricolage, jardinage...

En bref, je suis revenue cette année, et si je ne lâche pas mon clavier dans l'instant, je commencerai en retard ce qui me réjouis après que je m'en soies moquée...

aucun rapport... tant pis !!!

Voir les commentaires

synergie

28 Octobre 2013, 07:52am

Publié par pam

La synergie reflète communément un phénomène par lequel plusieurs acteurs, facteurs ou influences agissant ensemble créent un effet plus grand que la somme des effets attendus s'ils avaient opéré indépendamment, ou créent un effet que chacun d'entre eux n'aurait pas pu obtenir en agissant isolément.
Dans le langage courant, le mot est plutôt connoté positivement, et il est utilisé pour désigner un résultat plus favorable lorsque plusieurs éléments d'un système ou d'une organisation agissent de concert. Plus prosaïquement, il y a synergie positive quand le résultat d'une action ou d'un élément est supérieur à la somme des résultats des parties.

Voir les commentaires

ecocide

28 Octobre 2013, 07:19am

Publié par pam

La destruction de la nature est un crime. Un crime dont les auteurs devraient être tenus responsables.
Ce crime a un nom: l'écocide.

Eco-cide dérive de oikos en grec signifiant maison ou domicile et de caedere, démolir, tuer en latin. Il signifie littéralement tuer notre maison.

POURQUOI EN AVONS-NOUS BESOIN ?

  • Pour qu’une loi puisse être invoquée pour tous types de destructions environnementales
  • Pour que la responsabilité pénale des décideurs soit engagée
  • Pour préserver et protéger la biodiversité
  • Pour protéger les écosystèmes dans leur ensemble, et pas seulement des éléments distincts comme le sol, l’air, la faune et la flore
  • Pour favoriser la transition écologique
  • Pour honorer notre devoir envers les générations futures
  • Pour contribuer à un changement de valeurs afin que la Terre se voit reconnaître des droits

END ECOCIDE, EN RÉSUMÉ

L’INITIATIVE CITOYENNE EUROPÉENNE

L'initiative citoyenne européenne (ICE)est un outil de démocratie directe permettant aux citoyens de l'UE de proposer l'examen d'une directive.

Signer une ICE a le même pouvoir que voter. Nous avons besoin de votre vote pour que la Commission européenne étudie notre proposition.

Si au moins 1 million de citoyens européens issus de 7 pays différents la soutienne, la directive sera discutée au niveau européen.

Contrairement à une pétition ordinaire, l'ICE a le pouvoir juridique d'influencer la politique. C'est pourquoi certaines informations telles que votre adresse et votre date de naissance sont demandées. Dans certains pays, comme en France, il vous sera aussi demandé un numéro d'identité.

merci Jacky !

merci Jacky !

Voir les commentaires

protéines végétales

27 Octobre 2013, 08:06am

Publié par pam

d'après Daniel Kieffer "Encyclopédie de revitalisation naturelle" :

PROTÉINES VÉGÉTALES.

- Algues bleu-vert (spirulines, AFA du lac Klamath) : contiennent tous les acides aminés, protéine parfaite, favorisent la régénération cellulaire, inversent le mécanisme du vieillissement, protègent les reins des sous-produits médicamenteux, antifongique et antibactérienne.

- Algues marines (dulse, nori = 35% de protéines, kombu = 8% de protéines) : digestes, biodisponibles, alcalinisantes par leur teneur en minéraux, chélatent les métaux lourds.

- Champignon shiitake : = 35% protéines, augmente vigueur et vitalité, renforce le système immunitaire, sels minéraux, vit B. Élixir de vie pour les Chinois.

- Tempeh = soja fermenté : = 20% protéines, protéine complète (8 acides aminés et lysine), vit B12, accroît la résistance à l’infection en protégeant les intestins, aliment vivant si consommé cru, abaisse le taux de cholestérol.

- Dérivés fermentés du soja : tamari, shoyu, miso (aliments vivants) protéines en abondance (18 acides aminés), enzymes, sel végétalisé par le procédé de fabrication, digeste, alcalin, protègent la muqueuse intestinale en la purifiant des micro-organismes, aident à éliminer la radioactivité.

- Tofu : contient tous les acides aminés essentiels, source parfaite de protéine, abaisse le cholestérol, puissant phyto-oestrogène, contribue à prévenir le cancer des seins et ovaires et favorise l’équilibre hormonal féminin.

- Lait de soja : contient des protéines anti-fatigue et des phyto-oestrogènes qui compensent en partie les carences hormonales.

- Seïtan ou steak de blé : protéine sans purine, grande digestibilité, texture se rapprochant de la viande, aliment reconstituant.

- Riz complet, rouge, sauvage : 7 à 8% protéines, sels minéraux, vitamines B, sans gluten, calme le système nerveux.

- Pignes ou pignons : remplacent la viande par leur forte teneur en protéines et huiles essentielles.

- Graines de courge, potiron, citrouille : éliminent les parasites intestinaux, excellents pour la prostate. Leurs acides gras oméga-3 abaissent la tendance à la coagulation du sang.

- Quinoa : 14% protéines, sels minéraux, plus de calcium que le lait, sans gluten, digeste, stimule la lactation.

- Noix et oléagineuses.

- Avoine : 14% protéines, sels minéraux, idéale pour le sport, associée à la banane et aux amandes, stimule la digestion par sa teneur en fibres. (sauf pour les "sans gluten")

protéines végétales

in "Association végétarienne de France" :

Les tableaux qui suivent indiquent la quantité de protéines pour 1 000 kcal de divers aliments. Les valeurs proviennent de la base de données du ministère américain de l'Agriculture (USDA, consultable sur http://www.nal.usda.gov/fnic/foodcomp/search/), qui est particulièrement bien documentée.

Parmis les céréales, seul le riz se trouve en deçà de l'intervalle recommandé (27,5-37,5). Les palmes reveinnent à l'avoine, au seigle et au riz sauvage, avec plus de 40g de protéines pour 1000 Kcal.

Quant aux légumineuses (ou apparentées), elles se situent bien au-delà de l'intervalle recommandé, la palme revenant au soja (tofu); avec plus de 90g de protéines pour 1000 Kcal.

Signalons également quelques autres aliments (toujours en grammes de protéines/1000 Kcal):

Amandes : 37
Graines de sésame : 32
Graines de courge : 45
Graines de tournesol : 40
Graines de lupin : 97
Luzerne germée : 138
Radis germé : 89

On reconnait bien la supériorité des graines germées en termes de densité protéique. Par contre, les fruits séchés (abricots, dattes, bananes, figues) restent en deçà de l'intervalle (de 8 à 13 g de protéines/1000 Kcal). A titre de comparaison, l'oeuf entier a une valeur de 80 et un fromage de type gruyère est à 72.

Voir les commentaires

antioxydants...

27 Octobre 2013, 07:32am

Publié par pam

Ce sont les fruits et légumes qui contiennent le plus d’antioxydants. Parmi eux, agrumes, pruneaux, raisins secs, fraises, framboises, cerises, kiwis, ail, oignon, haricots secs, poivron rouge, avocat, betterave, choux de Bruxelles, brocolis, sont parmi les plus riches. Attention, une alimentation saine reste une alimentation variée, et en aucun cas il ne faut se limiter aux seules nourritures antioxydantes, d’autant que d’autres types d’aliments, riches en fibres, vont compléter le travail des antioxydants en évacuant par les selles polluants et cholestérol.

antioxydants...

Nos aliments se sont extrêmement appauvris qualitativement ces 50 dernières années (forçage des cultures, usages d’engrais de synthèse, pesticides, fongicides...). Aujourd’hui, l’alimentation remplit insuffisamment son rôle et il s’avère indispensable d’utiliser des compléments alimentaires ou suppléments nutritionnels pour renforcer nos défenses. Prévenir et soigner avec des vitamines, des antioxydants n’est plus une utopie. Une supplémentation alimentaire avec des vit A, B, C, E, K, du fer, du zinc, du magnésium... permet de revaloriser nos défenses immunitaires. Dans ce cadre, l’utilisation de jeunes pousses (graines germées), de céréales complètes, d’algues marines et d’eaux douces, de concentrés végétaux constitue une réponse idéale. Pas de synthèse, mais une riche source de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments qui s’assimile parfaitement.

antioxydants...

Voir les commentaires

Les jeux vidéo bénéfiques

26 Octobre 2013, 08:26am

Publié par pam

Matthieu Ricard. 21 octobre 2013.

L’humoriste américain Demetri Martin disait : « J’aime les jeux vidéo, mais ils sont vraiment violents. J’aimerais jouer à un jeu vidéo où l’on aiderait les gens qui ont été blessés dans tous les autres jeux. Je l’appellerais « l’hôpital hyperoccupé. »

Jusqu’à récemment, on avait accordé peu d’attention à la création de jeux vidéo prosociaux, non violents, dans lesquels les personnages coopèrent et s’entraident, au lieu de s’entre-tuer. Les choses sont sur le point de changer.

Depuis deux ans, sous l’inspiration du conseiller scientifique du président Obama, un groupe de chercheurs comprenant des psychologues, des éducateurs et des neuroscientifiques s’est réuni à plusieurs reprises à Washington en vue de considérer la meilleure manière d’utiliser l’engouement des jeunes pour les jeux vidéo à des fins constructives.

Lors de l’une de ces rencontres, Richard Davidson, directeur des Laboratoires d’imagerie mentale et de sciences affectives à l’université du Wisconsin, lança un défi aux fabricants : concevoir des jeux vidéo qui permettent de cultiver la compassion et la gentillesse, plutôt que l’agressivité et la violence.

Davidson s’est associé à Kurt Squire, professeur à UW-Madison et directeur de la Games Learning Society Initiative (la société des jeux d’apprentissage), et leur projet s’est vu octroyer une subvention de 1,4 million de dollars par la Fondation Bill et Melinda Gates, avec pour mission de concevoir et de tester rigoureusement deux jeux éducatifs destinés à aider les élèves de classes secondaires à cultiver leurs compétences sociales et émotionnelles.*

Le premier jeu aidera à cultiver l’attention et à calmer l’esprit. Selon Davidson, « si vous pouvez apprendre à concentrer votre attention, cette faculté aura des effets sur tous les types d’apprentissage ». Le deuxième mettra l’accent sur l’empathie, l’altruisme, la compassion et la coopération prosociale. « L’empathie, a déclaré Davidson, est une composante essentielle de l’intelligence émotionnelle et s’avère être dans la vie un meilleur indice de réussite de l’intelligence cognitive. »

Il y a de bonnes raisons de penser que si ces jeux sont conçus de manière attrayante, propre à utiliser de façon constructive l’attirance générale que les jeunes éprouvent pour ce passe-temps, ils auront des effets positifs sur les joueurs. Saleem et Greitemeyer, parmi d’autres, ont montré clairement que les jeux vidéo prosociaux réduisent le niveau général d’hostilité et les sentiments malveillants, tout en augmentant simultanément les émotions positives, par rapport aux jeux violents ou simplement neutres, et cela, à court et à long terme.**

Pour plus de détails, voir Plaidoyer pour l’altruisme , chapitre 28 « L’origine de la violence : la dévalorisation de l’autre »

Les jeux vidéo bénéfiques

Voir les commentaires

avenir et sérénité.

26 Octobre 2013, 07:40am

Publié par pam

résumé d'une partie de :

UNE ÉTHIQUE POUR LE NOUVEAU MILLÉNAIRE.

Conférence 10 mai 1999. Londres. Discours d’introduction, Lord Rees Mogg, ancien rédacteur du Times.

en annexe de "Transformer son esprit. Sur le chemin de la sérénité." de S.S. Dalaï-Lama.

Le temps passe, hors de notre contrôle, nous pouvons l’utiliser de façon constructive ou négative, destructrice. La décision repose entre nos mains : mettez le temps à profit. La vie est faite pour nous inciter au bonheur. Les actions négatives créent toujours le malheur, les autres nous apportent plaisir et joie.

Tous les êtres humains sont identiques, émotionellement, mentalement, physiquement. Nous avons le même potentiel, celui de pouvoir transformer notre esprit et nos comportements. La peur, la jalousie, la colère provoquent toujours plus de malheur. Nous disposons du même potentiel pour éprouver des expériences, négatives ou positives, et pour transformer nos comportements. Il est essentiel d’en être conscient. Une nouvelle pensée donne de nouvelles perspectives. Nous devons nous efforcer de développer un nouveau monde intérieur. Les facilités matérielles sur la base de science et technologie dont augmentées, mais même dans les pays très développés les problèmes subsistent surtout violences et crimes. Les relations internationales sont basées sur la force. Ce sont des concepts dépassés. Les villages, nations, continents sont devenus interdépendants, détruire votre voisin équivaut à vous détruire vous-même. Les anciennes façons de penser et les stratégies qui vont avec sont dépassées.

Le bonheur ne dépend pas de la croissance économique. Énorme différence entre riches et pauvres, qui ne fait qu’augmenter, sur le plan mondial et à l’intérieur des nations. Immorale et source de problèmes pratiques. Il faut affronter ces problèmes et relever le niveau de vie du Sud et des pauvres en général.

Si le niveau de vie du Sud atteint celui du Nord, les ressources naturelles n’y suffiront pas. Nous épuisons la terre sans remettre notre mode de vie en question. La pollution est un gros problème qui tient aussi au mode de vie moderne. Des millions de gens pensent comme moi mais ne sont pas entendus. Trop grand écart entre notre perception et notre comportement. La réalité a évolué mais notre pensée n’a pas changé, d’où les difficultés.

Au début, quand il y avait encore une chance de changer la situation et de l’apaiser, les gens n’y prêtaient pas attention. Quand les choses sont devenues critiques, c’était trop tard. Schéma classique de nombreux problèmes actuels. Lorsque les émotions sont incontrôlables, elles sont très difficiles à gérer, alors que dans les stades initiaux, il y a une meilleure chance de réduire le problème ou de l’éliminer. Mais souvent nous le négligeons. Selon le bouddhisme, quand les causes et les conditions ont évolué librement pendant une longue période, elles atteignent un point où le processus ne peut plus être renversé. C’est ainsi que la plupart de nos problèmes se sont accrus. Quand ça explose c’est trop tard. C’est le cas du Tibet, dans les années 20 à 40, les Tibétains n’ont pas tenu compte de l’avenir de leur pays.

L’emploi de la force est le dernier recours, mais la violence est imprévisible. Même si votre intention est d’utiliser une force limitée, dès que vous commettez une action violente, les conséquences sont imprévisibles. C’est une mauvaise méthode, surtout aujourd’hui.

La plupart des problèmes sont produits par l’homme, notre propre création, donc si l’humanité utilisait des méthodes meilleures dans une perspective d’avenir plus large, la situation évoluerait rapidement.

L’avenir de l’humanité dépend de la génération précédente. Chacun a la responsabilité d’y penser. L’avenir dépend surtout de notre pensée et de notre comportement. Importance de l’éducation, fondée sur l’éducation intellectuelle mais pas assez sur le développement de la personne, devenir quelqu’un au cœur généreux. Personne ne s’occupe du cœur des enfants. Un système éducatif qui cultive seulement de brillants cerveaux peut créer davantage de problèmes, être trop intelligent, trop créatif peut mener à la dépression nerveuse. Il faut poser les questions morales concernant la vie de l’individu sinon pas de vie heureuse, ni en famille, ni dans la société. Responsabilité des parents, problèmes des divorces. Habituer les enfants à l’idée que dans une situation conflictuelle, la meilleure solution est dialogue et non-violence. Il faut évaluer et prendre en considération les intérêts de l’adversaire autant que les siens. Entraîner les étudiants à discuter selon différents points de vue pour que le concept du dialogue s’installe en eux. Les parents ne doivent pas se quereller.

Le développement de ce genre d’attitudes est lié aux valeurs humaines (ou spirituelles) fondamentales : sentiments de solidarité, responsabilité, pardon. Sans elles, pas de bonheur. On peut aussi les appeler éthique laïque. Il faut les promouvoir. Une raison suffisante est qu’au fond la nature humaine est bonne. L’agressivité n’est qu’occasionnelle. Notre vie dépend de l’affection et l’amour. Et les cellules de notre corps travaillent mieux quand notre esprit est en paix, notre constitution physique en dépend. Un esprit agité entraîne un déséquilibre physique. Le corps est structuré de façon à s’accorder à la paix mentale. Nos mains sont faites pour caresser et embrasser, si elles devaient servir à frapper elle seraient dures comme des sabots.

Plus nous manifestons de compassion, plus notre esprit est en paix. Quand nous pensons aux autres, notre esprit s’ouvre et nos problèmes personnels paraissent insignifiants. Si on se focalise sur soi, un petit problème devient énorme.

Quand on pense au bien des autres et qu’on partage leur souffrance, on se sent malheureux et perturbé sur le moment, mais c’est une démarche volontaire. Au plus profond de soi, on a courage, confiance en soi et force intérieure. Au contraire, quand on souffre de problèmes qui surgissent inopinément, la souffrance nous submerge. Grande différence entre les deux expériences. Plus je médite sur la compassion en pensant au nombre infini d’êtres sensibles qui souffrent, plus j’ai le sentiment d’une force intérieure. Alors mes problèmes n’ont plus d'importance. Notre force intérieure et notre confiance en augmentant, diminuent notre peur, nos doutes, nous sommes plus ouverts. Mais lorsque nous sommes envahis par peur, doute, haine, la porte de notre cœur est fermée, nos relations avec autrui empreintes de soupçon. Nous nous éloignons des autres, cela se termine par solitude et frustration.

Amour, compassion, pardon ne sont pas des notions religieuses, nous ne devons pas négliger ces valeurs universelles.

Voir les commentaires

bonheur...

25 Octobre 2013, 07:48am

Publié par pam

“L’idée que l’observation d’un événement suffise à en influencer l’issue peut donner l’impression d’une responsabilité personnelle trop lourde à assumer. Il est beaucoup plus facile de penser que l’on subit son destin, en attribuant à une cause extérieure la responsabilité de ce que l’on éprouve. Pourtant, si nous devons prendre au sérieux les découvertes de la science, il nous faut bien assumer la responsabilité de ce que nous vivons, d’instant en instant. Il n’est pas facile de renoncer à l’habitude de se considérer comme une victime, mais en assumant l’entière responsabilité de ce qui nous advient, nous pouvons nous ouvrir des possibilités jusqu’alors inimaginables. Nous pouvons vivre, apprendre, inventer, notre impression de limitation personnelle et de vulnérabilité est peu à peu remplacée par un sentiment d’ouverture et de choix illimités. Foncièrement, nous ne sommes pas limités par des distinctions arbitraires, nous sommes capables de faire face à n’importe quelle situation.”

Yongey Mingyour Rinpotché in “Bonheur de la méditation”.

bonheur...

Voir les commentaires

au sujet des épreuves...

24 Octobre 2013, 06:24am

Publié par pam

“ Je ne peux pas te débarrasser de tes peurs, j’ai déjà assez à faire avec les miennes. Il faut seulement que tu les acceptes. Elles grossissent à ton insu si tu les refuses.

- Ouais, tu m’as déjà dit un truc comme ça... J’arrive pas à me regarder avec les yeux de l’amour, putain, non, j’y arrive pas.

- Regarde-toi déjà avec humour, tu auras fait le premier pas.”

in “Les derniers hommes” de P. Bordage.

Voir les commentaires

au sujet du pardon...

21 Octobre 2013, 08:48am

Publié par pam

“Le pardon est un pouvoir qui laisse entre la lumière de l’âme et chasse tout ce qui assombrit la vie. C’est un don préliminaire ouvrant la voie à une forme spéciale du recevoir.”

“Pardonnez à tous ceux qui vous ont fait du tort. Ne fermez pas pour autant les yeux sur tous les actes nuisibles qu’ils ont pu commettre, mais pardonnez-leur parce que le pardon vous libère de l’emprise qu’ils peuvent encore exercer sur vous. Le pardon s’applique aussi aux négligences éventuelles des autres ; quoi que ce soit, pardonnez. Lâchez prise et laissez les choses être ce qu’elles sont.

Puis pardonnez-vous à vous-même. C’est parfois encore plus difficile que de pardonner aux autres. Libérez-vous des chaînes qui vous ont entravé. Vous ignoriez alors ce que vous savez maintenant. C’est pour vous le temps du renouveau, le moment de vous révéler en devenant ce que vous êtes vraiment.”

Kenneth Meadows in “L’envol de l’aigle”.

au sujet du pardon...

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>