Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

au sujet du stress...

28 Mars 2013, 07:34am

Publié par pam

Quelques pistes... laissez votre inconscient faire le tri et appliquez ce qui vous parle le plus, qui fait écho ce que vous êtes aujourd'hui... et déstressez !!

Facteurs de stress : être trop perfectionniste, être constamment pressé, être régulièrement sous tension, avoir des pensées négatives, être très souvent déçu, être facilement découragé, être souvent en colère ou de mauvaise humeur.

Remèdes : lâcher prise, admettre que rien ni personne n’est parfait, qu’une journée n’a que 24 heures et vous une seule vie, apprendre à s’organiser, sortir du cercle vicieux dans lequel vous êtes, positiver, cesser de ressasser et de ruminer ses frustrations...

Lutter contre le stress :

- faire des repas équilibrés et nutritifs.

- choisir des aliments riches en glucides complexes, contenant un peu de protéines pour satisfaire la faim et supporter le stress. Les sucres lents au dîner aident à l’endormissement.

- manger viande, oeufs, fromage, noisettes, muesli, riz complet, pain, sources de vit B.

- manger des fruits et des légumes frais sources de vit C et autres antioxydants.

“La constante dégradation des conditions de vie et de travail où la perte de repères, l’insécurité, la violence, le harcèlement, les rythmes insupportables, voire les conséquences de la mobilité des travailleurs ne cessent d’engendrer au quotidien stress et agressivité.” J.M.Pelt in “Les nouveaux remèdes naturels”.

L’influence de l’anxiété et du stress sur l’énergie ne doit pas être sous-estimée. Un grand stress, sur de longues périodes, risque d’entraîner fatigue, problèmes digestifs, baisse des défenses immunitaires, perte d’appétit et perturbations du sommeil. Mal dormir, ou trop peu dormir, entraîne fatigue et irritabilité, compromet l’humeur et la capacité de réagir au stress et au travail. L’alimentation et le rythme des repas affectent souvent à la fois cette qualité de sommeil et la faculté de se détendre.

Plusieurs niveaux d’anxiété : de la simple inquiétude passagère à un état réellement anxieux.

Phytothérapie : kava-kava, houblon, ballote. Escholtzia. Aubépine. Coquelicot, passiflore, oranger.

H.E. de camomille romaine, basilic et tanaisie. Interne ou en massage des tempes, épaules, dos, plexus 1 ou 2 fois par jour.

Supplémentations : 2 à 3 acérola à 500 mg par jour; bêtacarotène (50 mg par jour); vit B6 (50 mg par jour); magnésium (300 à 500 mg par jour); zinc picolinate (50 mg par jour).Gomphréna. Indium. Shiitake. Gentiane.

STRESS d’après Dr. Guillonaud :

Réponse de l’organisme à n’importe quelle demande qui lui est faite. L'importance du rôle du stress dans l’apparition de la maladie n'a été reconnue que tardivement par les médecins. Pour lutter contre, nous devons trouver l’équilibre entre les systèmes sympathique et parasympathique qui ont des vitesses de réactions différentes :

- système sympathique : système d’urgence, sert à répondre aux agressions du monde extérieur.

- système parasympathique : nous aide à reconstruire nos réserves, plus long à agir.

Régi par le système sympathique, on transforme le stress en situation de pseudo-détente, on essaie de faire face quoi qu’il arrive, on est hyperactif. Si on réduit son activité, l’hyperactif fait une dépression, il a du mal à ralentir son rythme. Refouler est souvent dangereux pour la santé. Exemple type d’adaptation aux contraintes de la réalité : hypertension artérielle.

Emmanuel Ferran :

Les 3 techniques pour évacuer le stress :

• Respirer en conscience. Cela peut paraître « bête » comme conseil, mais de nombreuses personnes ne le font pas. Le simple fait de se concentrer sur votre respiration, vous permet de déporter votre attention qui était focalisé sur le stress et le ressenti de la peur. Prenez conscience de votre inspiration , puis de votre expiration et ainsi de suite. Pensez intérieurement j’inspire, j’expire, focaliser toute votre attention sur votre respiration. Cela décroche votre mental du stress mais cela l’évacue par la respiration en dehors de votre être.

• Replongez vous dans un souvenir paisible, bienveillant, lorsque vous sortez du sauna par exemple. Ou encore le moment ou vous vous réveillez d’une sieste. Votre esprit ne fait pas la différence entre la réalité et les souvenirs. que se soit réel ou que vous reviviez un souvenir intérieurement votre disposition corporel réagit de la même façon.

• Encouragez vous pour vous donner confiance. Si vous savez que votre travail est bon, vous savez que vous avez fait votre maximum pour réussir ce qui vous attend dans quelques minutes, alors vous pouvez avoir confiance en vous. Ayez confiance dans vos capacités.

Être sûr de soi, être sûr de son travail accompli permet déjà d’améliorer la confiance que l’on peut avoir. Ajouter à cela un travail respiratoire afin de se vider l’esprit quelques minutes avant le grand saut vous permettra d’être le plus serein possible.

au sujet du stress...
Commenter cet article