Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contre la douleur...

26 Mars 2013, 09:44am

Publié par pam

Quelques pistes en vrac :

Anti-inflammatoires : ananas (broméline). Oméga 3. Curry (curcumine). Tisane de grande camomille. Gingembre (contre les affections articulaires). Bourrache. Huile d’olive.

Piment de Cayenne (tisane quelques gouttes dans de l’eau chaude) : contient de la capsaicine qui incite le cerveau à produire des endorphines et des peptides bloquant les messages de la douleur et calmant les douleurs chroniques comme l’arthrite ou le mal de dos.

Calendula : soulage la douleur des affections de la peau.

Vit C et E. Lait, banane (calcium / potassium contre crampes et micro déchirures ).

Magnésium : aide à détendre les muscles (grains de soja, blé complet, noix, graines, légumes, boisson)

Boire, boire beaucoup d’eau.

Tai Chi. Relaxation. Abdos.RIRE. Dormir (min 7 heures) .

Arrêter alcool, café, agrumes, oignons, sucre, sel.

Les massages évacuent les hormones du stress (gros facteur de douleurs) et aident à libérer plus d’endorphines, anti-douleurs naturels.

La chaleur soulage la douleur car elle aide les muscles à se relâcher. Ce qui n’empêche pas le froid de réduire celles qui sont dues aux inflammations. Alternez...

Esme Floyd. : “ Une activité physique, pas trop violente, peut, paradoxalement, aider la douleur à se dissiper. Elle pousse l’organisme à produire de la sérotonine qui augmente la souplesse des vaisseaux sanguins et diminue la perception de la douleur par le cerveau."

“On n’arrête pas la douleur quand elle est déjà en train de couler. Il reste à l’accepter, à la laisser vivre pour que son énergie s’épuise et qu’elle retourne à son point d’équilibre. Seule condition pour que sa surface redevienne plate. Comme l’eau du lac.

Accepter quelque chose d’inévitable c’est ne plus le subir. C’est devenir libre.”

Corine Sombrun

"Généralement chez une personne jeune, la cause des malaises est peu profonde, ils se remettent très vite, comme pour une blessure récente. Chez les personnes plus âgées, les problèmes de santé sont plus anciennes, il faut plus de temps pour les ramener à un stade où la guérison est possible.

Pour guérir, il faut souvent accepter de faire des changements dans sa vie. Quelquefois c’est même le premier pas dans la guérison, le seul chemin pour sortir de la maladie ou de la douleur.

“ L’esprit vient en premier lieu, le physique suit “ Dc Usui ( Reiki).

Le Reiki trouve la source des maladies somatiques et restaure l’énergie nécessaire pour redonner à l’organisme la capacité de se régénérer.

Le Reiki éveille les forces d’autoguérison.

Contre la douleur...

TRAITEMENTS NATURELS DE LA DOULEUR. d’après Hélène Barbier.

Aujourd’hui, la médecine officielle propose des médicaments efficaces, certes, mais aux effets secondaires parfois dévastateurs. Il est vrai qu’il y a des cas où l’emploi d’antalgiques chimiques s’avère indispensable, mais les médecines alternatives ont, elles aussi, leurs solutions, à condition qu’on veuille bien les utiliser. Le corps médical (à part quelques exceptions : homéopathie et sophrologie dans les maternités, acupuncture chez certains dentistes....) dans son ensemble ignore ces thérapies, sans risques et efficaces, mais qui ne rapportent rien aux multinationales pharmaceutiques.

L’hypnose est en quelque sorte un débranchement de notre environnement. Deux états de transe hypnotique : la transe commune, celle que nous vivons tous quand nous nous déconnectons de notre entourage ; et la transe amplifiée, plus importante, et qui ne peut être obtenue qu’avec une aide extérieure. Quand on ne peut supprimer rapidement la douleur, on parvient à la remplacer, la déplacer ou la diviser, ce qui facilite sa suppression. L’hypnose est également très utile pour empêcher le patient d’anticiper la douleur.

L’acupuncture est une partie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), dans laquelle la phytothérapie joue un rôle de premier plan. Elle est particulièrement indiquée dans le traitement de la douleur. Pour la MTC, la douleur naît d’un déséquilibre entre les parties de l’organisme. Il faut donc traiter le patient dans son ensemble. La bonne santé, c’est la bonne circulation du Qi (l’énergie vitale) et du Xue, le sang, dans tout l’organisme, soma et viscères compris. Dans le traitement de la douleur, l’acupuncture est efficace, au point de remplacer certaines drogues, mais son action est de courte durée. Elle est surtout indiquée dans les douleurs fonctionnelles, et peut être essayée dans les douleurs rebelles.

Par nature, l’homéopathie est une médecine de terrain et non purement symptomatique, la recherche du simillimum est difficile dans le cas d’une urgence. Les grands classiques sont : l’Arnica en cas de fractures ou de contusion ; Rhus toxicodendron dans les entorses ; Hypericum quand les nerfs sont en cause, comme pincement de doigt ou soins dentaires ; Aconitum napellus pour soulager les douleurs d’otite, après un coup de froid... Arsenicum album, Carbo vegetabilis, Secale, Tarentula cubensis surtout, sont particulièrement indiqué dans l’agonie. L’homéopathie est très efficace pour traiter les douleurs de l’enfant.

Les plantes ont une action calmante vis-à-vis de la douleur, de plus elles drainent et stimulent les organes d’élimination, agissent sur le cartilage... L’une des meilleures formes thérapeutiques semble être la SIPF, suspension intégrale de plante fraîche. Car elle permet la meilleure conservation des nombreux principes actifs du totum de la plante, dont certains sont fragiles. Contre les douleurs rhumatismales, le cassis est certainement le plus efficace. SIPF Cassis-ulmaire.

La gemmothérapie, des extraits de plante obtenus par macération glycérinée, à dilution d’une décimale (1D) et dynamisé de la même manière que les remèdes homéopathiques, est une autre forme efficace. Quelques exemples :

Migraine en crise aiguë : Alnus glutinosa bourgeons, macérat glycériné 1D.

Névralgies faciales : Ficus bourgeons, macérat glycériné 1D. alterné avec Olea europea jeunes pousses, macérat glycériné 1D.

Rhumatismes inflammatoires : Ribes nigrum, bourgeons, macérat glycériné 1D...

Généralement on prend ces remèdes à raison de 100 gouttes dans un verre d’eau, matin et soir. Souvent prescrits en alternance.

L’aromathérapie , comme la phytothérapie, doit son développement en grande partie au Docteur Jean Valnet qui en répertoria les possibilités et en répertoria les effets.

Les huiles essentielles présentent une forte possibilité de pénétration et elles diffusent aisément dans les tissus. Elles peuvent s’utiliser localement, en onctions ou frictions, ou par voie orale, avec précautions car les H.E. peuvent être dangereuses, et interdites en tous cas aux enfants. Elles agissent à la fois sur le symptôme, la cause et la douleur.

En magnétothérapie, les aimants exercent une action sédative prouvée.

L’ostéopathie permet de remettre en place une vertèbre ou le tendon déplacé qui engendre une douleur secondaire.

Les arts martiaux (Tai Chi, Qi Gong) améliorent la gestion du corps.

Commenter cet article