Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deepak Chopra. Vivre en rajeunissant. 10 et fin !

18 Avril 2013, 12:12pm

Publié par pam

PRÉCEPTE N°9 : je diminue mon âge biologique en faisant de l’amour le centre de ma vie.

Pour le mettre en pratique :

1- J’écoute attentivement ceux qui me parlent, sans les interrompre.

2- J’exprime sincèrement et honnêtement mon affection et mon estime à au moins une personne chaque jour.

3- J’ai des gestes de tendresse envers ceux que j’aime et je prends conscience de mon énergie sexuelle et de ses diverses expressions.

L’amour guérit, régénère, tranquillise, il est plus fort que la peur, il vous rajeunit.

C’est l’essence de la vie, faites en le centre de votre vie. Ce n’est pas seulement une expérience psychologique, il transforme votre biologie. Preuves irréfutables des effets de l’amour sur notre physiologie et de son importance primordiale pour notre survie. La simple vue d’un acte de compassion renforce notre immunité. Expérience : les femmes cancéreuses qui sont épaulées par des groupes de soutien chaleureux survivent en moyenne deux fois plus longtemps que les autres. La tendresse et l’affection peuvent réduire les risques de maladie. L’amour est métabolisé dans la physiologie, il peut faire la différence entre la santé et la maladie, entre la vie et la mort. Nous avons tous connu l’exaltation et la vitalité que l’on ressent lorsqu’on se sait aimé, et l’angoisse et le désespoir que provoque séparation et rejet. L’amour guérit, nourrit, nous fait du bien.

Savoir que l’amour modifie notre physiologie en améliorant notre santé et notre vitalité nous amène à nous demander ce qu’il est. Le mot amour réveille en nous toute une vie de souvenirs et de désirs, conjuguant l’innocence et la passion de nos corps, coeurs et âmes.

Amour = émotion, sentiment, état altéré de conscience qui transforme les perceptions, interprétations et choix, on devient insouciant, on s’ouvre aux nouvelles expériences, à la fois vulnérable et invincible, on se sent revivre, les soucis deviennent dérisoires. L’amour ouvre au mystère de la vie, il rappelle qu’on est vivant. Il donne envie d’accomplir des prouesses. Permet d’accéder à des énergies primordiales qui font de soi un être mythique. Les romances éternelles qui illustrent l’enfer de la séparation et le paradis de l’union sont les clés qui ouvrent la porte de l’amour universel.

Les grandes traditions spirituelles disent que l’unité est la vérité ultime de toute existence. Les atomes cherchent à devenir des molécules, les corps célestes à former des systèmes solaires, les êtres humains aspirent à fusionner avec ceux qu’ils aiment. Le fondement de l’amour est la quête de l’Esprit, et ce désir d’union ou de fusion éveille de profondes résonances dans notre mémoire individuelle et collective. Nous nous acharnons à trouver la complétude à l’extérieur de nous-mêmes, mais notre subconscient sait que la seule vraie source d’amour est l’océan infini de l’Esprit qui est en nous. Plus nous sommes proches de lui, plus nous ressentons d’amour et le manifestons dans notre comportement.

Tout acte inspiré par l’amour est une expression de l’Esprit. Les actes d’amour desserrent les chaînes qui emprisonnent l’ego, la joie qu’ils vous procurent vient d’une sensation d’expansion.

L’amour nous fait percevoir l’éternité du moment présent et, plus nous exprimons cet amour, plus nous rajeunissons, plus nous nous rapprochons du centre de notre être, l’Esprit, et plus notre sentiment de libération s’amplifie. Vivre une vie spirituelle, c’est rechercher l’amour en toutes circonstances. Faites de l’amour le centre de votre vie et vous vivrez plus longtemps.

L’amour doit être exprimé pour pouvoir jouer son rôle, chez vous et chez ceux que vous aimez. Trois façons de le manifester : écouter attentivement l’autre, lui dire par des actes et des paroles qu’on l’apprécie, le toucher avec tendresse et affection. Montrez vos sentiments en étant complètement présent.

L’énergie sexuelle est la force créatrice primordiale de l’univers, tout ce qui est vivant en est issu. Chez les humains, elle peut être canalisée en créativité, une créativité qui peut se manifester sur les plans physique, émotionnel et spirituel. Dans tout ce qui vous passionnent, vous inspirent et vous exaltent, l’énergie sexuelle est à l’oeuvre. L’élément commun est une sensation d’expansion parfois si puissante qu’on déborde d’énergie. Apprenez à reconnaître cette puissante force de vie sous ses innombrables manifestations. Prêtez-y attention dans votre quotidien. Plus on est conscient de cette effervescence intérieure, plus l’expérience sensorielle élèvera le niveau de conscience, plus l’amour et la gratitude face à la création dans son ensemble s’exprimeront naturellement et simplement. Telle est l’essence de la vie spirituelle.

Le désir sexuel est sacré et respectable, le refoulement est artificiel et anormal.

Fusionner sur le plan physique et émotionnel permet de sortir des frontières de l’ego et de goûter à l’intemporel, spontané, ludique, insouciant. Cultiver cet état d’ouverture et de vulnérabilité consentie dans toutes les relations est le fondement de la vie spirituelle.

L’énergie sexuelle ne se tarit pas avec le vieillissement, c’est même un antidote. C’est en exprimant sa vulnérabilité qu’on peut accroître l’intimité avec son partenaire. On ne peut le faire en restant sur la défensive. Demandez ce dont vous avez besoin et donnez ce dont a besoin l’autre. Libérez-vous de vos attentes. Vous ne pourrez sinon relâcher vos défenses. Toutes les résistances que nous opposons à la vie proviennent de la peur, d’un blocage mental induit par un jugement qui déprécie le ressenti.

Jouer avec l’énergie sexuelle en prolongeant le processus intensifie la jouissance physique tout en enrichissant le cœur, le mental et l’esprit. Cette pratique de l’acte sexuel conscient, Tantra en Inde et Tao de la sexualité en Chine, se fonde sur certains principes incluant rituel, communication et subtilité. Considérer l’union sexuelle comme sacrée permet de comprendre la valeur du rituel. Si vous envisagez la sexualité comme un simple besoin physiologique, elle ne satisfera que cet objectif. Grâce aux rituels, en focalisant attention et intention, vous parviendrez à transformer un acte biologique en expérience passionnelle et extatique du corps, du mental et de l’esprit.

Parlez de vos sensations et besoins à votre partenaire avant, pendant et après l’amour. Plus vous accepterez d’être vulnérable, plus votre plaisir sexuel s’intensifiera. Cette vulnérabilité dissout les frontières entre soi et l’autre, entre l’âme et le corps, l’acte d’amour conscient est donc bien une expérience spirituelle.

Comme la méditation, la sexualité est un domaine où rien ne s’obtient par la force et où l’effort et le contrôle ne donnent aucun résultat. Il faut accorder toute son attention au moment présent et laisser libre cours à sa créativité.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, faire l’amour permet d’équilibrer le yin et le yang, les deux forces fondamentales tournées vers l’intérieur et l’extérieur. Dans l’Ayurveda et le Tantra, l’union sexuelle est l’expression individuelle de la danse éternelle entre les impulsions de pure potentialité (Shiva) et l’expression créative (Shakti).

Selon l’Ayurveda, nous naissons avec une petite réserve d’ojas qui augmente quand notre vécu est positif et diminue quand il est toxique. Une alimentation saine, des sentiments plein d’amour, des expériences sensorielles enrichissantes, des plantes rajeunissantes et l’utilisation créative de l’énergie sexuelle accroît notre provision d’ojas. L’ojas rappelle à chacune de nos cellules qu’elle doit avant tout contribuer à la bonne marche de notre système corps-esprit. Il renforce aussi notre immunité naturelle. L’épuisement de notre réserve d’ojas entraîne toutes sortes de troubles dégénératifs dont le cancer. Le protéger et l’accroître est essentiel pour inverser le processus de vieillissement.

Aliments qui améliorent nettement notre niveau d’ojas : fruits et légumes frais, céréales complètes, amandes, miel, produits laitiers bio. Substances qui le font baisser : alcool, tabac, conserves, fritures, aliments industriels, édulcorants artificiels. L’excès de rigueur peut épuiser l’ojas autant que le laxisme, soyez simplement plus conscient de vos choix afin d’optimiser votre niveau d’ojas.

Plantes rajeunissantes prônées par thérapies dans le monde, peuvent être considérées sources d’ojas : Ginseng, amplifie le désir sexuel et stimule l’érection, accroît le sentiment de bien-être et de vitalité. En Ayurveda : ashwagandha, shatavari (asparagus recemosus) et amalaki (emblica officinalis). Le jus de ce dernier contient 20 fois plus de vit C que le jus d’orange, tonique le plus puissant pour hommes et femmes, de plus désintoxication des substances cancérigènes, protection de l’ADN, baisse des taux de cholestérol, soulagement des brûlures d’estomac.

L’âme, tissée de souvenirs et de désirs, guide nos aspirations, choix et expériences, tout ce qui constitue notre vie. Elle est à la confluence des contextes (ensemble de relations) et des significations (manière dont nous les interprétons). Chacun de nous ne cesse de remettre en scène les thèmes éternels de l’amour : confiance, trahison, amour non partagé, désir sexuel interdit, amour inconditionnel, besoin d’attention intéressé. Tout est histoire d’amour. Nous nous efforçons souvent de dissimuler nos véritables motivations, mais la seule raison qui meut nous inciter à nous lancer dans n’importe quelle entreprise est notre impérieux besoin d’amour.

L’amour doit être votre motivation, le centre de votre vie.

PRÉCEPTE N°10 : je diminue mon âge biologique en entretenant la jeunesse de mon esprit.

Pour le mettre en pratique :

1- J’enrichis mon expérience sensorielle intérieure et extérieure.

2- Je continue à apprendre et je poursuis mon développement tout au long de ma vie.

3- Je prend plaisir à jouer, m’amuser et rire.

Le corps est constitué de molécules et l’esprit de pensées; la moindre fluctuation de vos pensées implique un mouvement de vos molécules. Des pensées jeunes génèrent des molécules jeunes. L’âge psychologique influe sur l’âge biologique.

Pour l’Ayurveda, le corps et l’esprit sont un seul et même champ d’information et d’énergie perçu objectivement et subjectivement. Le corps est constitué de particules et l’esprit d’ondes, mais ils forment un tout que l’on perçoit différemment selon le mode d’observation (subjectif ou objectif).

Un homme rongé par l’hostilité ou le manque d’amour pourra réellement mourir d’une défaillance cardiaque. Il est donc important de comprendre comment se maintient la jeunesse d’esprit, qui permet un corps jeune. On ne devient pas vieux parce que la vieillesse progresse mais parce qu’on ne progresse plus. Le cerveau ne cesse de se remodeler. La conviction longtemps admise que le cerveau adulte ne peut générer de nouvelles cellules a été remise en cause. Le cerveau reflète la plasticité de vos expériences, de la mobilité de votre mental. Un esprit jeune est dynamique, vif et curieux, plein de vie, adaptable. Conseil de Shiva : “Quitter le fleuve du souvenir et du conditionnement, voir le monde comme si vous le découvriez pour la première fois.”

Un esprit jeune n’est pas blasé. Il s’enthousiasme pour tout, sa curiosité toujours en éveil. Il est imprévisible, ouvert à toutes les possibilités. Concrétisez vos impulsions. Soyez spontané. Ne vous laissez pas piéger dans des limites qui dissimulent l’unité de tout ce qui existe. Ne vous immobilisez pas pour tout analyser et critiquer. Essayez d’élargir votre angle de vision, d’éliminer les frontières.

Enrichissez votre conscience sensorielle, stimulez votre imagination. Soyez attentif à votre environnement, appréciez les sensations que vous procurent vos sens. Ne considérez pas le monde comme allant de soi. Imaginez des expériences multisensorielles pour exercer votre imagination.

L’expérience associée à la connaissance engendre la sagesse. Efforcez-vous d’apprendre tout au long de votre vie. Abandonnez les idées rigides que vous avez sur vous-même, et remettez-vous en question avec de nouvelles expériences et de nouvelles perspectives. N’ayez pas peur de mettre en doute des lieux communs et des idées reçues, y compris les vôtres. Si vous continuez à stimuler votre esprit, votre cerveau ne cessera de créer de nouvelles connexions entre ses milliards de cellules.

La gaieté et la bonne humeur sont des qualités de l’esprit qui est intrinsèquement joyeux. Se sachant éternel et illimité, l’esprit ne laisse pas ternir son enthousiasme par des préoccupations sans intérêt. Le jeu et la détente vont de pair. Quand vous jouez avec insouciance, vous vivez dans le moment présent, vous perdez la notion du temps. L’ego, lui, est sérieux, il ne s’intéresse qu’à son pouvoir et veut tout contrôler. Il a besoin d’être approuvé et se vexe pour un rien. Mais l’assurance et la suffisance de ceux qui sont dominés par leur ego dissimulent en fait leur peur : peur de perdre le pouvoir, le contrôle, de ne plus être approuvé. Déplacer votre point de référence intérieur de l’ego à l’esprit vous libère de votre besoin de contrôler, dissimuler, enjôler, séduire et manipuler et vous incite à tout simplement laisser se dérouler l’univers et la vie. C’est cette attitude qui, en engendrant une sensation naturelle de bien-être, vous prédispose à la gaieté et au rire.

Le rire est le meilleur médicament du corps et de l’esprit. Il peut stimuler le système immunitaire, élever le seuil de la douleur et soulager la dépression. Ne laissez pas le sérieux mortifère consumer votre force vitale et celle de vos proches.

Selon les enseignements védiques, le but de l’existence est le bonheur. Vous pouvez prendre votre personnage très au sérieux en oubliant la magie de la vie. Ne pas prendre la vie trop au sérieux ne veut pas dire être irresponsable. Savourez la magie et le mystère de chaque instant. Le rire est un signe de spiritualité, c’est une onde d’amour qui parcourt tout votre corps, le nectar de la conscience du moment présent .

Commenter cet article