Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deepak Chopra. Vivre en rajeunissant. 8.

16 Avril 2013, 06:40am

Publié par pam

PRÉCEPTE N°7 : je diminue mon âge biologique en éliminant les toxines qui empoisonnent mon corps et mon esprit.

Pour le mettre en pratique :

1- Je ne consomme plus d’aliments ou de substances toxiques et je bois un litre d’eau par jour.

2- J’apprends à gérer les turbulences émotionnelles.

3- Je transforme ou j’élimine mes relations toxiques.

Toutes vos pulsions peuvent être évaluées selon leur caractère toxique ou bénéfique. Une expérience bénéfique vous rend heureux, développe votre conscience et vous aide à rajeunir. Une expérience toxique vous rend malheureux, vous emprisonne et accélère le vieillissement.

De même sur tous les plans : substances, aliments, relations ou émotions.

Il est indispensable d’identifier et d’éliminer toutes ces toxines des divers aspects de votre vie.

Le vieillissement et la maladie sont l’aboutissement d’une accumulation de réactions toxiques.

La détérioration des cellules et des tissus est due à la toxicité des radicaux libres qui se forment chaque fois que l’oxygène est métabolisé. Un grand nombre de maladies sont associées à cette détérioration : cancer, maladie cardiaque, attaque d’apoplexie, diabète, arthrite, ostéoporose, troubles intestinaux inflammatoires, glaucome, dégénérescence rétinienne, maladie d’Alzheimer.

Ils sont aussi responsables des rides, du blanchiment des cheveux, de la raideur des articulations. Dans certaines circonstances, les radicaux libres sont utiles pour métaboliser les aliments et organiser les défenses immunitaires face à une invasion bactérienne, mais la maladie et le vieillissement sont dus aux dommages collatéraux qu’ils entraînent.

Ceux qui intensifient la production de radicaux libres sont : tabac, pollution de l’environnement, alcool, radiations, y compris exposition excessive au soleil, viandes fumés ou grillées au barbecue, conserves et aliments fermentés, chimiothérapie, forte consommation de graisses saturées et hydrogénées, stress et hormones de stress.

Pour contrer les effets nuisibles des radicaux libres dans notre organisme, un système antioxydant qui comprend de nombreux enzymes, vitamines et minéraux peut désactiver les molécules des radicaux libres avant qu’elles ne puissent nuire. Pour l’améliorer :

- manger davantage d’aliments riches en antioxydants : fruits, légumes frais, céréales, haricots, noix, noisettes, amandes.

- utiliser généreusement herbes et épices riches en antioxydants : aneth, coriandre, romarin, sauge, thym, menthe, fenouil, gingembre, ail.

- prendre des vitamines antioxydantes : A, C et E. (Toujours mieux dans l’alimentation qu’en complémentation).

- éliminer tabac, alcool excessif, médicaments superflus.

- réduire le stress en méditant.

Les êtres humains sont attirés par ce qui leur fait du mal, cette curieuse attraction est en partie chimique car nicotine, alcool et drogues plagient les substances biochimiques naturelles, mais à des doses qui provoquent l’accoutumance. Le rituel lui-même renforce le comportement. Mais le soulagement immédiat que procure cet acte entraînera une souffrance à plus long terme.

Si vous voulez vous défaire d’un conditionnement toxique et le remplacer par un autre plus bénéfique, il faut systématiquement renforcer cette transformation avec vos pensées et vos choix. Quatre règles de conduite peuvent vous aider à éliminer cette mauvaise habitude :

- fortifiez votre intention et la renforcer. Il faut être convaincu que votre vie sera meilleure sans. Faire la liste de ce que vous pourrez faire sans, positiver. Prendre l’engagement de se détourner de cette habitude et formuler clairement l’intention.

Visualiser votre guérison après quelques minutes de méditation, imaginer ce que sera votre vie sans, ce qui changera, le nouvel aspect de votre corps, les sensations différentes que vous procurera votre corps délivré, les nouvelles relations avec les autres, le regain de vitalité qui va découler, le bien-être et la fierté que vous éprouverez. Laissez cette image de guérison imprégner chaque cellule.

- focalisez votre attention sur le comportement toxique comme si vous méditiez, devenez le témoin conscient de l’accomplissement de cet acte. Quand le besoin se fait sentir, imaginez que vous y obéissez, regardez-vous accomplir les gestes, ressentez les sensations qu’éprouve votre corps, arrêtez-vous dès que votre besoin sera satisfait.

Quand nous n’écoutons pas nos signaux internes, notre corps finit par se taire afin d’économiser son énergie. Accomplir ce geste habituel avec la “conscience du débutant” comme si c’était la première fois (jamais très agréable), vous aidera à mieux discerner les véritables effets de la substance nocive.

- suivez un programme de désintoxication. Choisir une date et en profiter pour purifier corps et esprit en leur faisant adopter un mode de fonctionnement plus sain. Se focaliser sur cette purification aide à mieux supporter la souffrance du manque et à raccourcir la durée du sevrage. Boire beaucoup de jus de fruits et légumes frais pendant cette période, de l’infusion de gingembre. Simplifier l’alimentation pendant quelques jours en mangeant des céréales complètes, légumes cuits à la vapeur, soupes de lentilles. Prendre des bains chauds pour faciliter l’élimination des toxines par la peau. Prendre le temps de promenades quotidiennes dans la nature. Respirer l’air frais, sentir le soleil sur la peau, l’herbe ou le sable sous les pieds, s’imprégner de la force purifiante de la nature.

C’est un bon moment pour adopter un nouvel emploi du temps et un mode de vie plus sain.

En faisant travailler votre corps, vous l’aiderez à éliminer les toxines.

Plus vous introduirez d’éléments positifs dans votre vie, plus il sera facile d’en éliminer tout ce qui est toxique.

Panchakarma (actes purificateurs): programme complet de désintoxication de l’Ayurveda.

Vise à identifier, mobiliser et éliminer les toxines emmagasinées dans le corps : massages à l’huile suivis de traitements par la chaleur et associés à des procédés d’élimination des toxines par les voies digestives ou les conduits nasaux.

Programme de désintoxication progressive :

1- adopter une alimentation simplifiée pendant 5 jours : légumes vapeur, céréales, soupe de lentilles. Supprimer : fritures, aliments fermentés, produits laitiers, animaux, hydrates de carbone raffinés.

2- pendant 3 jours, manger des graines de sésame blanc et des raisins secs blonds pour lubrifier les voies digestives. Une cuillère à café du mélange à ingérer 1 heure avant ou 2 h après chaque repas.

3- essayer de boire un litre d’infusion de gingembre par jour : une cuillère à café de racine fraîche râpée par 1/2 litre d’eau bouillante

4- le soir du 4° jour, faire un massage à l’huile (p.58) et prendre un bain chaud.

5- vers 22 heures, prendre une cuillère à café de yoghourt avec une dose standard d’extrait de séné, ou 4 comprimés de Senokot. L’effet laxatif se manifestera au cours des 6 à 8 heures suivantes.

6- manger légèrement le jour suivant en réintroduisant progressivement d’autres aliments.

- la dernière étape consiste à remplir l’espace précédemment occupé par la substance nocive. Le mieux semble être la paix, le bien-être et la clairvoyance que génère la méditation. L’accès régulier à l’état de conscience calme qu’induit la méditation est une composante essentielle de l’abandon des habitudes nocives. Ou bien faire du sport, suivre des cours passionnants, améliorer vos relations...

Augmenter la consommation d’eau est une technique simple et très efficace. Les réactions biochimiques s’effectuent mieux quand le corps est bien hydraté. Sinon symptômes : migraines, constipation, sécheresse de la peau, fatigue, indigestion.... et même douleurs chroniques, asthme, hypertension artérielle. Les sodas, le thé et le café ne comptent pas car la caféine qu’ils contiennent a un effet diurétique. Manger des fruits et légumes riches en eau : melon, pamplemousse, pêche, pastèque, asperge, carotte, champignons. Boire beaucoup d’eau aide à perdre du poids, avoir plus d’énergie, souffrir moins de douleurs chroniques.

- éliminer les aliments toxiques : les aliments frais et préparés avec amour sont plus riches en énergie vitale, plus nutritifs. Acheter des produits biologiques pour éviter d’ingérer pesticides, engrais chimiques et insecticides. Laver très correctement les fruits et légumes.

- éliminer les émotions toxiques : ressentiment, hostilité, regrets ou griefs minent la vitalité. Il faut les découvrir et les éliminer par la médiation ou l’examen de conscience. Trouver les aspects positifs des événements : rupture donne indépendance et liberté par exemple. Prendre le temps d’éprouver de la gratitude pour tout ce qui va bien. Comme pour les toxines matérielles, il faut avoir clairement l’intention de remplacer les émotions nocives par des sentiments plus positifs. Transformer regrets et griefs en compassion et pardon peut fortement stimuler l’énergie primordiale qui anime le corps-esprit.

Tenir un journal où l’on relate ses difficultés émotionnelles peut améliorer le fonctionnement du système immunitaire tout en aidant à y voir plus clair et à mieux comprendre la situation, des études l’ont prouvé. N’employez plus certains mots (abandonné, maltraité, négligé) parlez plutôt de colère, tristesse, solitude et peur qu’évoquent ces circonstances. Après avoir écrit, accomplissez un rituel pour vous libérer de l’emprise qu’elles exercent sur votre âme. Ouvrez alors votre cœur aux sentiments régénérateurs que suscitent le pardon, la bonne entente, le rire et l’amour, et chassez l’entropie associée à l’angoisse, la rancœur, le regret et le désespoir.

- transformer ou éliminer les relations toxiques : être piégé dans des relations conflictuelles épuise et accélère le vieillissement. Si l’on considère la réalité comme un acte sélectif de perception et d’interprétation, le meilleur moyen de transformer une relation de ce type est de changer la manière de voir l’autre. Toute relation est un miroir qui peut vous montrer un aspect inconnu de vous-même et, dès que surgit un conflit, il faut se demander ce que dit cette situation de sa propre nature. Avez-vous tendance à refléter les traits de l’autre, les avez-vous manifester dans le passé ? Le plus souvent, ce qui vous dérange chez autrui est ce que vous vous efforcez à tout prix de nier en vous-même. Les relations se passent bien lorsque les besoins des deux partenaires sont satisfaits. Elles deviennent conflictuelles dans le cas inverse car elles sont envenimées par les tensions et les émotions toxiques que génère la frustration.

Exprimez vos besoins : Maslow a définit 5 besoins fondamentaux : besoins physiologiques (nourriture, eau, protection), de sécurité (être préservé de toute blessure physique ou émotionnelle), besoin social (relation, amitié, amour, appartenance), estime de soi, réalisation de soi (trouver la sagesse et découvrir le sens et la beauté de la vie) correspond à l’illumination dans les traditions orientales.

Les êtres réalisés sont ouverts, spontanés, simples et naturels. Leur vie est pleine de sens et de créativité. Ils se sentent aussi bien seuls qu’en couple. Ils sont gais et rient facilement. Ils savent comment satisfaire leurs besoins.

En séparant vos jugements de valeur de vos observations, vous risquerez moins de déclencher une réaction défensive. Vous devez ensuite identifier ce que vous ressentez en vous constituant un vocabulaire qui ne fait pas de vous une victime : au lieu de qualifier vos émotions avec des mots qui impliquent le comportement d’une autre personne (ignoré, rejeté, négligé, abandonné...) restez seul maître à bord (inquiet, mécontent, épuisé, effrayé, seul, indigné, triste...). La troisième étape est d’identifier vos véritables besoins dans cette situation. En 4°, vous devez formuler une demande spécifique, les gens réagissent mieux à une proposition qu’à une revendication. Puis demandez-vous quel est l’aspect positif de cette situation, quelle est la leçon qui peut élever votre niveau de conscience. Efforcez-vous de communiquer vos besoins consciemment afin de gaspiller moins d’énergie dans les conflits. Acceptez et valorisez vos différences au lieu de conclure systématiquement que l’autre a tort.

Éliminez les aspects toxiques de votre travail : le monde serait nettement meilleur si nous pouvions tous faire ce qui nous rend heureux, en mettant nos talents personnels au service des autres et de nous-mêmes. Selon l’Ayurveda, c’est ainsi que l’on vit son dharma, en réalisant le but de sa vie.

La vie est précieuse et vous avez le droit d’effectuer un travail ayant pour vous un sens.

Soignez votre apparence extérieure : la peau est notre organe le plus étendu et le plus adaptable. C’est une zone frontière entre les mondes intérieurs et extérieurs, une barrière qui protège nos tissus, cellules, molécules des attaques microbiennes, températures extrêmes, rayons ultraviolets et infrarouges, substances chimiques polluant notre environnement. La peau surveille constamment les stimuli du monde extérieur et envoie ces informations au cerveau. Votre peau est la face que vous présentez au monde, et la soigner peut rajeunir votre apparence. Trois principes fondamentaux :

- Purifier : la peau reflète la pureté de votre organisme. Il faut la nettoyer deux fois par jour pour éliminer les toxines qui bouchent ses pores et prédisposent aux infections. Il faut mieux utiliser des produits naturels. Préparez un mélange à parts égales de farine de poix chiches, lait en poudre, zeste de citron, noix de muscade et de coriandre moulues. Versez un peu d’eau dans 1/2 cuillère à café du mélange pour faire une pâte à appliquer sur la peau humide. Rincer quand elle commence à sécher. Le principe de base est de ne rien utiliser que vous ne pourriez mettre dans votre estomac.

- Revitaliser : il faut stimuler les fibres de collagènde qui la soutiennent. Yaourt, jus de citron et de pamplemousse ont un effet stimulant modéré. Appliquer et laisser agir 5 minutes avant de rincer.

Vous pouvez mélanger citron et pamplemousse à du jus d’aloès (aloe vera) , à garder 2 minutes.

Diluer plus en cas de peau sèche ou sensible.

- Nourrir : ensuite il faut la nourrir. Utiliser une huile végétale pure (amande, jojoba, avocat, tournesol) avec quelques gouttes d’huile essentielle (lavande, rose, santal, jasmin, géranium, citron).

- Protection solaire : utilisez toujours un écran solaire, les rayons ultraviolets détériorent le collagène, favorisant l’apparition des rides et provoquant des cancers de la peau.

Commenter cet article