Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié depuis Overblog

28 Avril 2013, 07:56am

Publié par pam

mieux que le film.. la fin du film

allez aussi voir le documentaire d'Arte sur New-York et ses transformations vers plus de nature pour lutter contre la pollution... sans être dupe on peut au moins se remettre à espérer des jours meilleurs pour notre planète...

ne pas être dupe... et pas d'angélisme non plus :

Les médias ont le don de mettre le focus sur des sujets anodins, puérils, sans jamais (ou presque) suivre jusqu'au bout les informations importantes.

Je me fiche d'avoir les détails du procès du Mediator, je veux savoir jusqu'à quand on supportera que des laboratoires pharmaceutiques mettent nos vies en danger pour faire plus de profit. Qui a des solutions, quel parlementaire cherche à lever le voile sur leurs agissements, par quels moyens peut-on s'informer des risques, quelles sont les pressions subies par les médecins, pharmaciens, hôpitaux, parlementaires et autres, quels pourraient être nos moyens d'action ?

Que faire contre les décisions de déremboursement de médicaments efficaces est souvent peu onéreux (mais qui ne rapportent rien aux labos) ? Combien de petites entreprises liées à la préparation et à la commercialisation des plantes médicinales vont mettre la clef sous la porte (et les employés au chômage), incapables de lutter contre les grosses multinationales, les labos richissimes qui ont eux les moyens de faire passer des lois (comment ? pourquoi ? grâce auxquels des élus par nous, le peuple) ? Ces petites entreprises ne peuvent financièrement mettre en oeuvre les tests et analyses longs et couteux permettant de mettre chaque préparation sur le marché, ils sont dans l'incapacité de lutter, si nous n'agissons pas ils vont disparaitre les uns après les autres, l'emprise des grands labos se renforçant d'autant à chaque fois.

Prenons l'exemple du millepertuis, tellement efficace qu'il provoque l'ire de toute cette clique : on a d'abord entendu dire qu'il était dangereux car provoquant des interactions avec nombre d'autres médicaments (sans jamais que la liste en soit clairement énoncée).

Il existait malgré tout une préparation peu chère et encore remboursée par la sécurité sociale : la teinture mère d'Hypericum Perforatum. Très efficace, sans effets secondaires... Il a été décidé de la supprimer : pas de dérembourser, d'arrêter la fabrication ! Alors, si vous êtes concernés, faites des stocks, pour le moment c'est le seul moyen...

Un petit résumé de son action :

Hypericum perforatum ou Chasse-diable ou Herbe de la Saint-Jean, car Saint Jean est le patron des chevaux et que le millepertuis était réputé soigner leurs douleurs. Utilisé depuis l’antiquité, plante magique chez les Celtes. Autrefois utilisé pour soigner les troubles nerveux et chasser les mauvais esprits. Principe actif : hypéricine.

Efficacité indiscutable contre les douleurs.

Il est aussi efficace que les antidépresseurs (Tofranil, imipramil, Prozac...) pour lutter contre les dépressions qui s’accompagnent d’une douleur morale intense qui dure du matin au soir, d’inhibitions, de perte du désir, d’une incapacité à se projeter dans l’avenir.

Le millepertuis est l’antidépresseur naturel le plus efficace bien que son action perturbante vis à vis d’autres médicaments et les recherches trop récentes donc pas assez significatives l’ont récemment faites interdire.

Outre que c’est une substance naturelle, il n’a pas d’effets secondaire.

4 millions de prescriptions par an en Allemagne ! et décriée en France... surtout pour des raisons d’argent!!. Sous contrôle médical, il peut même soigner les dépressions des enfants.

En macération huileuse des sommités fleuries fraîches, il favorise la régénération des tissus, il hâte la cicatrisation des plaies, des contusions, des brûlures.

On le conseille aussi pour soigner rhumatismes, foulures, luxations.

Infusion de plantes séchées : contre les affections pulmonaires et urinaires.

On utilise, de juin à août, les feuilles et les fleurs fraîches en décoction et en compresse comme cicatrisant.

On utilise les sommités fleuries contre les états dépressifs, le mal-être, le sentiment d’inutilité et la perte d’intérêt.

Antiviral puissant, possible action anti tumorale, psychotrope, anxio-dépresseur.

Idéal pour passer un cap ou s’adapter à une nouvelle situation.

“Elle lui appris à presser l’huile de millepertuis et à en verser de minces filets dans le courant, pour que le Diable panse ses brûlures et laisse venir le beau temps.” Catherine Dufour.

Je fabrique moi-même l'huile de millepertuis : il suffit de cueillir les sommités fleuries de tasser dans un bocal en verre, de compléter par de l'huile bio et de laisser au soleil. Quand l'huile est rouge il faut filtrer et conserver dans des flacons en verre coloré, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

En application externe cette huile soulage les brûlures, les inflammations articulaires et musculaires, les névralgies, la sciatique. Anti-inflammatoire, elle peut calmer l’épiderme brûlé par le soleil et accélère la régénération de la peau, lutte contre ses imperfections.

Brûlures, blessures, insectes, psoriasis, eczema.

Si vous avez des idées pour remplacer la teinture mère, partagez-les !

Commenter cet article