Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

placebo, nocebo...

29 Mai 2013, 07:06am

Publié par pam

PLACEBO :

médicament prescrit au patient, plus pour lui plaire que pour lui être utile : première définition. En 1946, devient un évaluatif et comparatif d’efficacité d’un traitement par rapport à un autre. Dans l’esprit du public, évoque la tromperie alors qu’il fait partie intégrante du traitement et de la relation médecin-malade. En matière d’analgésie, l’efficacité du placebo avoisine toujours 50 % de celle du médicament auquel on le compare, ce qui montre le rôle considérable de la suggestion dans la perception de la douleur. L’efficacité d’un placebo n’implique absolument pas que la douleur traitée et améliorée est purement imaginaire : une étude récente montre que l’effet placebo serait lié à la libération de nos morphines naturelles.

La médecine commence seulement à utiliser la connexion corps-esprit pour guérir. 30% des malades éprouvent un soulagement avec un placebo. Le corps peut donc susciter n’importe quelle réaction biochimique une fois que l’esprit a reçu la suggestion appropriée. Le pouvoir qui active l’effet placebo est le seul pouvoir de la suggestion.

Pouvoir de l’imagination.

NOCEBO : On a récemment inventé, à partir du mot placebo, le terme nocebo qui décrit l’impact négatif que le médecin peut avoir sur son malade : le malade ne réagit pas au traitement quand le médecin n’y croit pas.

placebo, nocebo...
Commenter cet article