Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

quelques pistes vers la guérison...

21 Avril 2013, 06:37am

Publié par pam

“ Peut-être apprendrons-nous à décoder le langage du corps, à ne plus voir la maladie comme le fait du hasard ou de la fatalité, mais comme un message de notre conscience, de notre être intérieur. Peut-être serons-nous capable de découvrir derrière telle souffrance une “maladie créatrice” au sens d’un moyen de progression dans notre évolution. “ Dr T. Médynski.

"Notre but est de permettre à chaque patient d’atteindre le niveau d’équilibre parfait qui demeure en lui indépendamment de la gravité de son état. Le fait même d’expérimenter ce niveau conduit à la guérison, en permettant au corps d’avoir recours à ses propres ressources."

Dr Deepak Chopra in “Le corps quantique”.

Beaucoup de gens présument que l’on peut seulement influencer les choses physiques par l’action directe. Comment prouver que la meilleure façon de modifier la réalité, c’est d’agir par l’intermédiaire de la conscience ? Sur le plan physique, l’action semble n’avoir pas de rapport avec la conscience. Le concept bouddhiste du non-agir semble irréaliste jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’il signifie “l’action en pleine conscience”. Elle prend de nombreuses formes : la résistance passive de Gandhi a mis fin à toute une époque de l’histoire. Les idées fortes prennent racine dans la conscience et changent le monde : invention de la démocratie par les Grecs, théories de la relativité... Toute action a lieu en pleine conscience.

Dr Deepak Chopra in “La vie après la mort”.

"Mon ami le Dr T., qui est un des médecins que j'admire le plus, ne commence jamais de consultation sans poser à son patient la question terrible : « Pourquoi souhaitez-vous guérir ? »

Autrement dit : « Que comptez-vous faire de votre vie, une fois que vous serez guéri ? Êtes-vous sûr que cela en vaut la peine ? »

Le Docteur T. veut que son patient ait un but : « Je dois guérir parce que je dois absolument réaliser tel projet qui est si important pour moi ou pour une personne que j'aime », par exemple.

De cette façon, dit-il, les chances de guérison du malade augmentent fortement, surtout s'il est affligé d'une maladie chronique au long cours. Sa guérison prend un sens, et bien souvent, sa maladie aussi. Sa vie est alors transformée, et ce n'est pas seulement son corps qui peut guérir, mais son esprit également, « son âme » diront les croyants.

Une fois que le malade a répondu à cette question, la guérison peut être rapide. Dans certains cas extrêmes, elle peut même être immédiate, et c'est une nouvelle personne qui semble revenir à la vie.

Mais il n'est pas nécessaire d'attendre de tomber gravement malade pour connaître cette transformation. Au contraire."

Jean-Marc Dupuis.

“La rapidité de votre rétablissement dépend de votre façon de penser. Votre attitude devant les causes d’un accident ou d’une maladie influence votre guérison.

Nous ne considérons plus notre corps comme une machine dont les pièces usées pourraient être réparées ou remplacées. Notre santé est déterminée par nos processus mentaux, ce que nous pensons de la vie et spécialement de nous-mêmes, à la fois consciemment et inconsciemment. C’est une découverte fondamentale, cela annule l’idée d’un médecin tout puissant et d’un patient passif. La peur et le stress sont des facteurs clés, ainsi que la façon dont nous les affrontons. Et nous refoulons souvent nos peurs, jouant les héros. Mais nos peurs inexprimées créent des blocages, des obstacles dans le flux d’énergie qui parcourt notre corps, et ces blocages finissent par créer des problèmes. La seule solution est d’affronter nos peurs afin de penser guérir, et même de façon préventive. Le plus souvent, les accidents et les maladies ne sont pas inéluctables. Essayez de vous rappeler la nature de vos pensées juste avant votre problème de santé : vos préoccupations, la peur que votre accident à mis au jour.

On peut tomber pour éviter d’avoir prendre une décision. Nous pouvons influer sur notre avenir, y compris sur notre santé à venir.

Utilisez la douleur, elle est là pour vous aider à focaliser votre énergie. C’est un signal lumineux. La douleur ne sert pas seulement à nous informer que quelque chose ne va pas, elle indique aussi où se trouve exactement la difficulté. Nous pouvons la suivre dans notre corps, puis concentrer notre attention et notre énergie juste au bon endroit. Quand la douleur est trop forte, la concentration est impossible, il faut faire baisser artificiellement la douleur (analgésiques) afin de diminuer son intensité, mais ne pas l’éliminer totalement.

On sent la vibration de l’énergie au travail sous forme de picotements, de chaleur, quand vous envoyez l’énergie à l’intérieur de la douleur.

Mais il est vital de commencer par détecter l’origine de votre peur. Quand elle est ancienne, il faut souvent avoir recours à l’hypnose ou à l’intervention d’un thérapeute.

Vous devez vous rappeler vos objectifs existentiels, et visualiser un nouvel avenir enthousiasmant. Seule l’inspiration nous maintient en bonne santé.

La responsabilité de l’individu et la passion pour la vie fortifie nos défenses.

Chacun d’entre nous doit assumer la responsabilité de sa propre guérison.

La guérison consiste fondamentalement à surmonter les peurs qui dominent notre vie, que nous ne voulons pas affronter, et à trouver notre propre source d’inspiration, notre vision de l’avenir à la création duquel nous contribuerons.

Cette femme consacre sa vie à soigner les autres, elle les aide à vaincre les blocages provoqués par la peur, elle aiguillonne leur mémoire, afin qu’ils discernent la raison pour laquelle ils sont sur cette terre.”

“La dixième prophétie” de James Redfield.

quelques pistes vers la guérison...
Commenter cet article