Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

de choses et d'autres...

Recettes de peinture saine et économique...

2 Août 2015, 06:25am

Publié par pam

PAR

PUBLIÉ DANS: CAMPAGNE, RÉNOVATION MAISON

Pour décorer votre intérieur, osez la peinture à la chaux, simple, économique, écologique, pour un résultat intemporel.

Cette peinture à la chaux s’utilise sur tous supports (un gesso en sous couche rendra les plus lisses compatibles, les poncer préalablement peut également suffire (j’ai pas testé sur les supports plastiques).

Préparation

Ingrédients

Pour 2.5 litres de peinture, il vous faut :
- 1 kg de chaux aérienne blanche (le terme technique c’est CAEB, chaux aérienne éteinte du bâtiment)
- 50g de caséine en poudre
- 1 à 10% de pigments suivant la teinte voulue
- 1 à 3 litres d’eau suivant la consistance voulue

La caséine nous sert de fixateur pour la chaux, issue du lait, elle n’a aucune toxicité, et convient parfaitement pour une application en intérieur (sur tout support platre, placo, chaux, ciment, bois…). Vous pouvez en trouver chezCaseo

Recette

- Mettre la chaux dans un seau en plastique
- Y ajouter de l’eau et mélanger
- Diluer la caséine dans un peu d’eau (légèrement tiède 30°C), et ajouter au mélange
- Ajouter le pigment et mélanger

Le mélange doit être assez liquide (genre du lait), si c’est moins liquide (genre consistance d’un yaourt à boire, ou yaourt tout court) cela s’apparente à un badigeon (qui typiquement servait à repeindre les étables).

La teinte est apportée par les pigments, après séchage la teinte sera 2 fois plus claire que la couleur de votre mélange avant application.

Vous pouvez aussi ajouter du blanc de Meudon ou de la poudre de marbre pour donner de la consistance (le mélange couvrira mieux le support, utile si vous n’avez pas de sous-couche).

Application

On humidifie le support avec de l’eau, un coup de pulvérisateur ou d’éponge mouillée sera parfait.

En suite c’est la foire au balayage, un balai en poils de coco (ou autres fibres naturelles), et on applique en balayant dans tous les sens sur le mur. Plus c’est brouillon mieux ce sera.

On peut écraser la couche avec une spatule de peintre, cela permet de lisser complètement la surface, tout en gardant les effets.
On laisse sécher 1 journée entre chaque couche.

On applique les couches claires en premier, les couches aux pigments plus foncés sont appliquées par dessus, on diluera plus grandement les couches supérieures pour donner des effets de transparence. Plus on met de couches, plus on donne du relief au mur (par relief, j’entends « relief de vision », aucunement en épaisseur car chaque couche de chaux n’est que de quelques microns)

Finition

Le séchage est assez rapide, mais la fixation totale ne se fait pas avant 1 bon mois ; quand on passe la main dessus, des traces blanches apparaissent sur la main, avec le temps ce phénomène disparait signe de l’efficacité du séchage.

On peut appliquer un imperméabilisant, de l’huile de lin…j’ai laissé brut cela permet de faire les retouches plus facilement, et permet de garder le touché sain et agréable de la chaux.

Conservation

Tant qu’il y a de l’eau dans le seau cela se conserve plusieurs mois à l’abri du gel. Il y a juste à mélanger et peut-être rajouter de l’eau avant de réutiliser.

Réparation

Votre mur a subit les assauts du temps, rayé, sali…on applique une nouvelle couche de peinture à la chaux dessus avec plus ou moins de transparence.

A titre d’exemple

Ayant récupéré un meuble viello en « aggloméré », un coup de lessive St-Marc pour le nettoyer, ensuite application d’une sous-couche de peinture à la chaux blanche (donc sans pigment), puis une couche de peinture à la chaux les pigments bleu et jaune plus ou moins mélangés, et on obtient un meuble de bibliothèque antique.

Un autre meuble en « Midium », est décoré avec le même procédé mais avec ajout de 2% de cire d’abeilles liquide (versé directement dans la peinture), et encore un plus bel effet, genre patiné avec 200ans d’âge.

Rentable le truc

Economique, un sac de chaux blanche aérienne (CAEB) pour la somme de 12.80€ chez Point P, de quoi repeindre 500m2 de mur, le pigment à votre guise (compter 1 à 5€ pour 20m2, si vous prenez de la cendre pour faire du gris c’est gratuit), et le fixateur caséine (compter 1€ pour 20m2), soit environ 1€ pour 10 m2, qui dit mieux ?

A la perfection

Il est un grand spécialiste de la peinture à la chaux, qui ira jusqu’à appliquer 20 couches sur votre mur, avec en option les incrustations de feuille d’or, du plus bel effet, compter 500€ le m2 pour ce genre de perfection.

A vous de jouer

On trouve ces peintures à effets dans les magasins de bricolage, qui vous donneront une approche mais seront loin d’égaler les effets de la peinture à la chaux, sans parler des adjuvants qu’elles doivent contenir, et « l’impersonnalisation » qu’elles procurent…il est où votre pot pour préparer le breuvage magique ?

MOTS-CLÉS : chaux, écologie

Recettes de peinture saine et économique...

peinture à la farine
laissez vous tenter par une belle peinture (avec les pigments naturels), écologique, résistante, simple, pour un coût ridicule.

Ingrédients pour 3 litres de peinture à la farine
– 300g de farine
– 3l d’eau
– 600g de pigment
– 300ml d’huile de lin

Recette de la peinture à la farine
*Faire chauffer une vieille marmite, verser 300g de farine avec 300ml d’eau, quand çà commence à chauffer, verser au fur et à mesure 3 litres d’eau en remuant (comme pour une sauce blanche), et porter à ébullition pendant 10 minutes (et vous avez une sauce blanche sans le beurre).
*Y ajouter alors 600g de pigment, et 300ml d’huile de lin, porter de nouveau à ébullition pendant 30 minutes.
*Laisser froidir, c’est prêt, nous avons fabriqué 3 litres de peinture suédoise.
Vous pouvez y ajouter un peu de savon noir (pour la texture), et du sulfate de fer (meilleure tenue en extérieur contre les mousses, à bannir en intérieur).

Utilisation
*Nettoyer les bois avant application (un coup de nettoyeur haute pression est parfait), je vous conseille de retirer la peinture ou lasure existante (ou poncer grossièrement).
*Peindre avec une brosse ou pinceau large, pas de risque de salissure (la peinture se nettoie facilement à l’eau), ne pas lésiner sur la peinture.
*La peinture tiendra au moins 5 ans voir même davantage. Pour réaliser une peinture blanche remplacer les pigments par du blanc de Meudon.

Je n’y vois que des avantages
– fabrication à volonté
– mono-couche (pouvoir couvrant parfais sur bois nu)
– sec en 1 heure à 20°C
– coût ridicule (0.20€ de farine, 4.5€ de pigment, 1€ d’huile de lin, 0.30€ d’électricité pour la cuisson), soit 2€ le litre de peinture qui dit mieux
– nettoyage des outils à l’eau
– écologique et saine avec ses matières premières basiques (alors que les peintures du commerce sont gavées en composants volatils dangereux)
– garantie 5 à 10 ans (voir même plus)

Un réel plaisir de créer sa peinture pour repeindre les bois extérieurs, les enfants participent volontiers à cette activité, voilà qui amène une touche de gaieté au jardin.

La base essentielle de cette peinture sont les pigments, cette poudre donnera la couleur à votre peinture, laissez vous à dénicher celle qui vous plaira. On en trouve partout sur le net, et les grandes surfaces de bricolages en ont parfois, je pourrais vous conseiller ce fournisseur (http://www.ocreschauvin.fr/) ou cet autrehttp://www.solargil.com/ ; pour ma part j’ai utilisé des pigments synthétiques que l’on m’a donné, ocre rouge et ocre jaune, des teintes naturelles.sinon y’a peut etre aussi l’eau de cuisson des betteraves ou du curcuma ? du café ou du thé ? une décoction de coquelicots ?

……

Nuancier pigments naturels ici :
http://www.espritcabane.com/decoration/faire-peinture/nuancier-pigments-naturels/

….

Pour décorer votre intérieur, osez la peinture à la chaux, simple, économique, écologique, pour un résultat intemporel.
Recette de peinture à la chaux, saine et économique
http://engelleben.free.fr/index.php/recette-peinture-a-la-chaux-saine-et-economique

voir video : http://www.youtube.com/watch?v=yKa6Oqe8FC8

voir aussi : *http://pise.hautetfort.com/archive/2010/12/14/fabriquer-une-peinture-econologique-la-peinture-a-l-ocre-pou.html
*http://engelleben.free.fr/index.php/recette-peinture-a-la-chaux-saine-et-economique
source : http://engelleben.free.fr/index.php/recette-de-la-peinture-a-la-farine-protection-des-bois-exterieurs

Les amis de la terre et de la vie —>> https://www.facebook.com/lesamisdelaterreetdelavie?ref=stream

Recettes de peinture saine et économique...

Voir les commentaires

résistance

13 Juin 2013, 05:41am

Publié par Marc

Cet article est reposté depuis MEDITER faute de mieux.

Les droits de l’homme devraient être incontestables. On en est loin dans ce monde où notamment le conditionnement des esprits – cette violence admise – est généralisé. Celui du pauvre par le riche, du faible par le fort, du citoyen lambda par le puissant, de l’illettré et autre inculte (cela fait beaucoup plus de monde qu’on ne le croit, surtout si l’on y ajoute ceux qui ne parlent qu’une seule langue et n’ont donc pas le moindre recul pour comprendre le monde) par la personne correctement scolarisée, du public par le publicitaire, du citoyen par le politicien, du crédule par le religieux, et enfin dans certaines cultures, celui de la femme par l’homme, ce dernier conditionnement étant sans doute le plus vicieux, le plus lâche - et très courant aussi hélas, à tel point qu’aujourd’hui on le constate même (avec désolation et un sentiment d’impuissance coupable pour certains) à tout coin de rue de nos villes, quand une femme qui se croit libre (conditionnement par l’homme) va jusqu’à porter un signe de reconnaissance de son sexe sur les cheveux.

Méditer, c’est se déconditionner de tout ce que l’on a incrusté insidieusement dans notre tête, c’est ôter tous ces filtres que l’on y a placés pour nous empêcher de penser par nous-même, c’est ne rien concéder même au nom d’une prétendue tolérance qui n’est au fond que la lâcheté de l'autruche, bref c’est faire œuvre de résistance à tous ces conditionnements admis.
Méditer, c’est être sceptique et ultimement c’est voir, comme l’avait compris le regretté Christian de Duve à la fin de sa longue vie, que même le concept de réalité ultime n’est pas encore assez neutre pour évoquer l’insoutenable mystère de l’existence et qu’il faut plutôt comprendre que « tout est mental *
».

*: Et donc illusoire, comme peut-être le mental lui-même qui en arrivera, à force de fréquenter les versants les plus vertigineux de sa réflexion, à cette conclusion pour le moins déstabilisante pour lui, conclusion qui ne pourra que déboucher sur le grand silence (celui que connaissent par exemple ceux qui ont enfin résolu un koan).

P.S.: Le billet du 14 mai 2008 faisait l’apologie de la modération en hatha yoga et en yoga.

Voir les commentaires