Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

politique

au sujet de la paix...

3 Septembre 2013, 07:21am

Publié par pam

"Nous aimons la tranquillité; nous laissons la souris jouer en paix; quand les bois frémissent sous le vent, nous n'avons pas peur."

Chef indien au gouverneur de Pennsylvanie en 1796

au sujet de la paix...

il n'y a pas de chemin vers la paix, la paix est le chemin.

au sujet de la paix...

Michel Onfray in “Antimanuel de philosophie”.

“Peut-on recourir à la violence ?

Malheureusement, on constate que le recours à la violence entraîne un mouvement que seule arrête la destruction de l’un des deux protagonistes. Y recourir c’est constater son incapacité à épuiser sa haine contre qui on la dirige. La violence se défend moralement lorsqu’elle arrête un processus qui menace d’être destructif et catastrophique, dans le cas où elle est défensive. Offensive, en revanche, elle est intenable : l’histoire des hommes et celle des nations procèdent pourtant de cette énergie sombre qui agit en moteur de l’histoire.

Hegel : “Les peuples heureux n’ont pas d’histoire”.

Là où l’autre met en péril ma possession, je réagis instinctivement. La guerre est naturellement inscrite dans la nature humaine ; la paix en revanche, procède de la culture et de la construction, de l’artifice et de la détermination des bonnes volontés. À l’origine, la violence suppose une incapacité à se parler, une impossibilité à vider la querelle par le langage, en ayant recours aux seuls mots. Ceux qui ne maîtrisent pas les mots, parlent mal, ne trouvent pas d’explications sont des proies désignées pour la violence.

La diplomatie est l’art d’éviter la violence en travaillant sur le terrain de la politesse, courtoisie, intérêts communs et bien défendus. Elle doit faire face aux intimidations qui sont toujours les manifestations premières des nations belliqueuses, agressives ou guerrières. Quand la diplomatie ni la dissuasion ne suffisent et que la guerre froide persiste, on passe le cap de la violence théâtralisée pour franchir un seuil dont on ne reviens pas : le passage à l’acte. L’histoire passe souvent pour la mémoire consignée de ce seul état. Les belligérants qui prennent l’initiative de libérer les pulsions de mort sur le terrain des nations cherchent et trouvent des prétextes.

À l’origine des conflits, le désir d’empire, la volonté d’étendre ce qu’on croit être la vérité politique à l’ensemble de la planète. L’histoire des hommes se réduit souvent à l’enregistrement des faits et gestes qui découlent de leurs pulsions animales. Chaque fois, le droit disparaît sous la force, la convention est écartée au profit de l’agression, la violence triomphe là où le langage et les contrats faisaient précédemment la loi. L’homme recule, la bête avance.

La lutte est le moteur de l’histoire : entre classes sociales, appartenances ethniques, identités régionales, nations, confessions religieuses.

La violence se propose de régler les problèmes, en fait, elle les déplace et les nourrit. “

René Girard : “La violence inassouvie cherche et finit toujours par trouver une victime de rechange. À la créature qui excitait sa fureur, elle en substitue soudain une autre qui n’a aucun titre particulier à s’attirer les foudres du violent, sinon qu’elle est vulnérable et qu’elle passe à sa portée.”

Georges Sorel : “Nous dirions donc que la force a pour objet d’imposer l’organisation d‘un certain ordre social dans lequel une minorité gouverne, tandis que la violence tend à la destruction de cet ordre.”

Voir les commentaires

Collectif Roosevelt

30 Août 2013, 07:24am

Publié par pam

Aucune excuse, ils n’ont aucune excuse.

55.000 chômeurs de plus (catégories A, B et C) en juillet malgré 53.000 radiations administratives et le gouvernement trouve que "la tendance à l'amélioration sur le front du chômage se confirme". Pourtant, juillet 2013 a été le 4e pire mois sur le front du chômage depuis 2009.

En matière de logement aussi, les chiffres sont très inquiétants : en un an, entre août 2012 et juillet 2013, à peine 301 626 nouveaux logements ont été mis en construction, c’est 13% de moins que par rapport à l’année précédente ! On est très loin des 500 000 nouveaux logements promis par François Hollande et des 466 000 mis en route en 2007. Déjà, 2013 s’annonce comme la pire année pour le secteur du bâtiment depuis très longtemps et les experts ou les associations comme la fondation Abbé Pierre sont unanimes pour dire que rien dans la loi en préparation ne devrait nous sortir de la pénurie de logements dont souffrent des millions de nos concitoyens.

Discrètement, pendant l’été, le gouvernement a également décidé que les 30 milliards d’euros récoltés suite notamment au relèvement du plafond du livret A seraient reversés aux banques alors que cette mesure était prévue pour financer la construction de nouveaux logements sociaux. Un cadeau de plus fait aux banques après le fiasco de la loi de séparation des activités bancaires.

Face à ces renoncements, le collectif Roosevelt a décidé de passer à la vitesse supérieure et de peser davantage dans le débat public en se concentrant sur la formation de ses militants et en s’alliant avec d’autres réseaux.

NOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Le samedi 28 septembre, nous organisons ainsi une journée de formation à l’Ecole des Mines, 60 boulevard Saint-Michel à Paris, de 10h30 à 18h. Cette formation est gratuite mais réservez au plus vite vos billets pour Paris et inscrivez-vous pour vous aussi devenir un porte-parole du collectif.

Le 6 octobre, nous serons présents à Bayonne pour Alternatiba, le village des alternatives au changement climatique. 10 000 personnes sont attendues dans le petit Bayonne qui sera pour l’occasion entièrement rendu aux piétons. Venez nous rencontrer et découvrir d’autres façons de consommer, de produire, de se déplacer et de vivre tout simplement !

Le 12 octobre à la Bourse du Travail à Paris, nous donnerons, avec le Pacte civique, ATTAC, les Colibris, le Collectif pour la transition, France Libertés, le Labo de l’ESS et bien d’autres réseaux le coup d’envoi d’un travail de plusieurs mois afin de mettre "en chaîne et en scène", pour reprendre l’expression de Patrick VIVERET, toutes les initiatives citoyennes et locales qui renforcent le vivre-ensemble. L’objectif de ce rassemblement est clair : unir les forces de la société civile, faire émerger la véritable "insurrection des consciences" chère à Edgar MORIN et Stéphane HESSEL et peser sur le sommet social de juin 2014 et le sommet climat qui se tiendra à Paris fin 2015.


Cette année plus encore que l’année dernière, nous aurons besoin de tout le monde pour combattre la morosité ambiante, le découragement et la résignation qui s’installent dans notre société. A nous de montrer que les citoyens n’ont pas renoncé à une nouvelle donne en matière économique, sociale, environnementale et démocratique. Pour le collectif, cela signifie être de plus en plus visible et imprévisible. Comme a l'habitude de dire Bruno GACCIO, "il faut les mordre au mollet."

Depuis un an, nous avons multiplié les rencontres à l’Elysée et à Matignon. A chaque fois, nous sommes très bien accueillis mais, concrètement, aucune de nos propositions n’a été mise en œuvre. Or vu la gravité de la crise (en un an, plus de 900.000 femmes et hommes sont tombés au chômage ou, pire, sous le seuil de pauvreté), il faut que le gouvernement, les Parlementaires et les partenaires sociaux comprennent qu’il est grand temps de regarder la vérité en face et que nous ne les lâcherons pas.

Collectif Roosevelt

Voir les commentaires

palestine, injustice, non-violence...

20 Août 2013, 05:39am

Publié par pam

Aidez nous à écrire l'Histoire! Plus de 30 000 personnes se sont déjà engagées à soutenir le mouvement non-violent en Palestine. Votre soutien est essentiel- cliquez ici pour faire une promesse de don, cela ne vous prendra que quelques minutes.

Chères amies, chers amis,

C’était la semaine la plus chaude de l’année. Tout ce que Fadel Jaber voulait, c’est de l’eau pour sa famille. Mais Fadel vit dans les territoires occupés de Cisjordanie, où le gouvernement israélien a redirigé les réseaux hydrauliques pour remplir les piscines des colons juifs. Résultat : les robinets des familles palestiniennes comme celle de Fadel sont vides.

Les forces israéliennes ont arrêté Fadel pour avoir pris de l’eau tandis que Khaled, son fils de 5 ans, hurlait «baba, baba!», le cœur brisé qu'on lui enlève son père. C’est le quotidien des Palestiniens qui vivent sous l’emprise brutale de la loi martiale. Leurs terres et leur eau ont été volées par les colons. Ils sont privés de leurs libertés fondamentales. Mais après des années de violence et de désespoir, un mouvement s’éveille en Palestine, un mouvement de résistance non violente pour obtenir tout ce que les Israéliens possèdent déjà: la liberté, la dignité et un État à eux.

Depuis des années, les médias ne montrent que la violence de militants palestiniens, et aujourd’hui encore les extrémistes des deux côtés ne font que saboter le processus de paix. Mais au milieu du conflit, les grands perdants sont les familles comme celle de Fadel, qui n’aspirent à rien d’autre qu’une vie normale. Aujourd’hui ces familles font un pas en avant. Elles organisent des manifestations pacifiques, des occupations non violentes, et travaillent avec des militants palestiniens pour obtenir justice et liberté. En réponse, l’armée israélienne les jette en prison, brutalise les animateurs et arrache leurs enfants à leur lit.

Il y a quelques jours, je me suis rendue en Cisjordanie pour rencontrer ces Palestiniens courageux et pacifiques. Quand j’ai proposé que les membres d’Avaaz leur viennent en aide, leurs yeux se sont illuminés. Ils ont besoin de fonds pour payer un avocat quand ils sont emprisonnés pour des raisons fallacieuses, de caméras et d’appareils photo pour témoigner des abus, de formations en communication avec les médias et à la résistance non violente ainsi que de chargés de campagne pour transformer ces manifestations locales en mobilisation mondiale. Ces familles sont le véritable espoir du processus de paix.Faisons tous une promesse de don de 4€ pour que le mouvement pacifique l'emporte sur les mouvements extrémistes et donnons à Khaled un avenir digne des rêves de son père. Avaaz n'encaissera les dons que si nous récoltons suffisamment de promesses pour faire une véritable différence.

https://secure.avaaz.org/fr/palestines_nonviolent_hope_loc_rb/?buEundb&v=28209

Ce conflit dure depuis bien trop longtemps et depuis trop longtemps la solution est verrouillée par les extrémistes des deux côtés. Mais aujourd’hui, il y a quelques points qui font consensus: tout d’abord, les Israéliens comme les Palestiniens devraient posséder un État. Par ailleurs, le traitement des Palestiniens dans les territoires occupés bafoue la justice internationale, nationale, et même le simple bon sens. Même d’anciens responsables de la sécurité israéliens de la ligne dure le reconnaissent!

Mais le gouvernement israélien en place ne fait qu'aggraver les choses. Alors qu'officiellement il contribue au processus de paix et à une solution à deux États, ses déclarations ne sont que des paroles en l’air, et dans les faits il autorise les colonies en Cisjordanie, rendant de fait une solution à deux États impossible pour toujours. Et dans les territoires occupés, l’armée israélienne soumet les Palestiniens à des lois totalement différentes de celles des colons qui occupent ces terres. L’armée va même jusqu’à emprisonner des enfants et ce pendant plusieurs mois.

Notre meilleur espoir de mettre fin à ces injustices et enfin parvenir à la paix est ce mouvement de résistance pacifique. Voici quelques exemples de la manière dont nous pouvons le soutenir:

  • Fournir le soutien juridique dont ils ont tant besoin afin d’aider les leaders du mouvement à se défendre contre des accusations fabriquées de toutes pièces et des simulacres de procès;
  • Faire intervenir des experts en désobéissance civile venus d’autres mouvements pour partager leurs stratégies et tactiques avec les Palestiniens de toute la Cisjordanie;
  • Fournir aux chefs de file des équipements et une formation aux relations avec les medias afin qu’ils puissent conserver et proposer un témoignage visuel des abus, parler au monde entier de leur mouvement porteur d’espoir et galvaniser les foules;
  • Recruter les meilleurs chargés de campagne et les déployer sur le terrain pour soutenir en permanence le mouvement, organiser des actions dans toute la Cisjordanie et faire participer tous les membres d’Avaaz pour faire de ce combat local une mobilisation de résistance pacifique mondiale;
  • Diffuser en temps réel leurs actions pacifiques sur notre site et organiser une journée d’action mondiale sur toute la planète.

L’histoire a montré que les mouvements pacifiques peuvent libérer les peuples du monde entier: Gandhi en Inde, Martin Luther King aux États-Unis, Nelson Mandela en Afrique du Sud. Nous savons que cette stratégie peut marcher et aujourd’hui, elle est notre seul espoir. Offrons à ce mouvement la vague de solidarité mondiale dont il a besoin pour réussir. Faites une promesse de don de seulement 4€dès maintenant et changez le cours de l’Histoire:

https://secure.avaaz.org/fr/palestines_nonviolent_hope_loc_rb/?buEundb&v=28209

Les membres d’Avaaz ont montré un soutien indéfectible à la liberté, à la justice et à la résolution des conflits dans le monde entier. Aujourd’hui l’un des plus virulents bastions de l’injustice sur la planète réside dans les terres palestiniennes occupées par les forces israéliennes. Mais même là-bas l’espoir surgit. Et ensemble, nous pouvons être la génération qui offrira la paix à ces deux peuples qui en ont tant besoin et qui ont été si souvent trahis par leurs représentants. Montrons-leur ce dont nous sommes capables.

Avec espoir et détermination,

Alice et toute l’équipe d’Avaaz

EN SAVOIR PLUS

Video en anglais / Le traumatisme d'un enfant palestinien pendant l'arrestation de son père capte l'attention des medias mondiaux (Haaretz)
http://www.haaretz.com/news/national/video-palestinian-boy-upset-by-father-s-arrest-garners-international-media-attention-1.306155

Bethléem, en Cisjordanie, souffre d’une pénurie d’eau (France Inter)
http://www.franceinter.fr/emission-ailleurs-bethleem-en-cisjordanie-souffre-d-une-penurie-d-eau

Non-violence en Palestine? (Alain Gresh, Le Monde diplomatique)
http://blog.mondediplo.net/2010-01-05-Non-violence-en-Palestine

La résistance civile, ça marche! (Sciences humaines)
http://www.scienceshumaines.com/la-resistance-civile-2c-ca-marche-_fr_23010.html

La « résistance non violente » dans les territoires palestiniens : Changement de stratégie ou recherche d’une légitimité nouvelle ? (Blog de Julien Salingue)
http://www.juliensalingue.fr/article-33622539.html

Is this where the third intifada will start? (New York Times)
http://www.nytimes.com/2013/03/17/magazine/is-this-where-the-third-intifada-will-start.html?ref=magazine&pagewanted=all&_r=0

Palestine : la troisième Intifada sera non violente (Ouest-France, le Globservateur)
http://globservateur.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/06/16/palestine-bassem-tamimi.html

palestine, injustice, non-violence...

j'ai préféré recopier la demande d'Avaaz que de donner mon avis sur un sujet qui me révolte tant que je craindrais de laisser les mots dépasser ma pensée... on ne peut rétablir une injustice faite à un peuple aux dépens d'un autre peuple innocent, des familles entières vivent dans des camps de réfugiés depuis des dizaines d'années pour que certains... ça y est, je suis repartie !!!

Chacun son libre arbitre, je vous laisse à vos pensées, à votre ressenti sur ce sujet qui divise tant, sujet pollué (encore un !) par des extrémistes religieux de tous bords, qui tous ont en commun de faire le mal au nom de leurs textes sacrés dont ils détournent le sens et les messages à leur seul profit, oublieux des mots partage, paix, amour, compassion, générosité, ouverture d'esprit, universalité....

pas de rapport avec la Palestine, mais c'est beau !

Voir les commentaires

politique sale... sale politique...

31 Juillet 2013, 08:19am

Publié par pam

France Inter l'autre matin : "un patron qui fait un trou dans la caisse de 11 millions d'euros est renvoyé ou au moins obligé de rembourser... que fait l'UMP ? elle demande à ses membres de rembourser dans une période difficile pour tout le monde."

Un auditeur : ce qui sera donné à des partis politiques ne sera pas donné à des oeuvres humanitaires puisque la loi prévoit 7 500 euros de dons par personne et par an...

Un autre auditeur : comment accepter que des hommes qui n'ont pas su gérer leur budget reviennent au pouvoir et aux affaires ?

NKM : "ceux qui font de la politique sont des tueurs, je suis une tueuse."

Morale de l'histoire ??????

Voir les commentaires

politique... et méditation...

9 Juillet 2013, 05:38am

Publié par pam

"Nous ne sommes pas au monde pour le regarder, mais pour le changer."

Karl Marx.

politique... et méditation...

Voir les commentaires

science et conscience...

1 Juillet 2013, 06:15am

Publié par pam

Face aux multiples dangers qui menacent la planète la race humaine ne survivra que si nous parvenons à transformer radicalement les méthodes et codes de valeur qui gouvernent encore notre démarche scientifique et nos technologies. J’appelle fortement le passage d’une mentalité dominatrice, axée sur le contrôle et l’asservissement de la nature, êtres humains compris, à une mentalité cherchant à développer la coopération, l’entraide, la non-violence.

En Occident, sciences et techniques ont confondu connaissance et contrôle : l’idée de base étant que, pour comprendre la nature, l’homme doit commencer par la dominer. Système patriarcal qui inculque au mâle un désir pathologique de contrôle et domination.

Jusqu’à la Renaissance, le but de la science était la recherche de la sagesse, une meilleure compréhension de l’ordre naturel, un mode de vie en harmonie avec cet ordre. Depuis Bacon, le but de la science est de fournir à l’homme des connaissances spécialisées lui permettant d’asservir la nature. De nos jours encore, science et technologie sont utilisées conjointement à des fins nuisibles, dangereuses et anti-écologiques.

Plus femmes et hommes prennent conscience de ces problèmes, comprennent que les prétendus progrès techniques se retournent bien souvent contre nous, plus les choses changent. Mais ce changement devra s’accompagner d’un changement des mentalités. La tête évolue, le cœur doit suivre, pour que le passage d’une société obnubilée par le pouvoir, la domination, le contrôle, deviennent une communauté travaillant à développer coopération et non-violence.

in "LE TAO DE LA PHYSIQUE" de FRIDTJOF CAPRA.

science et conscience...

Voir les commentaires

Collectif Roosevelt

18 Juin 2013, 08:42am

Publié par pam

A 4 jours de la Conférence sociale, Pierre Larrouturou et des militants du collectif Roosevelt ont entamé ce lundi un jeûne de trois jours devant l’Assemblée nationale. Leur objectif est double : alerter et rassembler.

Nous sommes tous convaincus que nous ne vivons pas une banale récession mais bien une crise de civilisation qui peut conduire à la barbarie si nos dirigeants continuent à laisser pourrir la situation. Mais comment provoquer un sursaut ? Comment provoquer "l’insurrection des consciences" dont parlaient Edgar Morin et Stéphane Hessel lors de la création du collectif ?

Certes, notre action permet de faire avancer nos idées : depuis un an, ensemble, nous ne ménageons pas notre énergie. Tous, à notre mesure, nous avons participé à la diffusion des propositions du collectif, que ce soit auprès de nos proches, de nos élus, en tractant, en organisant des réunions, en manifestant, etc. Chaque mois des groupes locaux se constituent dans toute la France et en Europe. Depuis plus d'un mois, nous sommes devant l'Assemblée nationale tous les mardis et chaque semaine, des dizaines de citoyens et quelques "leaders d’opinion" découvrent nos idées… Pas de doute, nos idées avancent. Mais elles n’avancent pas assez vite et surtout, pour le moment, le gouvernement et les partenaires sociaux nous ignorent !

Pour alerter le plus grand nombre, pour mettre un maximum de lumière sur nos idées, trois membres du collectif ont donc entamé ce lundi un jeûne d'alerte et d'interpellation devant l'Assemblée nationale. A quelques jours de l'ouverture de la conférence sociale des 20 et 21 juin, ils demandent instamment aux partenaires sociaux et aux parlementaires de regarder la vérité en face et d’avoir le courage de débattre sans délai de ces solutions.

Leur objectif est simple : dans une société dont les élites se résignent au chômage et à la précarité, ils veulent sonner le tocsin et montrer qu’il y a des solutions concrètes. Dans une société qui risque de devenir de plus en plus violente, ils veulent montrer qu’on peut s’interpeller de façon non-violente et inviter tous les élus au dialogue. Dans une société où progressent le "chacun-pour-soi" et le "tous-pourris", ils veulent montrer qu’il existe un mouvement réunissant déjà 100.000 citoyens qui agissent ensemble pour le bien commun.

Plusieurs personnalités leur ont déjà apporté leur soutien : Christiane Hessel et Patrick Viveret viendront ainsi à leur rencontre mercredi après-midi. Si vous souhaitez vous aussi les soutenir, vous pouvez les rejoindre place Edouard Herriot d'ici mercredi soir, afficher votre soutien sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Nouvelle Donne) ou vous joindre à leur action en remplissant ce formulaire en ligne.



Pour le collectif,

Voir les commentaires

au sujet de la peur....

7 Juin 2013, 09:11am

Publié par pam

“Les dictateurs faisaient semblant de vouloir faire trembler les démocraties. Les présidents se querellaient entre eux ou avec les fanatiques, mais au final, ce n’étaient que des chefs politiques, économiques, militaires ou religieux qui se débrouillaient pour réduire la marge de manoeuvre et de réflexion des individus grâce à la peur.

... Sur la terre tout le monde pense pareil en même temps sans le moindre recul, sous le coup des émotions manipulées par la télévision.”

“À chaque génération on croit que c’était mieux avant et que ce sera mieux après. Mais peut-être que finalement c’est toujours pareil. C’est juste que nous sommes mieux informés, alors ça nous épouvante. Il faut garder la tête froide.”

Bernard Werber in “Le papillon des étoiles”.

au sujet de la peur....

Voir les commentaires

vérité et politique...

26 Mai 2013, 06:40am

Publié par pam

Michel Onfray in “Antimanuel de la philosophie”... résumé du chapitre 9...

Pourquoi honorer le devoir de vérité par la certitude de faire du mal ?

L’idéal est de ne pas se mettre dans la situation d’avoir à mentir, d’éviter l’action que vous vous sentirez obligé de cacher. Prévenir pour éviter de guérir. On peut aussi ne rien dire, sans qu’il soit besoin de mentir (refusé par les chrétiens : péché par omission). Le mensonge peut être un mal nécessaire. La vérité c’est la coïncidence entre l’être et le dire, entre une affirmation et l’état réel d’une chose, d’un fait, d’un geste, d’une parole. Est vrai ce qui a eu lieu.

Vérité rarement bonne à dire. La vie quotidienne se réduit à un genre de mensonge par omission.

Le mensonge rend impossible, et définitivement, la confiance nécessaire à la relation éthique. Chacun a droit à la vérité et il est un devoir de la donner pour celui qui en dispose. Chacun constate ne pas devoir forcément la vérité à tout le monde.

Nécessité de distinguer le mensonge pour nuire, celui qui vise une tromperie destinée à soumettre l’autre, à l’éviter, à le mépriser, et le mensonge pour servir, qu’on commet pour épargner peine et douleur à une personne aimée.

On voit mal comment un homme décidé à sacrifier sa vie à la vérité pourrait faire une carrière politique. Comment parvenir au pouvoir, et une fois parvenu au sommet, s’y maintenir ? Réponse : tous les moyens sont bons.

Machiavélisme : art d’évacuer intégralement la morale pour réduire la politique à de purs problèmes de force : la fin justifie les moyens. Dans cette perspective, le mensonge fournit une arme redoutable et efficace.

L’accès au pouvoir suppose la démagogie = mensonge au peuple. Au lieu du souci de l’intérêt général que la fonction appelle, le politicien cherche bien souvent l’assentiment du plus grand nombre (51%!) et pour l’obtenir il flatte, séduit, promet sans intention de tenir, et affirme ensuite que ses promesses n’engagent que ceux qui y ont cru.... Il ment aussi sur l’adversaire à discréditer. Il cache aussi ses zones d’ombre. Et il prétend présenter un projet pour le destin de la France alors qu’il a été concocté par des cabinets de conseillers en communication pour correspondre au profil du meilleur produit vendable.

Toujours la volonté particulière triomphe au détriment de l’intérêt général.

La fonction politique oblige à un mensonge particulier caractérisé par une pratique sophiste. Les sophistes étaient des ennemis de Platon. Pour eux, l’essentiel réside dans la forme, jamais dans le fond. Ancêtres des publicitaires...

Pour un sophiste, la vérité réside dans l’efficacité. Est vrai ce qui parvient à ses fins et produit ses effets. Est faux tout ce qui manque son but.

L’art politique est un art de la sophistique, donc du mensonge. Pour dissimuler cette évidence, les théoriciens du droit ont même forgé le concept de raison d’État qui permet de tout justifier, d’entretenir le silence, de classer des affaires secrets défense ou secrets d’État, de négocier avec des terroristes ou des États sanguinaires, de vendre des armes à des pays ennemis des Droits de l’Homme, mais amis quand ils paient.

La raison d’État prouve que l’État existe rarement pour les individus mais que les individus n’existent que pour le servir et qu’en cas de refus d’obéissance il dispose, tout puissant, de moyens de contrainte : police, tribunaux, armée, droit, loi. Sachez-le, ne l’oubliez pas, et votez si le cœur vous en dit...

Haschich en vente libre à Amsterdam, interdit ici :

Preuve est faite qu’une frontière décide du juste et de l’injuste, du bien et du mal, du permis et du prohibé. Il n’existe donc pas une vérité universelle, commune à tous les peuples, du moins pas tant qu’un État universel n’est pas promulgué et que subsistent des vérités locales, subjectives, propres à des communautés limitées dans le temps et l’espace. La vérité définirait la proposition admise par le plus grand nombre à un moment donné de l’histoire et en un lieu précis. L’ensemble de ces vérités étant sujet à repentir, amendement et modification.

Pourtant, il existe des défenseurs de la vérité absolue, les platoniciens, pour lesquels il existe dans un monde intelligible et hors du temps, un monde des Idées pures. Évidemment, le christianisme s’est nourri de cette pensée pour mieux réfuter la diversité, l’explosion des visions du monde et ramasser sa proposition philosophique pour en faire un corps de doctrine se présentant comme la vérité : “je suis la Vérité et la Vie” dit le Christ. Pour un chrétien, le temps qui passe, l’histoire et les changements, l’évolution et le progrès n’ont aucune incidence sur la Vérité révélée à laquelle ils sacrifient. Défenseurs de Platon et du Christ croient à la même universalité de la Vérité et à sa permanence en dehors des péripéties historiques.

L’inconvénient, c’est que les chrétiens se sont souvent et beaucoup trompés : géocentrisme (la Terre est au centre du système solaire) par exemple : il a fallu attendre 30 ans après qu’un homme est mis le pied sur la Lune pour que Jean-Paul II reconnaisse que le soleil est au centre du système.

Vérité issue de la croyance et de la foi contre vérité procédant de la raison et de l’observation : le choc est rude. Car les vérités différentes et successives montrent des opinions changeantes, des certitudes rarement immuables mais occasionnelles et relatives à des conditions historiques. La vérité est singulière et non universelle, relative et non absolue. Est vrai ce qu’une époque énonce comme tel jusqu’à preuve du contraire. En dehors de quelques vérités irréfutables il n’existe que du changement. D’où la validité du perspectivisme (la vérité n’existe pas, seules existent des perspectives) sinon sa vérité. Là où je suis, je ne vois qu’une partie de ce qui m’apparaît. D’où une condamnation à ne saisir qu’une réalité fragmentée, mutilée. La vérité supposerait une saisie globale, intégrale du monde et de sa constitution dans le détail.

Que faut-il en conclure ? Non pas que nulle vérité n’existe, ce qui serait donner des arguments au nihilisme, révisionnisme, négationisme qui mettent en doute l’existence véritable de faits historiques avérés afin de poursuivre un dessein politique dangereux, mais qu’une vérité n’est qu’un instantané.

Alain : “Le mensonge consiste à tromper, sur ce qu’on sait être vrai, une personne à qui l’on doit cette vérité-là. Le mensonge est donc un abus de confiance ; il suppose qu’au moins implicitement on a promis de dire la vérité.”

vérité et politique...

Voir les commentaires

vers tous les possibles

17 Mai 2013, 09:11am

Publié par pam

Système financier, crise économique, chômage, santé, éducation, pollution, énergie, guerres, fascisme, réchauffement climatique, manipulation des média, impuissance politique... Si on s'attaque à de simples conséquences sans s'occuper non pas de leurs causes, mais de la cause de toute ces causes, alors on brasse du vent.

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 > >>