Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

societe

Respect.

30 Août 2014, 15:11pm

Publié par pam

Matthieu Ricard :

Le manque de respect de l’autre peut conduire aux pires atrocités

En manquant de respect pour l’autre, on commence par le dévaloriser, puis peu à peu, sous l’effet de la haine, de la peur et du dégoût — autant de forces contraires au respect de l’autre — à le déshumaniser, voire le diaboliser. Lorsque la valeur d’un groupe d’individus est dégradée dans l’esprit des membres d’un autre groupe, chaque individu du groupe dévalorisé devient quantité négligeable. Il est dorénavant perçu telle une unité abstraite considérée comme nuisible ou exploitable à volonté. Un slogan des Khmers annonçait à ceux qu’ils éliminaient en masse : « Vous garder n’est pas un avantage, vous détruire n’est pas une perte.?» Outre la persécution, ce processus de dévalorisation peut également conduire à l’instrumentalisation des individus : les humains deviennent des esclaves et les animaux des produits alimentaires.
Les auteurs de massacres de masse utilisent les mêmes métaphores partout dans le monde. Les objets de leur haine deviennent autant de rats, de cafards, de singes ou de chiens. Impures et répugnantes – car un « sang mauvais?» coule dans leurs veines –, les victimes contaminent le reste de la population et doivent donc être éliminées au plus vite.
Il faut donc oser respecter l’autre en ayant le courage de s’ouvrir à lui avec bienveillance, en évitant de l’instrumentaliser au service de nos intérêts personnels. Respecter l’autre, c’est aussi, ne l’oublions pas, respecter et prendre sérieusement en compte le sort des générations futures, ce qui exige de ne pas endommager aujourd’hui la planète qui sera la leur demain.

Respect.

L’acte positif fait avec amour et compassion est

Générosité parce qu’il est pour le bien des êtres,

Discipline parce qu’il est dépourvu de désir égoïste,

Patience parce qu’il fait inlassablement le bien d’autrui,

Diligence parce qu’il est exécuté dans l’enthousiasme,

Concentration parce qu’il est focalisé sur le bien des êtres,

Et Connaissance s’il est libre d’attachement à l’existence réelle des choses :

Un tel acte n’est jamais dissocié des vertus transcendantes.


Le Trésor de précieuses qualités, p. 96
JIGME LINGPA (1729-1798)

Voir les commentaires

éducation...

23 Août 2014, 09:26am

Publié par pam

Mathieu Ricard :

Altruisme : "Il faut enseigner la méditation dès la maternelle"

From www.huffingtonpost.fr - August 20, 9:28 AM

Ce n'est pas uniquement le moine qui le dit, c'est surtout la science. De l'évolutionnisme à la neurologie en passant par la psychologie, mais aussi l'analyse de données concernant les conflits, tout concourt à montrer que l'altruisme est non seulement inné chez l'homme, mais qu'il peut aussi être créé.

Or, si vous analysez les actes des individus tout au long de la journée on remarque qu'en moyenne 70% de ceux-ci sont des actes qu'on pourrait qualifier d'entraide comme tenir la porte ouverte à quelqu'un, des petits gestes.

Autre exemple, celui de Richard Davidson à l'Université du Wisconsin et de son programme d'entraînement à la compassion et aux comportements pro-sociaux chez des enfants âgés de 4 et 5 ans. En dix semaines, grâce à trois séances de 30 minutes de méditation par semaine, on a réussi à stimuler les comportements pro-sociaux et altruistes chez les enfants. Les résultats sont incroyables.

éducation...

Voir les commentaires

Le jour du dépassement...

19 Août 2014, 18:06pm

Publié par pam

Aujourd'hui les terriens ont dépassé pour cette année les ressources naturelles renouvelables et vivent donc à crédit jusqu'au 31 décembre prochain.

Et vous ? vous avez fait quoi aujourd'hui pour améliorer les choses ?

D'accord une personne sur 9 milliards ça semble peu mais n'oubliez pas que nous sommes bien plus nombreux que les médias et les politiques voudraient le ou nous le faire croire à vouloir que ça change, à refuser la société qu'on nous propose.

Alors ? vous ferez quoi demain pour la planète ? pour nos enfants et nos petits enfants ?

Des idées ?....

Le jour du dépassement...

Voir les commentaires

alternatives

18 Août 2014, 07:11am

Publié par pam

"Le mouvement des Alternatiba ce sont des villages des alternatives pour redécouvrir la citoyenneté. C'est à dire le pouvoir que chacun à notre niveau peut avoir sur le local et donc sur le global aussi. Même si le pouvoir de chacun est minime, la liberté que chacun peut acquérir peut donner un pouvoir beaucoup plus grand que ce que l'on l'imagine. Ce sont ces libertés là qu'il faut redécouvrir par un travail collectif, par le reconnaissance qu'il y a plein de gens qui font des petites choses et donc moi aussi je peux faire des petites choses. Et ces petites choses une fois assemblées ne sont plus si petit que ça." Hervé Kempf

et aussi :

http://blogs.mediapart.fr/blog/alternatiba

Voir les commentaires

pollution visuelle...

16 Août 2014, 06:32am

Publié par pam

moment d'inquiétude ce matin : quand j'ai ouvert mon blog, plusieurs pubs polluaient la lecture... et le look... j'imagine que c'est la rançon du succès puisque vous êtes toujours plus nombreux à me faire l'honneur de me suivre, mais elles ont disparu... fausse alerte ?

espérons ...

pollution visuelle...

Voir les commentaires

du pain et des jeux... lobotomie...

6 Juin 2014, 08:11am

Publié par pam

Tout ça pour qu'une poignée de débilos s'en collent plein les poches devant une multitude de pauvres gars affalés dans leurs canapés, une bière à la main, satisfaits à la sortie du boulot par la vision des tricheries de quelques milliardaires qui tapent dans un ballon... bref du pain et des jeux, inventés par les romains, toujours d'actualité : et ne me parlez pas de la beauté d'un geste ou d'exploit sportif, pas un qui soit blanc comme la neige qu'ils se collent dans les veines ou dans le nez... combien de bonnes femmes tabassées parce que la pizza n'arrive pas assez vite ? combien d'enfants délaissés ? combien d'ouvriers mourront au Qatar ? combien de manifestants tués au Brésil ? combien d'expulsés ? pour combien de salopards qui auront les poches pleines à l'arrivée ?? Abrutissez-vous mes frères ! et ne vous étouffez pas avec votre mauvaise conscience, quand le match commencera vous oublierez tout ça aussi vite qu'avec quelques Prozac dans l'apéro... et bonne journée !!!!

du pain et des jeux... lobotomie...

Pour dire la vérité... mon adorable petit fils fait du foot depuis quelques mois. J'ai assisté à un entraînement et un match : à la fin ils comptent leurs bleus et leurs douleurs... à 6 ans j'ai quelques doutes sur l'intérêt de la chose... mais je ne juge pas j'observe... est-ce le prix à payer pour s'intégrer au groupe ? mais quel groupe et pourquoi ? pour quelle société à l'arrivée ?

Ce week-end, lors d'une grande fête familiale, "cousinade à Saint-Malo", toutes les générations se sont retrouvées sur le pré pour un match de foot... il y a eu plus de fous rires que de castagnes et ils se sont fait de beaux souvenirs, alors tant mieux, vive le foot...

Éteignez la télé et sortez jouer avec vos enfants ou ceux de vos voisins, sans compétition, juste le plaisir de s'amuser ensemble.

Voir les commentaires

Charlie Chaplin. Le dictateur. Discours final.

14 Avril 2014, 07:48am

Publié par pam

Espoir... Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.

Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr. Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur.

Vous n’êtes pas des machines.

Vous n’êtes pas des esclaves.

Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.

Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.

Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !

...

Hannah, est-ce que tu m’entends ? Où que tu sois, lève les yeux ! Lève les yeux, Hannah ! Les nuages se dissipent ! Le soleil perce ! Nous émergeons des ténèbres pour trouver la lumière ! Nous pénétrons dans un monde nouveau, un monde meilleur, où les hommes domineront leur cupidité, leur haine et leur brutalité. Lève les yeux, Hannah ! L’âme de l’homme a reçu des ailes et enfin elle commence à voler. Elle vole vers l’arc-en-ciel, vers la lumière de l’espoir. Lève les yeux, Hannah ! Lève les yeux !

"A une époque de technologie avancée, le plus grand danger pour les idées, la culture et l’esprit risque davantage de venir d’un ennemi au visage souriant que d’un adversaire inspirant la terreur et la haine."

Aldous HUXLEY, 1931

Pourquoi doit-on supporter que des idées, pourtant si évidentes, soient toujours d'actualité des dizaines d'années plus tard ?

où est l'espoir ?

où est l'évolution dans la société des hommes ?

personne n'écoute ?

Voir les commentaires

medias : abus de pouvoir...

7 Avril 2014, 07:27am

Publié par Cyril Dion

C’est la fin du monde, baissons les impôts !

le avril 1, 2014 dansA la uneCyril Dion

14

Loin des querelles politiques et de l’ergotage de la plupart des médias pour savoir si Jean-Marc Ayrault devait, ou non, payer la déroute socialiste ou pourquoi François Hollande a choisi Manuel Valls, d’autres événements, d’une autre importance, se déroulent sous nos yeux, ou plutôt, loin de nos yeux.

D’une part, le climat de notre planète continue à se modifier. Comme le souligne le deuxième volet du rapport du Giec sorti ce jour, les symptômes sont déjà là : sécheresses, inondations, maladies, migrations, pénuries alimentaires, risques de conflits… Nous nous acheminons gentiment vers un réchauffement de 2°C et ne désespérons pas de parvenir à 4°C, ce qui aurait des conséquences extrêmement graves. (lire l’article de nos confrères du Monde sur le sujet).

Il y a quinze jours, c’était une autre étude, financée par la Nasa et révélée par le Guardian, qui annonçait « l’effondrement de notre civilisation » dans les prochaines décennies si nous persistons à creuser les inégalités entre riches et pauvres d’une part et à prélever les ressources naturelles à ce rythme de l’autre. (lire ici le décryptage de JP Fritz du Nouvel Observateur).

Il a un an et demi c’est « Approaching a State-Shift in the Earth Biosphere » (publiée en juin 2012 dans la revue Nature) qui envisageait une disparition possible d’une partie de l’humanité entre 2040 et 2100, due à l’effondrement en cascade des écosystèmes qui permettent à l’être humain de vivre sur cette planète. (voir le billet d’Audrey Garric du Monde et l’article de Laure Nouhalat de Libération).

Tous ces experts, ne se sont heureusement pas contentés de jouer les Cassandres. Ils ont également fait des recommandations pour éviter le pire. Même si, dans le cas des deux études que je viens de citer – le GIEC faisant preuve d’une réserve toute Intergouvernementale – les scientifiques ne sont guère optimistes sur notre capacité à réagir à temps et avec l’ampleur requise.

Pour autant, ils nous encouragent, tous, à redistribuer plus équitablement les richesses (ajuster les niveaux de vie des plus riches sur ceux des plus pauvres), à réduire drastiquement la consommation énergétique en s’orientant vers les sources de production renouvelables, à créer de nouveaux modes d’agriculture, à diminuer radicalement la pression démographique, à concentrer les populations sur les zones enregistrant déjà de fortes densités afin de laisser les autres territoires tenter de retrouver des équilibres naturels, à diversifier l’économie…

Ces informations devraient être centrales dans nos médias. Elles devraient faire l’objet de décryptages approfondis à la une des rédactions et pas être reléguées sur les blogs des journalistes (qui font d’ailleurs un remarquable travail avec les moyens qui leurs sont donnés). Elles devraient faire l’objet de toute notre attention, de celle de nos responsables politiques, de nos capitaines d’industrie… Au lieu de cela, nous nous agitons bien souvent autour de querelles dérisoires, d’élucubrations futiles.

Nous connaissons un grand nombre de réponses à ces dangers, qui ont maintes fois été présentées dans ce magazine : l’agroécologie et la permaculture qui nous permettraient de drastiquement réduire nos émissions de CO2 et de redonner la capacité de se nourrir à des millions de personnes à travers le monde, tout en préservant la biodiversité, des démarches comme le scénario NégaWatt qui permettrait à la France de s’affranchir des énergies fossiles et nucléaires d’ici 2050 et de réduire de 60% nos dépenses énergétiques (scénario réplicable dans d’autre pays), la relocalisation de nos économies, capable de créer des millions d’emplois et de diminuer la concentration de richesses créées par les gigantesques multinationales,l’éducation à la coopération et à l’écologie… Je pourrais sans fin continuer cette énumération.

Oui, je veux bien entendre que ces annonces catastrophistes ne servent à rien, qu’elles n’ont pas d’autres conséquences que de créer de la peur, du déni et de la résignation tant l’enjeu paraît démesuré face à notre capacité individuelle d’agir ; que notre système est vérolé, que l’être humain ne vaut pas grand chose… Mais je sais aussi que les êtres humains, lorsqu’ils s’unissent autour d’aspirations qui les dépassent, sont capables de se transcender et de déplacer des montagnes.

Comme l’écrivait Marianne Williamson (avec des mots toujours attribués à tort à Nelson Mandela) : « Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

(…) Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde. (…) En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. »

Soyons donc puissants au delà de toutes limites et retroussons nos manches pour créer ce monde dans lequel nos enfants pourront toujours vivre demain. Ayons le courage de sortir de notre confort matériel, de nos intérêts politiciens, de notre cynisme protecteur. Soyons les êtres humains que nous méritons d’être.

Par Cyril Dion

medias : abus de pouvoir...

Voir les commentaires

Conséquences des changements climatiques

6 Avril 2014, 06:37am

Publié par pam

Climat : stupeur face à l’ampleur des impacts du réchauffement

04 AVRIL 2014 | PAR JADE LINDGAARD. Mediapart

Le deuxième volet du nouveau rapport du Giec, consacré aux effets du dérèglement climatique sur la nature et les sociétés humaines, suscite des réactions d’une rare intensité. Sauf en France.

La publication du deuxième volet du nouveau rapport du Giec (à lire en cliquant ici), consacré « aux impacts, à l’adaptation et à la vulnérabilité », c’est-à-dire aux effets du dérèglement climatique sur la nature et sur les sociétés humaines, suscite des réactions d’une rare intensité. « À moins d’agir drastiquement et rapidement, la science nous dit que notre climat et notre mode de vie sont littéralement en danger », a déclaré le secrétaire d’État américain John Kerry dans une réaction officielle, ajoutant que « les coûts de l’inaction sont catastrophiques ».

Site Vedura :

Le réchauffement climatique a des conséquences très préoccupantes sur l'homme et l'environnement :

  • réchauffement des terres émergées et des latitudes élevées
  • fonte des glaciers , diminution voire disparition dans certaines zones de la glace dans l'Arctique et l'Antarctique
  • élévation du niveau de la mer provoquant des inondations des zones côtières, à cause de l'augmentation de la température de l'eau, la dilatation de l'eau chaude la rendant plus volumineuse que l'eau froide
  • perturbation voire destruction de certains écosystèmes
  • extinction d'espèces
  • extension du désert
  • recrudescence de maladies infectieuses, qui s'étendront vers le Nord
  • vagues de chaleurs plus intenses
  • fortes pluies plus fréquentes et denses
  • cyclones, typhons et ouragans plus intenses, avec des vents et précipitations plus violents ainsi que des inondations, provoquant des dommages humains et matériels graves
  • baisse de la ressource en eau potable
  • migration de masse des peuples subissant le réchauffement climatique

Selon un rapport du Forum humanitaire mondial publié en 2009 et présenté par Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations Unies, le réchauffement climatique tue 300 000 personnes par an.

Ce sont les pays du Sud, et les 325 millions de personnes les plus pauvres du monde qui sont les plus touchés par le changement climatique. Ouragans, cyclones, inondations, pluies torrentielles, vagues de sécheresse, élévation du niveau de la mer... menacent de nombreux pays et des milliards d'hommes et de femmes.

Les modélisations du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) sur les conséquences du réchauffement climatique rencontrent un consensus scientifique, avec des prévisions qui s'aggravent au fil du temps (courant 20ème et 21ème siècle).

Les perspectives d'augmentation de température varient entre 1,8°C et 4°C d'ici la fin du siècle, augmentation qui ne sera pas répartie uniformément sur la planète : au Pôle Nord, les températures moyennes des dix dernières années ont augmenté 2 fois plus vite qu’au niveau mondial.

Conséquences des changements climatiques

et surtout allez la voir la carte des impacts du réchauffement climatique sur le site du Monde.

La carte des impacts du réchauffement climatique

WWW.LEMONDE.FR

Hausse des précipitations ou désertification, multiplication des cyclones et des séismes, fonte des glaces... la quasi-totalité de la planète subit les effets du réchauffement climatique.

Très honnêtement, je suis perplexe : comment faire enfin comprendre à tous les humains de cette planète qu'on est en train de détruire notre lieu de vie, le seul que l'on ait, semble t'il. Je vois, même tout près de moi, des gens qui semblent conscients des problèmes écologiques mais qui agissent égoïstement sur le plan individuel, ou qui devant l'évidence enfonce la tête dans le sable en bonnes autruches...

après moi le déluge ?

ça vient, ça vient, plus vite qu'on pensait, plus vite que prévu... et si on était devant une croissance exponentielle ?

Avez-vous remarqué que ce sont les plus attachés à la société de consommation qui sont les moins écolos ? Ceux qui ont finalement le plus à perdre qui détruisent le plus... mais chez nous ça ne se voit pas au quotidien, ou si peu pour le moment (encore que, quand on a un jardin et deux yeux, pas besoin de longs discours...).

Naïvement, après la catastrophe naturelle et nucléaire au Japon, j'ai cru que ce pays allait donner l'exemple d'une autre façon de vivre, d'une autre économie politique, et puis non, ils sont repartis dans le nucléaire, ont trafiqué les chiffres des radiations, dissimulé les rejets polluants dans l'océan...et rebranché les centrales....

Combien de fois a t'on entendu "plus jamais ça" après une guerre atrocement meurtrière, un génocide, un drame sanitaire, une épidémie...? et les hommes continuent à s'enfoncer dans leurs horreurs... alors sauver la planète... ils laissent ça aux vieux babas et aux jeunes rêveurs ! et ils retournent consommer en toute immunité pour oublier le vide de leurs vies...

Selon une étude de l'association Christian Aid, au moins 1 milliard de personnes vont migrer d'ici à 2050 :

  • 645 millions de personnes à cause de grands projets (15 millions par an actuellement)
  • 250 millions à cause de phénomènes liés aux changements climatiques (inondations, sécheresses, famines)
  • 50 millions à cause de conflits et d'atteintes aux droits de l’homme

Voir les commentaires

Big brother...!

4 Avril 2014, 08:16am

Publié par pam

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>