Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

au sujet de la colère...

10 Janvier 2014, 07:14am

Publié par pam

“Contemple tes colères, tes frustrations, tes mépris, tes haines, tes mesquineries, comprends qu’ils t’appartiennent au même titre que tes cheveux et ton corps, comprends qu’ils ne sont ni bons ni mauvais, mais que, si tu refuses de les apprivoiser, de les dompter, ils finiront par te dévorer .”

Pierre Bordage in “Orchéron”.

Voir les commentaires

Curcuma.

9 Janvier 2014, 08:23am

Publié par pam

Tubercules (Chine, Bengale). Dit Safran des Indes.

Racines bulbeuses comme de noueux doigts bruns, que l’on choisit au moment précis ou la nuit se transforme en jour.

On l’appelle aussi halud qui veut dire jaune en Inde où cette épice conserve la nourriture dans un pays de chaleur et de faim.

Épice de bon augure qu’on met sur la tête des nouveau-nés pour leur porter bonheur.

Il renforce les os et les articulations, tonifie les reins, purifie le sang, nettoie la peau, tue les germes dans la gorge.

Il aide à améliorer les gonflements abdominaux, la perte d’appétit, il améliore le flux biliaire et les sucs pancréatiques.

Le rhizome est utilisé dans les douleurs d’origine inflammatoire, les digestions lentes et les ulcères, pour son action antioxydante et anti-mutagène. Anti radicalaire. Utilisé contre rhumatismes, arthrites, problèmes musculaires en application locale ou par voie interne.

Cholérétique et cholagogue. Drainage hépato-biliaire.

Stimule la sécrétion de mucus gastrique protecteur.

Frottez vous le visage avec un peu de poudre, cela effacera les taches et les rides, éliminera l’âge et la graisse. Pendant des jours votre peau rayonnera d’un éclat jaune pâle, doré. (C. B. Divakaruni)

Le curcuma est reconnu pour ses propriétés antioxydantes. Il aide l’organisme à lutter contre le stress et à maintenir l’efficacité des défenses naturelles. Il est également utilisé depuis très longtemps comme anti-inflammatoire par la médecine ayurvédique indienne. Il est probablement l'anti-inflammatoire naturel le plus puissant identifié à ce jour.

Mais il peut jouer aussi un rôle dans la prévention du cancer : à âge égal, les Indiens ont 8 fois moins de cancers du poumon que les Occidentaux, 9 fois moins de cancers du côlon, 5 fois moins de cancers du sein et jusqu'à 10 fois moins de cancers du rein. La différence pourrait être attribuable à leur consommation élevée de curcuma, laquelle est en moyenne de 1,5 à 2 g de curcuma par jour (l'équivalent d'un quart à une demi-cuillère à café).

Le principe actif du curcuma, la curcumine, est l'objet de recherches actives. C'est un agent de chimio-prévention efficace. En laboratoire, cette molécule inhibe la croissance d'un très grand nombre de cancers : côlon, foie, estomac, ovaires, sein, leucémie entre autres[1],[2].

Le curcuma est utilisé comme médicament traditionnel pour le traitement des maladies de peaux, en particulier en Inde et à l'île Maurice dans le traitement de la gale.

La curcumine pourrait également aider à stimuler les cellules du système immunitaire qui engloutissent les protéines du cerveau qui marquent la maladie d’Alzheimer[7].

Voilà ! beaucoup d'infos, un peu en vrac certes, vous prendrez ce qui vous parle et laisserez le reste, mais saupoudrer salades, soupes et autres plats semble bien bon pour notre santé, quelque soit notre âge ou nos petits problèmes physiques !

Curcuma.

Voir les commentaires

manger sain, info ou intox.

9 Janvier 2014, 07:01am

Publié par pam

10 fongicides sur une même grappe de raisin... et même si les concentrations sont faibles leur synergie est vraiment nocive.

Raisin, fraise, pomme poire : les plus touchés par les pesticides. Ceux qui le sont le moins : ananas, kiwi, banane.

Bien sur on sait déjà qu'il vaut mieux éviter les aliments transformés mais s'il faut éviter les poissons d'élevage, les courgettes, poivrons, haricots très chargés en pesticides, fongicides et autres produits chimiques que manger ?

Les aubergines, les choux et les légumes racines sont les légumes les moins toxiques.

La solution : s'échanger de bonnes adresses locales où l'on trouve des produits plus sains cultivés par des agriculteurs en qui l'on peut faire confiance, et recommencer à se régaler à table en offrant à nos enfants des aliments qui ne perturbent pas leur croissance et leur avenir.

Voir les commentaires

Guérisseurs...

8 Janvier 2014, 07:25am

Publié par pam

Hier deux appels pour des soins, un le matin, un le soir, deux fillettes pré-ados toutes deux couvertes de plaques "qui grattent". Pour la première, le zona a été diagnostiqué, pour l'autre il semble que ce soit similaire mais trop récent donc pas de diagnostic médical.

C'est difficile de quitter l'enfance, je comprends leurs réticences et pourtant ce passage est obligé, il nous faut les accompagner au mieux de nos possibilités, avec tendresse et générosité. Tant de fragilité dans ces petits êtres en transformation que je suis plus touchée que les fois où j'ai du soigner des bébés... Pourtant les unes et les autres ont en commun le besoin total de notre protection, du cocon nécessaire dont nous devons les entourer tout en leur laissant tout l'espace nécessaire pour qu'ils puissent ouvrir grand leurs ailes vers leur accomplissement et leur mutation en un être humain complet et autonome.

Notre peau dit tant de choses de nous, c'est aussi la frontière entre nous et les autres, nous et le monde extérieur, nous et toutes les agressions y compris le vent.

Rien d'étonnant que le feu qui bouillonne en elles en cette période charnière de leur vie "sorte" ainsi en provoquant maladies de peau, démangeaisons, plaques disgracieuses ou/et douloureuses. Et, ayant déjà soigné garçons et filles de cet âge, j'ai remarqué qu'il avaient en commun une plus grande sensibilité que la moyenne, plus de questionnements aussi, mais une grande capacité à guérir à condition d'être rassurés, entourés. À nous les adultes autour d'eux le difficile équilibre entre être là mais pas trop, présents mais pas trop, protecteurs mais pas trop, ni ami ni garde-malade ni garde chiourme, ni laxiste ni intolérant...

Je ne suis pas inquiète, les ados que j'ai soigné jusqu'à présent guérissent très vite, je pense que leur malléabilité y fait beaucoup. Il n'empêche qu'ils ont plus que tous autres besoin d'être entourés, protégés et rassurés (tout en laissant toutes les portes grandes ouvertes... pas simple pour les parents !!)

Barrer ou enlever le feu, soigner, guérir, accompagner, rassurer... je remercie de pouvoir aider.

merci Gilone !

.
Les guérisseurs soignent des gens de la rue, des Chefs d'Etats, des ministres, des médecins, des scientifiques, des célébrités..., mais ils restent en marge de la médecine, malgré les observations qui se sont accumulées depuis des siècles et malgré les nombreux constats de guérisons établies par le monde scientifique.
Pour réaliser ce film, Jean-Yves Bilien a rencontré une centaine de guérisseurs aux quatre coins de la planète. Il a également filmé de nombreux médecins, professeurs et chirurgiens qui nous donnent leur point de vue sur la médecine d’aujourd’hui et sur ces formes de "thérapies alternatives".


Ils "soufflent" le chaud, le froid, "imposent" les mains, "manipulent", soignent par les plantes... Ils soulagent souvent, et guérissent parfois "miraculeusement" des malades que la médecine officielle, malgré tout son arsenal thérapeutique, doit parfois abandonner à leur sort.
A l’heure des scanners, de la radiothérapie et de la chirurgie assistée par ordinateur, des milliers de malades continuent pourtant à parcourir la planète à la recherche de guérisseurs, dans l’espoir d’une guérison miraculeuse.

Voir les commentaires

Méditation sur la compassion. Matthieu Ricard.

7 Janvier 2014, 07:56am

Publié par pam

Méditation sur la compassion -

La compassion est la forme que prend l’amour altruiste lorsqu’il est confronté à la souffrance de l’autre. Pour cela, il faut se sentir concerné par le sort de l’autre, prendre conscience de sa souffrance, souhaiter qu’il en soit guéri, et être prêt à agir en ce sens.

Pour engendrer la compassion, imaginons qu’un être cher est, une nuit, victime d’un accident de la route et gît blessé sur le bas-côté, en proie à d’atroces douleurs. Les secours tardent à arriver et nous ne savons que faire. Nous ressentons intensément la souffrance de cet être cher comme si c’était la nôtre, mêlée d’un sentiment d’angoisse et d’impuissance. Cette douleur nous atteint au plus profond de nous-mêmes, au point de devenir insupportable.

À ce moment-là, laissons-nous aller à un immense sentiment d’amour pour cette personne. Prenons-la doucement dans nos bras. Imaginons que des flots d’amour émanent de nous et se déversent sur elle. Visualisons que chaque atome de sa souffrance est maintenant remplacé par un atome d’amour. Souhaitons du fond du cœur qu’elle survive, qu’elle guérisse et cesse de souffrir.

Ensuite, étendons cette compassion chaleureuse à d’autres êtres qui nous sont chers, puis, peu à peu, à l’ensemble des êtres, en formant du fond du cœur ce souhait : « Puissent tous les êtres se libérer de la souffrance et des causes de leurs souffrances.?»

Pour plus de détails, voir Plaidoyer pour l’altruisme , chapitre 22 « Comment cultiver l’altruisme » de Matthieu Ricard.

Voir les commentaires

en provenance de yog'lavie....

5 Janvier 2014, 16:11pm

Publié par pam

 

« Vous voulez être  heureux ? N’attendez pas qu’on pense à vous, qu’on vous comprenne, qu’on vous aime. Tout le monde a ses préoccupations, ses soucis, et si quelqu’un est près de vous un moment, le moment suivant il sera peut-être pris ailleurs. L’attention, l’amitié, l’amour sont des choses très incertaines, oui, et surtout l’amour. Il peut venir, bien sûr, il peut venir et ne jamais vous quitter, mais ne l’attendez pas. Si vous voulez être heureux, ne l’attendez pas. Et non seulement ne l’attendez pas, mais commencez, vous, par aimer. C’est facile, car l’amour est d’abord là, en vous. Où que vous alliez, quelles que soient les personnes que vous rencontrez, vous avez toujours l’amour dans votre cœur et les possibilités de le manifester ne manquent pas. Il ne s’agit pas d’aimer telle ou telle personne en particulier, mais de sentir l’amour comme une source qui ne demande qu’à jaillir, une énergie rayonnante qui déborde pour se répandre à l’infini. Quand vous aurez découvert que l’amour est en vous, vous n’attendrez plus qu’on vous aime. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Voir les commentaires

musique...

5 Janvier 2014, 09:17am

Publié par pam

Voir les commentaires

Indignés et après ?

3 Janvier 2014, 08:07am

Publié par pam

"Il y a assez sur terre pour répondre aux besoins de tous mais pas assez pour satisfaire l'avidité de chacun." Gandhi.

"Vivre , c'est être utile aux autres." Sénèque.

Voir les commentaires

20 minutes d'intelligence... Pierre Rahbi.

2 Janvier 2014, 08:17am

Publié par pam

Voir les commentaires

Grèce 2013. Espoir !

1 Janvier 2014, 08:09am

Publié par pam

Les infos... même si le téléspectateur sait bien que c'est rempli de mensonges, car il croit de moins en moins ce qu'on lui raconte, mais inconsciemment il entend continuellement les mêmes noms, les mêmes infos, et même s'il n'y croit pas, juste par l'écoute répétée, la propagande finit par agir et vider le cerveau. Les producteurs de télévision arrivent quand même à leur but.

Ce qui peut pousser les gens à regarder plus loin, c'est sans doute un choc. Les choquer avec des projets qui rendent notre vie plus simple, plus facile et plus sensée.

Une façon de résister est de s'auto-organiser. Reprendre les structures que l'Etat détruit actuellement l'une après l'autre. Puisque de toutes façons c'est nous qui avons tout construit. Nous sommes donc capables de les reconstruire autrement... Créer des brèches d'auto-organisation et d'autonomie dans la ville.

C'est à nous de décider comment nous organiser pour nous sentir mieux et être plus efficace. C'est vraiment à nous de choisir.

"Nous sommes traités comme des animaux de laboratoires. Des apprentis sorciers testent sur nous une nouvelle étape du capitalisme avant de l'étendre à tout le continent. Ils testent notre capacité à survivre à la multiplication des privations, à nous rebeller, à nous échapper, à imaginer et créer des alternatives. S'ils parviennent à nous mettre à genoux, ce sera bientôt votre tour."

"Envisager une autre économie, d'autres rapports sociaux, modes de productions et de vie passe pour irréaliste, comme si la société de la marchandise, du salariat et de l'argent était indépassable. En réalité, une foule d'indices convergents suggèrent que ce dépassement est déjà amorcé." André Gorz.

Pour améliorer la qualité de l'image, lancez la vidéo, puis cliquez en bas à droite sur le rouage et choisissez 720pHD, avant de mettre en plein écran.

"PLUS LA CRISE S'AGGRAVE ET LES INÉGALITÉS AUGMENTENT, PLUS LE NÉO-FASCISME APPARAÎT COMME L'IDÉOLOGIE OU LA POLITIQUE CAPABLE DE SAUVER LA POPULATION EN SOUFFRANCE. IL EST TELLEMENT FACILE DE FAIRE CROIRE QUE C'EST LA FAUTE DES AUTRES ! (...)
LE FASCISME PORTE DES MASQUES DIFFÉRENTS. EN GRECE, EN FRANCE ET AILLEURS MAIS LE VISAGE EST LE MÊME.
SOYEZ VIGILANTS.

"Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ;

ce sont ceux sont un dessein ferme remplit l'âme et le front.

Ceux qui d'un haut destin gravissent l'âpre cîme

Ceux qui marchent pensifs,

épris d'un but sublime."

Victor Hugo, Les châtiments, 1853.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3