Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bon jour !

5 Janvier 2013, 09:58am

Publié par pam

Arrêtez de demander : comment ça va ? Tu as passé une bonne journée ?

Questions stupides et inutiles, tellement sujettes à caution. 

Il suffit seulement de se lever le matin en se disant qu’on va bien, qu’on va passer une superbe journée, que tout va nous réussir, qu’il arrivera tout ce dont on pourrait rêver. Et de vivre gaiement le lever, la journée.

Et quand ça part en vrille, pour de sordides raisons de ressassement par exemple, il suffit de se recentrer, de changer d’activité, de foncer sur un nouveau projet ou d’inventer une nouvelle façon de vivre cette journée. L’idée de positiver à tout prix m’énerve, mais foncer, démolir les murs, ça ça me parle, vivre chaque moment comme si c’était le dernier de cette vie sur cette terre, arrêter de perdre un temps qu’on  n’a déjà plus. Il faut faire plus que mettre un pied devant l’autre, il faut se surpasser, se surprendre, s’amuser. Arrêter de croire en des lendemains qui chantent, s’il n’y a plus qu’aujourd’hui, ce moment-ci, alors c’est celui-ci qui doit chanter.

On le sait tous, dans une seconde la vie peut nous quitter, et chaque seconde qui passe porte la même possibilité et ce jusqu’à l’ultime seconde. On peut aussi s’asseoir et attendre, comme beaucoup le font , souvent inconsciemment, alors que juste derrière eux, le bonheur les attendait patiemment. Changer de point de vue, balancer aux orties ce chemin sécurisant qu’on a scrupuleusement construit, œillères pour éviter la peur, l’angoisse, la terreur de l’indicible fin et de l’impermanence. 

bon jour !

Voir les commentaires

bonnes résolutions !

5 Janvier 2013, 09:44am

Publié par pam

quelques références :

La Décroissance dans la revue de presse du Monde Diplomatique :

http://www.monde-diplomatique.fr/revues/decroissance

La Décroissance

http://www.ladecroissance.net/

Casseurs de pub

http://www.casseursdepub.org/

L'IEESDS

http://www.decroissance.org/

Décroissance au jardin (mais croissance des légumes !!!)

http://www.youtube.com/watch?v=FldNFf3XVQQ&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=E7A3qEBEm6A

Décroissance en déco :

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/01/palettes-recyclees.html

http://www.recyclart.org/2009/03/junk-sculpture-by-leo-sewell/

http://www.recyclart.org/2011/09/plastic-lid-sphere/

bonnes résolutions !
bonnes résolutions !
bonnes résolutions !

Voir les commentaires

une femme hors du temps

4 Janvier 2013, 08:40am

Si hier j'encensais Yog'la vie... ce matin j'y découvre une petite merveille... que je vous conseille de prendre le temps de voir en entier, tranquillement...

Ayla en vrai, de nos jours, sans esbrouffe....

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=510DYacUEQ4

une femme hors du temps

Voir les commentaires

Anniversaire

3 Janvier 2013, 09:08am

Publié par Pam

Bonjour tout le monde… ou personne… comment savoir ????

Pour tout vous dire, je fête aujourd'hui mon premier anniversaire sur Internet… je me suis offert ça l'an dernier comme cadeau de Noël !

Internet j'étais plutôt contre. Pour deux raisons : d'abord être en permanence fliquée à cause de ma carte bleue et mon téléphone portable me suffisait amplement… je ne crois pas avoir grand chose à cacher mais c'est une question de principe… et n'oublions pas, il y a un an régnait encore en France une bande de dingues du fric, du pouvoir, et autres horreurs… qui n'incitaient pas à la confiance. L'idée qu'on puisse savoir en permanence où vous vous trouvez, avec qui et pourquoi ne vous gêne pas ? L'idée que vos enfants, suréquipés en branchements informatiques divers, ne pourront jamais effacer leurs erreurs de jeunesse, leurs branchements pas clairs, leurs révoltes adolescentes classiques et constructives… ça ne vous fait pas craindre pour leur liberté ?

Bref, j'avais une image en tête quand je pensais à Internet : je ne veux pas ouvrir les portes de ma maison à Sarkozy et ses sbires flicaillons… pour vivre heureux vivons cachés et toute cette sorte de choses ! Pauvre Sarko, tellement caricatural, tellement facile à prendre comme tête de turc !

La deuxième raison était moins viscérale : je craignais le côté chronophage de la chose… pourquoi ajouter cela à ma vie déjà trop courte pour réaliser toutes mes envies, concrétiser tous mes rêves…

Et puis je me suis lancée… et tout plein de portes se sont ouvertes, je suis sortie de ma solitude, de mon isolement, j'ai appris peu à peu à communiquer, chercher, trouver, découvrir…. j'ai perdu du temps, c'est vrai, j'ai vu ma pile de bouquins à lire grimper, se transformer en piles dans les coins de ma chambre, du salon, des piles oscillantes, culpabilisantes. Et puis je me suis aperçue que je lisais quand même, et beaucoup, mais autrement, je commençais à me balader d'un article à l'autre, d'un blog à l'autre, j'entrais ainsi dans des univers d'inconnus, je faisais des commentaires et on me répondait !

Et puis je me suis lancée et j'ai commencé ce blog.

À part une heure ou deux avec José, Nicolas et surtout Caroline, j'ai appris l'ordinateur seule, puis internet seule et en suivant le principe simple : s'ils le font je peux le faire, si je veux je peux ! Ça a marché ! Je tâtonne bien sûr, je me plante un peu, je perds du temps de temps en temps, mais j'y arrive !

Et si j'ai pris la plume ce matin, c'est pour vous parler de mon blog préféré : depuis le début, j'essaye de le mettre en lien sur le côté droit du blog comme je le vois faire ailleurs… mais je ne sais comment faire… donc un article juste pour vous dire d'aller voir yog.lavie sur overblog comme moi qui ai suivi l'exemple donné par cette femme du Nord, prof de Yoga, mère de famille, si différente de ce que je suis et pourtant si proche que je la considère comme une amie… c'est peut être ça Internet quand on en oublie les mauvais côtés : la possibilité de rencontrer une belle personne dont la vie nous aurait peut être jamais rapprocher mais qui vous donne des ailes sans le savoir !

Donc voilà, merci à vous tous qui me lisez… que je connais ou pas, que je croiserai dans la vraie vie… ou pas...

Vous imaginez tous ces mots qui s'envolent comme autant de bouteilles à la mer partout dans le monde à chaque instant, échanges improbables, rebondissements permanents tous azimuts, nouveau pouvoir certes puisqu'il n'y a plus de frein à ce qu'on peut cautionner, pétitionner, soutenir, dénoncer, revendiquer ou renier.

À nous tous de faire pencher la balance vers un monde meilleur, de le définir et de l'imposer.

Si certaines dictatures ont trouvé la parade en bloquant des sites ou des infos, chaque fois quelqu'un ou quelques uns se dressent, trouvent la parade et luttent pour cette nouvelle liberté, dangereuse certes, mais magnifique, qui sera ce que nous en feront pour nos enfants, nos petits enfants. Vive la révolution ! Vive la liberté ! Vive le savoir partagé et l'ouverture d'esprit !

http://yog.lavie.over-blog.com/

http://www.decroissance.org/

http://www.pierrerabhi.org/blog/

http://www.roosevelt2012.fr/index#jesigne

http://avrobaroque.radio.fr/

http://www.mussimosaics.co.uk/portfolio.php

Anniversaire

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

3 Janvier 2013, 08:41am

“Ma grand-mère me disait : tes actions ont plus de signification que tes promesses. Elles doivent être faites maintenant . Elle me montrait que lorsqu’on visualise la chose déjà faite, il devient plus facile de la faire. Ta pensée est juste aussi importante que ton action parce que toutes tes actions commencent dans ta pensée. Ce que l’on pense, c’est comme si on l’avait déjà fait. Même ce que nous pensons ou disons des autres a sur eux une influence. Si nous décrivons quelqu’un comme brutal ou ignorant, nous ne reconnaissons pas la pierre précieuse de la pensée qui se trouve en lui comme en nous. Nous exprimons une idée négative et statique, diminuant ainsi l’énergie disponible pour tout changement et toute transformation. 

Lorsque vous parlez de façon positive, les canaux de la colonne vertébrale s’ouvrent. En être conscient, les fait devenir plus clairs. Nos mots, en tant qu’expressions de la pensée et vibrations, ont le pouvoir de former et déterminer la réalité future.

Ce que nous faisons aujourd’hui, ce que nous pensons de nous-mêmes en ce moment a un effet sur tout le cycle de la vie. Notre pensée a un pouvoir... Dans la tradition cherokee, le péché, c’est de s’éloigner des possibilités qui sont en nous.”

Cartier in “Les gardiens de la terre”.

Voir les commentaires

Guérison ?

2 Janvier 2013, 11:13am

La guérison quantique est la capacité d’un mode de conscience (l’esprit) de corriger spontanément les erreurs commises dans un autre mode de conscience (le corps). Processus complètement fermé sur lui-même. La guérison quantique fait la paix. 

Lorsque la conscience est fragmentée, elle déclenche une guerre dans le système corps-esprit. Cette guerre est à l’origine de nombreuses maladies et fait intervenir ce que la médecine moderne nomme leur composante psychosomatique. Les rishis diraient la peur née de la dualité et ils la considéreraient, non comme une composante, mais comme la cause principale de toute maladie.

Le corps envoie de nombreux signaux pour faire savoir qu’un conflit est en cours... le corps de cette femme appelait la guérison et le lui disait à chaque crise. Elle ne pouvait même pas fermer les yeux pour méditer sans que son corps recherche désespérément quelque soulagement en sombrant dans le sommeil. “Il est inutile d’essayer de combattre cette maladie car vous êtes votre propre ennemi.” Elle n’avait pas besoin de technique mentale, elle avait besoin de laisser faire son corps qui souhaitait guérir. Le meilleur moyen de coopérer était de lui donner le repos qu’il exigeait, de continuer la méditation, de changer d’alimentation et de prendre conscience qu’aucune satisfaction professionnelle ne pourrait compenser le risque qu’elle encourait. La nature essayait de lui dire quelque chose de très important et dès qu’elle y prêterait attention, ses problèmes se résoudraient d’eux-mêmes.

L’erreur de l’intellect est insidieuse. Celui-ci refuse de croire que tout arrive à l’intérieur d’une même réalité corps-esprit ; il fait croire que l’organisme malade est une autre réalité, n’importe quelle autre sauf la sienne. 

La maladie est évidemment le signe d’un conflit, qui se déroule à l’intérieur. 

Pour chaque maladie, il y a des dizaines, des centaines de fois où notre organisme l’a neutralisée avant qu’elle ne se déclare. Ce n’est que lorsque nous souffrons d’un conflit intérieur que le système immunitaire perd ses capacités de défense, de guérison et de mémoire silencieuses. 

Nous avons tendance à oublier que la paix est la norme.

Aujourd’hui, les gens sont profondément convaincus qu’un certain degré de conflit interne est normal. Le rythme trépidant du travail, de la vie, nous a accoutumé au tumulte. C’est nous qui avons déclenché la guerre. Vivre avec une peur constante, même sans avoir le cancer, n’est pas le signe d’une bonne santé. La guerre n’est pas finie, l’ennemi a simplement pris le maquis. 

La philosophie qui sous-tend le traitement du cancer est que l’esprit doit rester passif tandis que le corps est mis à sac. Un conflit ouvert est en réalité encouragé dans le système corps-esprit. Le tout n’est pas de savoir comment gagner la guerre, mais comment préserver la paix.

L’Ayurveda nous permet d’atteindre le niveau de conscience qui exorcise ce démon de la mémoire.

Il nous dit de chercher la cause de la maladie à un niveau plus profond de la conscience, qui nous mènerait vers la voie de la guérison.

Il est absolument normal d’être trop occupé pour être malade. C’est juste ce qui permet au système immunitaire de vivre en bonne intelligence avec son environnement. Lorsqu’on est simplement soi-même et non pas un “cancéreux”, la réaction en chaîne de la réponse immunitaire, avec ses centaines d’opérations, se déclenche alors, fermement décidée à l’emporter.

Mais si l’on se laisse envahir par un sentiment d’impuissance et de peur, cette chaîne se brise. Les neuropeptides associés aux émotions négatives se propagent, se fixent aux cellules immunitaires dont la réponse perd de son efficacité. (On n’en connaît pas l’explication, mais le déficit immunitaire de malades dépressifs est bien connu.) C’est là que naît le paradoxe : si l’on ne faisait pas toute une histoire du cancer, mais que l’on y réagissait comme à quelque chose de banal, on aurait les meilleures chances de se rétablir.  Mais le diagnostic du cancer fait que le patient se sent complètement anormal. Le diagnostic lui-même engendre le cercle vicieux.

Dr Deepak Chopra in “Le corps quantique”.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

“RESTER EN BONNE SANTÉ : en général, cela dépend de chacun de nous. Un patient est autant responsable des causes de sa maladie que de sa guérison. Une alimentation immodérée et un mauvais comportement provoquent des maladies. Le mot comportement fait référence au comportement physique, mental et verbal. L’art et la manière d’agir, de penser et de parler jouent un rôle important pour la santé. La mission du médecin est d’éliminer les troubles dont souffre le patient, mais celui-ci doit prendre conscience des causes de sa maladie, à savoir son alimentation et son comportement. 

Il faut ensuite prendre en compte les facteurs écologiques. Préserver la pureté de l’environnement est un objectif essentiel. Les aliments que nous mangeons poussent dans la terre. Nous devons manger des aliments avec différentes saveurs : sucré, acide, amer, piquant, salé et astringent. Lorsque l’environnement est pollué, le blé, les fruits, les légumes le sont aussi. L’environnement est comme nos parents : comme des parents en bonne santé mettent au monde une descendance en bonne santé, notre mère Nature doit être en bon état pour nous approvisionner en produits sains.

Mais il est rare de vivre sans aucune maladie. Notre état de santé évolue en permanence et les maladies, auxquelles les individus sont plus ou moins prédisposés, apparaissent en fonction de la prédominance des humeurs - vent, bile phlegme - ou de leurs combinaisons. Les troubles restent donc latents jusqu’à ce qu’ils soient activés par des facteurs causals.”

D’après le Dr Tenzin Choedrak, médecin de S.S. le Dalaï-Lama.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je fais même partie de ceux qui pensent que c’est grâce à leur connaissance des plantes, de certains extraits d’animaux, et des vertus des minéraux, que les hommes ont pu survivre jusqu’à présent.

La médecine scientifique moderne veut nous faire croire qu’avant elle, les médecins étaient tous des charlatans, juste bons à poser des sangsues sur leurs malades et à leur administrer d’inutiles lavements : rien de valable n’aurait existé avant Pasteur et les antibiotiques. Au mieux, elle accepte de remonter à Ambroise Paré, médecin des rois de France à la Renaissance, désigné comme le père de la chirurgie moderne, ou encore d’inclure Hippocrate, médecin grec du Ve Siècle avant Jésus-Christ, il y a 2500 ans.

Mais l’homo sapiens a au moins 200 000 ans. Il a vécu 197 500 avant Hippocrate, et les anthropologues font remonter le genre « homo » à 3 millions d’années.

Alors de deux choses l’une :

1. soit les maladies qui nous affligent ne sont pas graves, peuvent guérir toutes seules pour la plupart. Sans aucun médicament, un nombre suffisant d’entre nous parviendraient, vaille que vaille, à l’âge adulte et à mettre au monde assez d’enfants pour assurer la survie de l’espèce. Toute la médecine moderne n’est au fond qu’une médecine de confort, plus ou moins superflue ;

2. soit l’humanité doit précisément son succès, et sa longévité, à sa capacité à se servir des plantes et des autres substances naturelles qu’elle a découvertes pour se soigner. C’est grâce à elles qu’elle est parvenue à échapper à une disparition certaine causée par les multiples infections, virus, cancers et autres maladies invalidantes en tout genre, qui compromettent toute chance de survie dans un environnement hostile (du type de ceux qu’habitaient les hommes primitifs).

La seconde possibilité est la seule cohérente avec les observations des paléo-anthropologues (qui étudient les hommes préhistoriques) et des ethnologues (qui étudient les tribus ayant conservé leur mode de vie traditionnel) : l’usage de poisons, potions, parties d’animaux et plantes médicinales (ou supposées telles), y est quotidien et généralisé.

Jean-Marc Dupuis.

Guérison ?

Voir les commentaires

malades ?

2 Janvier 2013, 10:48am

“Si vous êtes malades, c’est que vous entretenez un désordre en vous : vous avez nourri certaines pensées, certains sentiments, certaines attitudes et cela a fini par se refléter sur votre santé.

La meilleure arme contre la maladie, c’est l’harmonie : jour et nuit, pensez à vous synchroniser, à vous mettre en accord, en consonance avec la Vie tout entière, la Vie illimitée, la Vie cosmique. C’est cela la vraie harmonie.

S’harmoniser avec quelques personnes, sa femme ou son mari, ses enfants, ses parents, ses voisins, ses amis, c’est encore insuffisant : c’est avec la Vie universelle qu’on doit s’accorder.”

Omraam Mikhaël Aïvanhov.

malades ?

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5